Icon Sport

Top 14 - Les Castrais s’imposent d’un rien

Les Castrais s’imposent d’un rien

Le 01/09/2018 à 19:47Mis à jour Le 02/09/2018 à 10:19

TOP 14 - Malgré des buteurs en grand manque de réussite, le Castres Olympique décroche son deuxième succès en deux matches en faisant tomber le LOU (19-16), alors que les Lyonnais menaient 16 à 3 à la pause.

Le discours de Christophe Urios à la mi-temps a dû faire son effet, il aura eu le mérite de réveiller ses joueurs qui manquaient d’envie. Car oui, le CO n’aura joué pleinement qu’une période, finalement suffisant pour lui permettre d’arracher la victoire. Les Champions de France ont profité d’une pénalité de Rory Kockott dans les derniers instants (79’) pour parvenir à faire la bascule, tandis que l’on a longtemps cru qu’une malédiction frappait les buteurs. Si le demi de mêlée a concédé un échec, Benjamin Urdapilleta termine la rencontre avec un bilan de 1 sur 6 qui ne lui ressemble forcément pas, laissant ainsi filer 13 points !

Top 14 - Charlie Ngatai (Lyon) face à Benjamin Urdapilleta (Castres)

Top 14 - Charlie Ngatai (Lyon) face à Benjamin Urdapilleta (Castres)Icon Sport

L’issue de la rencontre semble toutefois logique au regard de ce constat, le LOU s’est montré beaucoup trop indiscipliné. Bousculé notamment dans le jeu au sol, comme lors de son premier match de saison, la formation de Pierre Mignoni a subi durant toute la seconde période, à l’exception d’une occasion d’essai refusée – logiquement – à la vidéo. Après une percée de Thibaut Regard, Baptiste Couilloud file sous les poteaux mais la dernière passe s’avère en-avant (73’). Finalement, la faille n’a été trouvée que durant le premier acte sur un ballon porté conclut par la puissance des avants, et aplatit par Jérémie Maurouard (35’).

40 minutes à subir mais 9 pour égaliser

Les Castrais ont eu chaud, longtemps en manque de solution et incapables d’imposer leur propre tempo. Le salut s’est fait en seulement 9 minutes au retour des vestiaires, grâce au doublé de Thomas Combezou. En puissance sur un ballon de récupération et après un bon travail d’Anthony Jelonch et d’Armand Battle (42’), puis en s’ouvrant l’espace à la suite d’une accélération en sortie de mêlée de Rory Kockott et d’un relais avec Alex Tulou (49’). Le pied de Scott Spedding a aussi contribué à ce succès, en témoigne cette pénalité inscrite de la ligne médiane (45’). Cela ne conforte pour autant pas la belle copie rendue à Montpellier.

Top 14 - Christophe Samson (Castres) contre Lyon

Top 14 - Christophe Samson (Castres) contre LyonIcon Sport

Car si Castres décroche son deuxième succès en autant de journées, il va forcément falloir soigner l’entame et l’efficacité. Que dire de Lyon qui est un candidat aux phases finales et qui ne s’est toujours pas imposé, laissant entrevoir des lacunes inquiétantes dans les phases de rucks et au niveau de la discipline. Si Jonathan Wisniewski a soigné sa première sous ses nouvelles couleurs, en alternant très bien le jeu durant 40 minutes, c’est tout un collectif qui a semblé en manque de solutions pour parvenir à repousser les assauts et à se rassurer. Le bonus défensif ne tient finalement qu’à la défaillance surprenante des buteurs castrais.

Contenus sponsorisés
0
0