Icon Sport

Montpellier en position de force

Montpellier en position de force

Le 19/05/2019 à 14:24Mis à jour Le 19/05/2019 à 17:53

TOP 14 - Le terme est à la mode. Remuntada. Remontée. Celle du MHR est spectaculaire, avec sept victoires sur les huit derniers match, au point que les Héraultais sont désormais dans le Top 6, cela après leur victoire bonifiée face au Stade-Français (42-25). Cinq points qui leur permettent de passer devant les Rochelais au classement.

Cela s'est joué sur une dernière accélération du pilier Haouas dans les ultimes secondes alors que le MHR avait perdu le bonus quelques instants auparavant. Les Parisiens ont eu les munitions, avec notamment deux essais refusés, mais n'ont pas su saisir leur chance et font une croix sur les phases finales.

Par toutes les émotions

La définition même de l'ascenseur émotionnel. A la 79e, Benoit Paillaugue était fou de rage après l'essai parisien signé Etien. Une réalisation qui privait alors le MHR du bonus offensif. Un point décisif dans la course aux phases finales. Le demi de mêlée finalement fou... de joie quelques secondes plus tard après le sixième essai des siens après une accélération aussi improbable que majestueuses du pilier Haouas, sauveur du MHR. Montpellier s'impose avec le bonus et passe devant La Rochelle après un match fou qui a vu les Héraultais être menés dès les premières secondes, puis avec des coups durs suites aux sorties successives de Ouedraogo et Picamoles, remplacés sur des commotions. Mais rien ne pouvait leur arriver finalement, les Montpelliérains qui ont su provoquer la chance. Et la saisir. Désormais, la machine du MHR va être compliquée à freiner et se présente en épouvantail de cette fin de saison.

Manque de réalisme fatal pour les Parisiens

Le Stade Français fait une croix sur les phases finales. Tout avait pourtant bien commencé avec le premier essai de Macalou dès l'entame du match sur une interception. Mais ensuite, les Parisiens ont subi la puissance Héraultaise, même s'ils ont su se maintenir dans la rencontre. Bien mieux au retour des vestiaires, les coéquipiers de Gael Fickou ont cependant manqué de réalisme. A l'image de leurs deux essais refusés en l'espace de deux minutes. A cela s'est ajouté le carton jaune en fin de rencontre de Sempere, durant lequel les Parisiens ont encaissé deux essais. La saison est terminée pour le club de la capitale qui ne connaîtra donc pas les phases finales.

Pariez sur le Rugby avec Winamax
1
N
2
Jouer comporte des risques : endettement, isolement, dépendance. Pour être aidé, appelez le 0974751313
Contenus sponsorisés
0
0