Icon Sport

Babillot : "On a envie que ce match soit une belle fête"

Babillot : "On a envie que ce match soit une belle fête"

Le 24/05/2019 à 16:43Mis à jour Le 24/05/2019 à 17:15

TOP 14 - Le Castres olympique accueille, samedi (16h15), le RC Toulon à Pierre-Fabre lors de la dernière journée de Top 14. Un dernier match pour valider sa place dans le Top 6 mais aussi pour rendre un dernier hommage aux joueurs sur le départ comme l'explique Mathieu Babillot...

Rugbyrama : La victoire du week-end dernier face à Agen a-t-elle rassuré l'équipe ?

Mathieu BABILLOT : Pas totalement parce que pour l'instant, notre objectif n'est toujours pas atteint. On ne le sera que quand on sera en phases finales, pas avant. Mais c'était un match important pour nous. Il nous laisse en course et nous permet de garder toutes les cartes en main.

Le Castres olympique est-il prêt pour aborder cette fin de saison ?

M.B. : Je l'espère! On s'est bien préparé tout au long de cette semaine pour la réception de Toulon. Le RCT reste une équipe très dangereuse. Il y a des joueurs très talentueux. Elle n'a plus de pression sur cette fin de saison. Elle va jouer totalement relâchée et essayer de nous poser des problèmes. C'est à nous de faire le job.

" On a perdu des joueurs importants, c'est à nous de combler au mieux leurs absences"

Comment expliquez-vous toutes les blessures qui touchent le CO en ce moment ?

M.B. : C'est compliqué de donner une explication rationnelle à cela. C'est vrai que c'est une sacrée hécatombe au moment d'aborder la fin de saison et peut-être les phases finales. Ce n'est pas forcément évident mais le groupe est fort. On sait se resserrer quand il le faut. Malheureusement pour nous, on a perdu des joueurs importants, c'est à nous de combler au mieux leurs absences.

C'est le dernier match de la saison régulière. C'est un peu la fin d'une histoire. Est-ce particulier ?

M.B. : Oui, on espère tous que cela sera un beau moment devant notre public. C'est à nous de faire une belle prestation pour tenter de décrocher la victoire. En tout cas, on va tout faire pour cela. Il y a des joueurs qui ont beaucoup apporté au club qui vont partir, je pense notamment à Yannick Caballero, David Smith et d'autres joueurs. Il y a aussi le staff qui va nous quitter. Tout cela va être une grande perte pour le club donc on a envie que ce match soit une belle fête. L'émotion interviendra peut-être après le match mais pas pendant la rencontre. On ne peut pas se laisser submerger par l'émotion. C'est à nous d'être froid. On doit faire les choses dans l'ordre en prenant le match par le bon bout.

Pour être assurer de disputer les barrages, le CO doit absolument remporter la victoire face à Toulon, est-ce une pression supplémentaire ?

M.B. : Non, pas du tout. On sait tous qu'on éprouve certaines difficultés à la maison. On a eu des soucis au mois de décembre. Il y a des matches qu'on a perdu alors qu'on aurait aussi bien pu les gagner. Maintenant, on n'a pas de pression par rapport à cela. Il n'y a pas de hantise de la maison. Pas du tout. On a envie que cela soit une belle fête. Si on peut obtenir une place en barrage à domicile, pourquoi pas? On essaye d'y croire encore un petit peu. On ne doit pas avoir de regrets.

" Tout le monde rêve d'un barrage à Pierre-Fabre"

Que préfèreriez-vous, un barrage à domicile ou à l'extérieur ?

M.B.: Honnêtement, je préfèrerais un barrage à domicile. Cela fait un moment que le groupe, le club et la ville n'en a pas eu. Tout le monde rêve d'un barrage à Pierre-Fabre. Si c'est possible, on préfère tous décrocher un barrage à domicile. C'est ce que tout le monde veut. C'est le premier objectif. On ne doit pas se priver d'avoir la possibilité d'avoir un barrage à domicile.

Que pensez-vous de cette équipe du RCT qui n'a plus rien à jouer dans ce Top 14 ?

M.B. : C'est une année de transition pour eux. Il y a eu un nouveau coach avec un staff différent. Tout cela s'est mis en place petit à petit. C'est vrai que cela n'a pas été évident pour eux cette année mais c'est une équipe qui possède des joueurs internationaux dans chaque ligne. Ils peuvent nous poser pas mal de soucis. On va devoir être très sérieux et ne pas mettre la charrue avant les bœufs.

Pensez-vous le CO capable de réitérer l'exploit de l'an dernier ?

M.B. : Pourquoi Pas? Mais d'abord, on va quand même essayer de se qualifier pour les phases finales. C'est toujours très compliqué et pour nous, cela va encore se jouer sur la dernière journée. Mais une fois arrivé en phases finales, tout est possible.

Pariez sur le Rugby avec Winamax
1
N
2
Jouer comporte des risques : endettement, isolement, dépendance. Pour être aidé, appelez le 0974751313
Contenus sponsorisés
0
0