Icon Sport

"LOUée" soit l’homogénéité et la régularité

"LOUée" soit l’homogénéité et la régularité

Le 19/06/2019 à 09:12

TOP 14 - Troisième de saison régulière et demi-finaliste, Lyon sort d’une saison que l’on qualifiera de réussite. Son objectif déclaré était de faire mieux qu’en 2017-2018, ce fut chose faite avec un barrage disputé à domicile et une plus grande régularité dans les résultats.

Le moment fort : Barrage, LOU / Montpellier (21-16)

C’était le premier barrage à domicile de l’histoire du club, le 1er juin 2019, et rien que pour cela ce fut un moment important. Fort qui plus est, car il a été couronné de succès. Les Lyonnais savent que dans leur développement, il va falloir fidéliser un public toujours plus nombreux et c’est à travers ce type de rendez-vous que la magie opère. Avec ce succès, le LOU a validé sa qualification en demi-finale pour la deuxième année consécutive et avec le statut de seul rescapé par rapport au dernier carré de la précédente saison. Devant 17 002 spectateurs, Lyon a remonté un 0-10 et a fait la différence dans le dernier quart d’heure.

Le moment difficile : 18ème journée, LOU / Castres (15-23)

Sans conteste, il y a eu un moment difficile à vivre dans la saison et c’est après cette première défaite au Matmut Stadium de Gerland. Le 2 mars 2019, les Gones manquent de solutions et trébuchent devant leur public et ce alors qu’ils n’avaient plus connu le gout amer de la défaite en championnat à domicile depuis le 25 mars 2018, face au Racing. Sur quasiment un an, cela faisait une série de 9 succès (6 bonifiés) pour 1 nul. D’autant que ce revers face au Champion de France 2018 a été suivi d’une débâcle au Stade toulousain (53-21). L’enchainement avait fait mal aux Rouge et Noir qui ont tout de même su rebondir.

Le tournant : 14ème journée, Montpellier / LOU (14-25)

Pour la troisième fois de la saison, Lyon enchaine deux succès consécutifs en s’imposant au GGL Stadium le 5 janvier 2019, mais ce succès marque surtout le début d’une phase retour qui verra par la suite les Rhodaniens signer 10 victoires en 13 matchs. Cette performance maitrisée dans l’Hérault sera au cœur d’une série de 5 succès de rang en championnat, soit la meilleure dynamique et un pas de plus vers la phase finale. Clairement, ce fut un tournant et une véritable base dans les futures performances. Le LOU comptabilise au total 6 victoires hors de ses bases en 2018-2019, soit son meilleur bilan depuis qu’il participe au Top 14.

Le joueur clé : Charlie Ngatai

Sans aucun doute, le trois-quarts centre néo-zélandais a été ce joueur clé dans le parcours lyonnais. Avec 1 711 minutes jouées, c’est le troisième joueur le plus utilisé cette saison dans l’effectif et il n’est autre que le meilleur marqueur d’essais avec 10 réalisations. "Charlie Ngatai a été un joueur déterminant dans notre effectif. C’est un joueur qui sait tout faire et qui a changé notre ligne de trois-quarts", confiait Pierre Mignoni à son sujet. L’entraineur des trois-quarts Kendrick Lynn estimait même qu’il avait évolué à un niveau supérieur qu’espéré, "il a fait une saison encore meilleure qu’en Nouvelle-Zélande l’année dernière."

La stat’ : Lyon s’impose dans les airs

Avec 311 touches gagnées, Lyon affiche le plus haut total du championnat et son alignement est le second plus performant quand il s’agit de contrer (35). Un joueur incarne tout particulièrement cette réussite dans les airs, c’est Julien Puricelli, offrant ainsi une précieuse rampe de lancement. Celui qui fêtera ses 38 ans le 1er aout a pris 134 ballons en touche, pour 16 contres, et est de loin le meilleur joueur du championnat dans cet exercice. D’ailleurs, s’il poursuivra pendant encore au moins un an le rôle de joueur, l’Isérois d’origine sera en plus en charge de ce secteur de jeu la saison prochaine au sein du staff rhodanien.

Pariez sur le Rugby avec Winamax
1
N
2
Jouer comporte des risques : endettement, isolement, dépendance. Pour être aidé, appelez le 0974751313
Contenus sponsorisés
0
0