Icon Sport

Boudjellal en cinq chiffres

Boudjellal en cinq chiffres
Par Rugbyrama

Le 13/02/2020 à 16:30Mis à jour Le 13/02/2020 à 16:31

TOP 14 - Le Rugby Club Toulonnais l'a annoncé aujourd'hui grâce à un communiqué, Mourad Boudjellal a démissionné de ses fonctions de Président du RCT. C'est donc Bernard Lemaître qui détient à présent 99% des actions du club. A cette occasion, Rugbyrama vous résume le mandat de cette grande personnalité du rugby français en cinq chiffres.

14 ans et du caviar

En mai 2006, Mourad Boudjellal prend la tête du Rugby Club Toulonnais. Il s'y installera pour quatorze ans avec l'ambition de redonner au RCT ses lettres de noblesse. Pour cela, un recrutement jamais vu dans le Top 14 avec un débarquement de stars sur la Rade. Pour en citer quelques uns : George Gregan, Andrew Merthens, Tana Umaga, Victor Matfield, Sonny Bill Williams, Jerry Collins, Jonny Wilkinson, Juan Martin Fernandez Lobbe, Carl Hayman, Bakkies Botha, Chris Masoe, Fréderic Michalak, Bryan Habana, Martin Castrogiovanni, Ali Williams ou encore Ma'a Nonu. Durant son règne dans le Var, Mourad Boudjellal a servi du caviar aux supporters toulonnais tout en bonifiant le palmarès du RCT.

5 finales, un titre national

22 ans après la dernière victoire en championnat, Mourad Boudjellal a ramené le Brennus à Toulon. Deux fois tout près du but en 2012 contre le Stade toulousain et 2013 face au Castres Olympique, de quelques points à chaque fois, le titre est acquis en 2014. Une finale remporté avec discipline et la sagesse, et surtout combiné à un sacre européen dans le même temps. Parce qu'en dehors de leur talent, Mourad Boudjellal a recruté des joueurs d'expérience, des joueurs qui savent comment gagner. Il avait défini un plan puis, mit de l'argent pour le mettre en oeuvre. Alors bien sûr ses méthodes ne plaisent pas à tout le monde, mais qu'importe, il a remporté le Bouclier de Brennus et effectué cinq finales en quatorze ans de présidence, un mandat réussi.

Top 14 - Mourad Boudjellal (Toulon) avec le bouclier de Brennus

Top 14 - Mourad Boudjellal (Toulon) avec le bouclier de BrennusIcon Sport

Triplé et doublé historiques

Si il a remporté le Top 14 avec tant de difficultés, c'est aussi parce que le club varois jouait sur les deux tableaux. En 2014, ils remportent le titre national et la Coupe d'Europe. Seulement la deuxième fois qu'un club français réalise cette performance, la première fois en 1996 par le Stade toulousain. L'année d'après, en remportant la troisième H Cup consécutive, les hommes de Mourad Boudjellal gravent cette performance inédite dans le marbre.

Un bilan final plus que flatteur pour un homme qui avait pris le club alors en deuxième division.

11 managers au total

Durant ses 14 ans de mandat, Mourad Boudjellal a vu de nombreux managers se succéder avec plus ou moins de réussite à la tête de son club. Lors de son arrivée à le tête du club de la Rade, le manager en poste était Alain Teixidor qui quittera ses fonctions en octobre 2006, remplacé par Gilbert Doucet. En 2008, le Rugby Club Toulonnais remontre en Top 14, amené à l'époque par la légende néo-zélandaise Tana Umaga.

Le All black est remplacé un an après par Philippe Saint-André. Le coach français restera deux ans sur le banc rouge et noir et mènera le club à sa première finale europpéenne, perdue face Cardiff au Vélodrome. Les heures de gloire de Toulon arrivent sous les ordres de Bernard Laporte, qui remplace PSA en 2011. 1 Brennus et 3 coupes d'Europe remportés avec l'actuel Président de la Fédération Française de Rugby.

L'héritage de ces glorieuses aura été dur à assumer puisque Diego Dominguez, Mike Ford, Richard Cockerill et Fabien Galthié se sont succédés en l'espace de deux ans sans grande réussite. Après ces échecs, une nouvelle ère s'est ouverte sur la Rade avec Patrice Collazo en tant que manager, l'ancien entraîneur rochelais est en poste depuis juin 2018.

Des champions du monde à la pelle

La réussite de Mourad Boudjellal peut grandement être expliquée par les nombreuses arrivées de stars sur les bords de la Méditerranée. Pas moins de 16 champions du monde ont évolué à Toulon entre 2006 et 2020. Gregan avec l'Australie, Wilkinson et Luger avec l'Angleterre, sept champions du monde sud-africains en deux éditions. Botha, J. Smith, Rossouw, Matfield et Habana en 2007, Etzebeth et Vermeulen en 2019.

La présentation de Wilkinson à Toulon

La présentation de Wilkinson à ToulonIcon Sport

Parmi cette pléiade de champions du monde, quelques All Blacks ont bien sûr, également porté le maillot toulonnais. Ali Williams, Ma'a Nonu, Sonny Bill Williams, Liam Messam, Malakai Fekitoa, Julian Savea sont les six néo-zélandais titrés qui ont fait les beaux jours du Stade Mayol. Un autre Black devrait bientôt évoluer sur la Rade puisque Nehe Milner-Skudder, a signé pour le club, même si il n'est toujours pas arrivé, toujours blessé à l'épaule, il pourrait être le dix-septième champion du monde à jouer pour Toulon.

Pariez sur le Rugby avec Winamax
1
N
2
Jouer comporte des risques : endettement, isolement, dépendance. Pour être aidé, appelez le 0974751313
Contenus sponsorisés