Icon Sport

Lyon - Montpellier pour le deuxième barrage !

Lyon - Montpellier pour le deuxième barrage !
Par Rugbyrama

Le 25/05/2019 à 18:06Mis à jour Le 25/05/2019 à 19:15

TOP 14 - Victorieux à Clermont 28 à 27, les Montpelliérains ont réussi l'exploit de se qualifier pour les barrages de Top 14. Ils affronteront samedi prochain Lyon, au Matmut Gerland.

Lyon l’emporte à Grenoble et affrontera Montpellier en barrage

Pour cette dernière journée de Top 14, le Lou Rugby remporte un dernier succès sans grands enjeux si ce n’est de bien préparer le prochain barrage face à Montpellier. Cette victoire à Grenoble permet de sceller définitivement cette place de troisième au classement.

Les Grenoblois étaient devant au score depuis la 47eminute et l’essai de Bastien Guillemin, 18-17. Lyon a couru derrière le score toute une mi-temps avant qu’Alexis Palisson ne libère ses coéquipiers sur une passe sautée de Armitage à la 79eminute. La première période était à l'avantage des Lyonnais 10-17 après un essai de Doussain pour Lyon et de Guillemin (encore) pour Grenoble.

Une défaite face à l’avant dernier aurait fait tâche avant de recevoir des Montpelliérains plus remontés que jamais après leur victoire pleine de puissance face à Clermont. Un succès face à lanterne rouge avec un groupe remanié qui permet de laisser quelques joueurs au repos.

Grenoble quant à eux ont la tête déjà tourné au match pour le maintien contre Brive ou Bayonne. Troisième avec 74 points, Lyon tentera de retrouver une nouvelle fois la demi-finale de Top 14 après celle de l’année dernière où Lyon avait chuté face à ces mêmes Montpelliérains 40-14.

Montpellier revient de nulle part

Ils reviennent de nulle part. Hors course pour la qualification il y a quelques semaines de cela, les Montpellierains ont dominé Clermont sur la pelouse de Marcel Michelin (27-28), décrochant in-extremis leur billet pour disputer un barrage à Lyon.

Présent à seulement quatre reprises dans la zone de qualification cette saison, le MHR s'invite au bal des phases finales au prix d'une folle remontée. Pour croire en ce scénario, une (simple) victoire bonifiée à Clermont qualifiait directement les Montpelliérains sans le moindre calcul. En cas de victoire non bonifiée, le MHR devait compter sur une performance égale de La Rochelle, ces derniers qui pouvaient se qualifier en l'emportant avec le bonus offensif. De plus, en cas de défaite de Castres ou du Racing, les hommes de Vern Cotter pouvaient doubler ces derniers en signant une victoire. Montpellier aurait même pu rêver plus grand et se qualifier pour un barrage à domicile en battant Clermont, bonus offensif ou non, quand dans le même temps le Racing et Castres se seraient inclinés.

Et face aux Clermontois, rien ne se sera déroulé comme prévu. Peu avant le début de la rencontre, Montpellier devait faire avec les absences de l'expérimenté Bismarck Du Plessis et de l'homme en forme, Gabriel N'Gandebe, forfaits de dernière minute, qui venaient ajouter leur nom à la liste des absents déjà composée de Louis Picamoles et Fulgence Ouedraogo.

Abordant ce match comme une finale, le MHR prenait tous les points au pied chaque fois que l'occasion se présentait. Par trois fois en première période, Paillaugue convertissait des pénalités, auxquelles s'ajoutait l'essai de Delhommel, invité de dernière minute. Devant au score à la mi-temps (14-16), le MHR était même déjà virtuellement qualifié par la défaite du CO. Mis en difficulté par une équipe Montferrandaise conquérante au retour des vestiaires, Montpellier faisait le dos rond avant de mettre un dernier coup d'accélérateur peu après l'heure de jeu. En trois minutes, Montpellier inversait totalement la tendance grâce aux essais successifs de Nadolo (61ème) et Delhommel (64ème) pour le doublé. Malgré quelques frayeurs dans les derniers instants de la partie, les Héraultais pouvaient exulter une fois le coup de sifflet final annoncé.

L'exploit, déjà énorme de l'emporter pour la cinquième fois de rang à Clermont, s'ajoutait à une pincée de chance puisque les Héraultais profitaient également du faux pas de Castres (16-25 face à Toulon) pour finir sixièmes. Lancés sur une improbable série de huit victoires sur les neuf dernières rencontres, les coéquipiers de Benoit Paillaugue s'avanceront à Lyon avec le moral gonflé à bloc et pourraient bien causer des problèmes à qui se mettra sur leur chemin.

Le tableau complet :

Pariez sur le Rugby avec Winamax
1
N
2
Jouer comporte des risques : endettement, isolement, dépendance. Pour être aidé, appelez le 0974751313
Contenus sponsorisés
0
0