Icon Sport

Lyon, officiellement qualifié, s'offre un quart à domicile

Lyon, officiellement qualifié, s'offre un quart à domicile

Le 18/05/2019 à 22:44Mis à jour Le 19/05/2019 à 00:16

TOP 14 - Vainqueur du Stade Rochelais 29-19 à Gerland, le LOU fait coup double : qualification en phases finales et barrage à domicile. La Rochelle repart bredouille et fait la mauvaise opération du samedi en haut de tableau.

Lyon jouera donc son ¼ de finale à domicile, cette saison. Pari réussi pour les hommes de Pierre Mignoni. Face à une équipe rochelaise en partie remaniée mais loin de se déplacer en victime expiatoire, le LOU a fait le dos rond quand il le fallait pour conserver l'avantage jusqu'au bout au tableau d'affichage (29-19), sous une pluie parfois battante. Auteur de deux essais (19e, 51e), le club rhodanien a aussi pu compter sur un 100% face aux perches de son buteur Jonathan Wisniewski. La Rochelle, après être pourtant revenue à hauteur au score en début de seconde période, n'est pas parvenue à accrocher ne serait-ce qu'un bonus défensif qui pouvait s'avérer précieux dans la course à la qualification.

Ngatai crucifie La Rochelle

Plus de deux ans que les Lyonnais n'avaient plus battu le Stade Rochelais. Alors que peu d'observateurs ne donnaient vraiment de crédit à une équipe maritime qui avait décidé de faire souffler plusieurs cadres, le LOU a dû s'employer pour venir à bout d'un adversaire qu'il retrouvera d'ailleurs peut-être en barrages. Ici même à Gerland, dans deux semaines. Malgré une entame idéale, bonifiée notamment par ce ballon porté d'école conclu par Liam Gill (19e) - quasi similaire à celui encaissé par la Rochelle il y a une semaine en finale de Challenge Cup - le XV concocté par Pierre Mignoni s'est fait rejoindre dès le retour des vestiaires (16-16). La faute à un déboulé décisif de Roudil, lancé pleine balle par Sinzelle pour déchirer le meilleur rideau défensif du championnat à domicile (45e).

Mais la 51e minute a marqué un véritable tournant. Un essai un brin casquette est tombé dans l'escarcelle de Lyonnais qui n'en attendaient pas tant, dans ce gros temps fort rochelais. La passe manquée de Maxime Lafage, dans le dos de Vincent Rattez sur un lancement de jeu au niveau de la médiane, s'est transformé en ballon de la victoire pour le LOU. Un ballon poussé au pied par l'opportuniste Nakaitaci et aplatit dans l'en-but par Ngatai, près de 50m plus loin. La suite, Lyon l'a gérée sans jamais s'affoler. Et s'impose somme toute logiquement.

Lafage encore en rodage

De la première titularisation de sa carrière en Top 14, Maxime Lafage n'en gardera pas vraiment un bon souvenir. Malgré un sans-faute dans ses tentatives de tir au but. Gênée par les pépins physiques cette saison, l'ancienne pépite de Colomiers, barrée dans la hiérarchie des ouvreurs par Ihaia West, a naturellement manqué d'automatismes dans ce duel de haut de tableau. Sans compter ses deux touches directes (11e, 36e), son coup d'envoi trop court en seconde période (41e) ou encore un en-avant à l'approche du money-time (71e).

La Rochelle peut repartir frustrée de son déplacement. Après avoir préféré opter pour les points suite à des grosses occasions en situation d'avantage (40e, 63e), les coéquipiers de Kévin Gourdon avaient la place pour décrocher un bonus défensif. Les deux lancers en touche vendangés à quelques secondes de la sirène ont annihilé les derniers espoirs maritimes. Le club à la caravelle dit très probablement adieu à un barrage à domicile et devra surtout batailler jusqu'au bout pour goûter de nouveau aux phases finales. Lyon, au contraire, peut savourer dès ce soir.

Pariez sur le Rugby avec Winamax
1
N
2
Jouer comporte des risques : endettement, isolement, dépendance. Pour être aidé, appelez le 0974751313
Contenus sponsorisés
0
0