Icon Sport

Les "Expendables" toulousains

Les "Expendables" toulousains

Le 25/11/2020 à 13:58

TOP 14 - À l’instar des Stallone, Schwarzenegger et compagnie qui ont fait le succès du blockbuster hollywoodien, les hommes d’expérience(s) de Toulouse ont hissé haut le flambeau rouge et noir à Pau. Bis repetita contre Agen ce weekend ?

Après une première défaite de la saison puis un nul lors du derby, qui plus est à domicile (contre le LOU et le CO), les trois mots revenant le plus dans tous les articles et commentaires relatifs au Stade toulousain ont été "absence", "des" et "internationaux". Sauf que cette gestion de la même période en 2018-2019 (saison du 20e Brennus des derniers champions en titre) s’était plutôt bien passée. Après deux revers, la jeunesse y avait été triomphante et les vieux cadres fidèles avaient encore une fois répondu à l’appel pour lancer une dynamique quasi ininterrompue jusqu’au Stade de France.

Mais revenons à 2020. À Pau il y a une dizaine de jours, la première mi-temps a ressemblé aux quatre précédentes, avec un jeu moins rapide, des ballons tombés et un manque de fluidité dans le désordre pour un 13-6 en faveur de la Section paloise. Et puis, la pause a fait office d’étincelle ! Le jeu s’est accéléré, les longues séquences de possessions se sont étirées et le deuxième acte remporté 16-3 (22-16 au final) a donc vu la spirale d’insuccès prendre fin en Béarn.

Médard : "On se racontait des histoires"

Au casting de cette prise en mains, on trouve quelques hommes d’expérience et de caractère. Quelques jours après l’annonce de sa retraite en fin de saison, Yoann Huget (33 ans) a provoqué le carton jaune qui change la physionomie du second acte. On a aussi retrouvé un Joe Tekori (36 ans) coureur et passeur, en plus des tâches obscures qui lui incombent toujours. Charlie Faumuina (33 ans) a été redoutable à l’impact et en tenue de mêlées superbes contre la supposée meilleure mêlée de ce début de saison. Kaino (37 ans) absent sur blessure, Madaule (32 ans) est venu apporter sa patte depuis le banc sur les contres en touche, décisifs en fin de match.

Enfin, en sus d’autres trentenaires comme Arnold (30 ans), Elstadt (30 ans), Guitoune (31 ans) ou Holmes (30 ans) qui ont aussi pesé, un homme, un capitaine, semble avoir retrouvé ses jambes de vingt ans ou presque : Maxime Médard (34 ans). "Depuis quelques semaines, explique-t-il, on avait des excuses un peu bidon et on se racontait des histoires. On ne prenait pas de plaisir à ne pas pouvoir mettre notre jeu en place. En ayant de bonnes attitudes avec les bons ingrédients, on a pris du plaisir et la victoire, même si j’avais mal un peu partout."

Le troisième-ligne Louis-Benoît Madaule est certain qu’il n’y a pas d’âge pour s’amuser. "Même si notre jeu n’est pas huilé depuis quelques semaines, on a voulu jouer à notre vrai niveau en insistant sur des secteurs faisant partie de notre ADN, notamment le jeu de mouvement. On a respecté ce qu’on s’était dit avant le match. J’espère que cela va perdurer."

À qui la prochaine annonce de retraite ?

Le coach Laurent Thuéry est content d’avoir retrouvé le meilleur de certains de ses combattants anciens. "Ce groupe en mode doublon se devait de montrer du caractère. Car même si on n’est pas au complet, on ne jouait pas à 100% de nos moyens. Ils ont prouvé qu’on pouvait être dangereux mais aussi s’accrocher pour tenir un résultat. On a retrouvé notre rugby qu’on avait du mal à mettre en place ces dernières semaines."

Si le court terme fait loi, qu'en est-il de l'après ? Huget ayant pris le premier la décision au sujet de son avenir, on surveille les choix de prolonger ou non de ces cadres en mode "Expendables". Maxime Médard ne sait pas encore. "On n’est que de passage. Je n’ai pas pris de décision même si à un moment, il faut savoir s’arrêter. Cet été, dans une saison, deux ? L’envie d’être performant et de gagner est toujours là et aujourd’hui, je peux transmettre davantage qu’à 20 ans."

Alors que les internationaux sont de retour au compte-goutte et même si le confinement a réduit les ambitions de vacances exotiques de ces joueurs d’expérience, la semaine de repos qui a eu lieu depuis la dernière journée a fait du bien à quelques (vieilles) articulations toujours bonnes pour le service. À confirmer samedi.

Contenus sponsorisés