Icon Sport

Top 14 - Maxime Machenaud : "Le beach rugby fait partie de ma jeunesse"

Machenaud : "Le beach rugby fait partie de ma jeunesse"
Par Rugbyrama

Le 26/07/2018 à 13:41

Le demi de mêlée du Racing Maxime Machenaud parraine ce week-end le tournoi de beach rugby à Gruissan. L'occasion pour lui de parler de son histoire avec cette discipline et de donner des nouvelles sur son état de forme.

Rugbyrama : Vous avez grandi dans la région bordelaise, le beach rugby vous évoque sûrement des souvenirs d'enfance ?

Maxime Machenaud : Oui bien sûr. J'ai déjà participé au tournoi d'Arcachon une année, à celui d'Anglet plusieurs fois... Ce sont des très beaux souvenirs d'enfance. Ça rappelle l'été, les vacances avec les copains, forcément ça fait partie de ma jeunesse. Même si je suis encore jeune (rires)...

Aviez-vous déjà participé au tournoi de Gruissan ?

M.M. : Jamais ! Ce sera la première fois donc je suis très heureux de découvrir cette ville que je connais très peu. Il me tarde ce week-end. C'est l'un des plus grands tournois en France et je suis honoré d'en être le parrain. Quand on m'a proposé de parrainer cet événement, j'ai tout de suite accepté !

Et est-ce que l'on vous verra sur les terrains ?

M.M. : Non, impossible. Deux mois à peine se sont écoulés depuis mon opération et c'est là où la blessure est la plus fragile. Et il faut que la cicatrisation du ligament se fasse. Cela dit, je pourrai animer des ateliers pour les jeunes et j'essaierai d'être présent le plus possible sur la plage. Mais malheureusement je ne pourrai ni courir, ni me défouler.

" Un retour en décembre me paraît réalisable"

Alors où en êtes-vous de votre rééducation ?

M.M. : Mes journées sont quand même assez remplies puisque j'ai maintenant la possibilité de faire du vélo. Cela me permet d'entretenir mon cardio. Et tous les après-midis j'ai deux heures de rééducation avec des exercices très spécifiques. Je me re-muscle la jambe, et j'essaie de retrouver la sensation d'appuis dans l'axe petit à petit. Deux mois seulement après l'opération, on est encore limités sur les mouvements mais il y a toujours un protocole à suivre qui prend du temps.

Maxime Machenaud (Racing 92)

Maxime Machenaud (Racing 92)Icon Sport

Compte-tenu de votre état physique et du tournoi de Gruissan, on imagine que vous n'accompagnerez pas vos coéquipiers en stage ?

M.M. : Et non, c'est pour cela que j'ai eu l'opportunité d'aller au Gruissan Beach Rugby. Mais ça s'est décidé il y a longtemps avec les entraîneurs. Ils partent quand même dix jours et j'ai ma rééducation à suivre en fin de semaine et la semaine prochaine à Paris. Forcément j'étais déçu de ne pas aller en Géorgie mais c'était prévu pour que je suive mon programme à Paris. D'autres joueurs comme Pat Lambie ont subi la même opération et sont dans la même situation que moi.

Avez-vous déjà une date de reprise prévue ?

M.M. : C'est difficile à dire, certains joueurs reprennent plus vite que d'autres... Jusqu'à maintenant la rééducation se passe pour le mieux, il n'y a aucun contretemps donc j'espère revenir avant la fin d'année. Décembre me paraît réalisable et raisonnable. Mais je ne me fixe pas vraiment de date butoir. Je reprendrai quand je me sentirai prêt, c'est-à-dire au mieux physiquement, mentalement et rugbystiquement.

" Nos ambitions sont d'aller chercher des titres !"

On sait votre importance dans le groupe. Quand est-ce que vous pourrez le réintégrer ?

M.M. : C'est prévu en septembre. Les entraîneurs m'ont demandé d'animer quelques séances et d'être impliqué dans les séances vidéos. J'essaierai d'être engagé au maximum. Au niveau de l'intégration, je ne suis pas à plaindre, cela fait 7 ans que je suis au club ! Donc je m'efforcerai d'aider le plus possible le staff.

Maxime Machenaud (Racing 92) contre Clermont

Maxime Machenaud (Racing 92) contre ClermontIcon Sport

Quels sont les objectifs du Racing cette saison ?

M.M. : Dans un club comme le Racing, ce n'est pas prétentieux de dire que les ambitions sont d'aller chercher des titres. Surtout après une saison réussie mais blanche de titres, avec une finale et une demi-finale perdues. On aura l'ambition d'aller le plus loin possible dans les deux compétitions parce qu'on a un effectif qui le permet et des recrues qui vont apporter beaucoup au club.

Propos recueillis par Quentin Put

Contenus sponsorisés
0
0