Icon Sport

Top 14 - Mourad Boudjellal (Toulon) : "Je suis convaincu d'avoir un bon entraîneur"

Boudjellal : "Je suis convaincu d'avoir un bon entraîneur"

Le 26/10/2018 à 13:40Mis à jour Le 26/10/2018 à 13:58

TOP 14 - En marge de la conférence de presse d'avant match du jour, Mourad Boudjellal s'est arrêté pour la première fois de la saison devant l'ensemble des journalistes. L'occasion pour lui de réaffirmer sa confiance à Patrice Collazo.

Pouvez-vous nous éclairer sur votre dernière sortie sur Twitter et ce message énigmatique sur le "ménage" ?

Mourad Boudjellal : J'adore faire le ménage, c'est pas interdit ! C'était le ressenti après un match, dans l'idée de faire le ménage dans nos têtes et dans le club. Repartir de l'avant, arrêter de douter., arrêter de dire des bêtises dans les médias. C'est fou, il n'y a qu'à Toulon, que des infos partent de l'intérieur, et ensuite deviennent des communiqués officiels alors que nous n'avons rien dit. Notamment tout ce qui a pu être dit sur Marc Dal Maso, je ne l'ai jamais convoqué. Aujourd'hui, Marc s'est fait opérer, une opération sérieuse, on lui souhaite bon rétablissement. La deuxième étape sera un passage obligatoire devant la médecine du travail, la troisième comment on peut l'intégrer. Personne ne m'a dit ne pas vouloir de lui. Patrice ne m'a jamais dit quoi que ce soit.

Si vous prenez la parole aujourd'hui, c'est aussi pour conforter votre manager ?

M. B. : J'ai pu lire que si Patrice était là ce n'était pas ma décision. Mais personne ne me met la pression, c'est ma décision. Certains sont peut-être déçus qu'on ne change pas d'entraîneur alors qu'on me reprochait de trop les virer. Je suis convaincu d'avoir un bon entraîneur. Il faut lui laisser le temps de construire son histoire. Si les joueurs étaient venus me voir, oui, mais là ce n'est pas le cas. Au contraire. Certains ont prolongé pour travailler avec lui. Nous sommes partis sur un projet global. Nous préparons une conférence de presse le 6 novembre, expliquant ce que nous allons mettre en place. Nous avons inventé la notion de spectacle, avec l'arrivée de grandes stars, nous allons maintenant essayer de reprendre un peu d'avance sur les autres. Nous reconstruisons une équipe, nous avons beaucoup de blessés. Mais nous gardons notre attractivité, la preuve, des internationaux ont signé à Toulon.

Patrice Collazo (Toulon)

Patrice Collazo (Toulon)Icon Sport

Malgré tout, les résultats ne suivent pas. Vous attendiez-vous à cela ?

M. B. : Les résultats, ce n'est pas une surprise surtout avec les blessures et le calendrier. Tout a été mis en place pour en arriver là, mais ça nous fait du bien à tous. Si on se remet à gagner, beaucoup retrouveront la saveur de la victoire. Et suis déterminé, je n'ai pas de doute sur Patrice. Nous jouons dimanche contre La Rochelle. Si nous gagnons, nous pourrons viser la 6e place, si nous perdons, nous auront un mach clé pour le maintien la semaine suivante. Je sais que les toulonnais nous font la tête, j'espère que ceux qui seront présents dimanche nous pousseront pour aider l'équipe à se transcender. Et si nous ne nous qualifions pas cette année, nous n'avons jamais gagné le Challenge ! Ça fera trois étoiles et demi. Nous pouvons jouer, il ne faut pas se cacher. Mais l'an prochain, nous ne le jouerons pas.

Pariez sur le Rugby avec Winamax
1
N
2
Jouer comporte des risques : endettement, isolement, dépendance. Pour être aidé, appelez le 0974751313
Contenus sponsorisés
0
0