Icon Sport

Lebel : "Se remettre vite en question pour montrer un autre état d’esprit à Bordeaux"

Lebel : "Se remettre vite en question pour montrer un autre état d’esprit à Bordeaux"

Le 14/08/2019 à 14:35Mis à jour Le 14/08/2019 à 16:59

TOP 14 - Vainqueurs de Béziers hier à Sauclières (24 à 15), les Toulousains, très rajeunis, enchaînent un second succès face à une équipe de ProD2 (victoire 21-12 contre Colomiers), sans parvenir à se rassurer. Séduisants par séquences, ils ont parfois péché par excès de jeu et manque de rigueur. Le double champion du monde tricolore des moins de vingt ans, auteur de deux essais, fait le point.

Rugbyrama : Inscrire un doublé lors d’un match amical, ça reste une fierté ou c’est anecdotique ?

Matthis Lebel : Comme pour tous les joueurs, ça fait toujours plaisir de marquer deux essais pour son équipe. Donc on va dire que c’est une petite fierté pour moi.

Racontez nous vos deux essais…

M.L. : Sur le premier, c’est Tristan (Tedder) qui fait le plus gros du travail. Il arrive à percer et j’essaye ensuite d’anticiper car je sens qu’à tout moment ça peut ressortir de mon côté. Je décide donc de poursuivre ma course, il me fait la passe et je n’ai plus qu’à conclure. Sur le second, c’est un peu pareil je crois. Tristan fait encore une différence au milieu du terrain, il arrive à ressortir la balle et j’ai un duel à jouer avec l’arrière biterrois. Je m’en sors et je vise ensuite la ligne.

Collectivement, quelles satisfactions retenez-vous ?

M.L. : Heureusement, qu’il y a la victoire, car le contenu livré n’est pas celui qu’on espérait. Après, il y a eu beaucoup de turnover avec pleins de jeunes, moi compris, et c’est bien que tout le monde ait pu avoir sa chance. Nous n’avons pas non plus eu de blessé (Marchand sorti par précaution, NDLR) et c’est très important... Après, on ne travaille pas pour faire des prestations comme celle-là, je pense. On s’attendait à mieux, notamment au niveau des rucks. On en avait beaucoup parlé, on voulait essayer de prendre beaucoup de ballons mais on a connu des difficultés. Dans le jeu, je pense que l’équipe s’est un peu perdue à vouloir trop jouer, alors qu’à des moments il fallait resserrer le jeu. Je pense donc qu’il faudra tout remettre dans l’ordre si nous voulons arriver avec des ambitions à Bordeaux et sur les quatre premiers matchs.

Le déchet technique de votre équipe viendrait donc de cet excès de jeu ?

M.L. : C’est évident ! Tout le monde voulait envoyer du jeu car lors d’un match amical, l’enjeu n’est pas le même qu’en Top14. Et donc forcément, il y a du déchet. Mais je ne pense pas que cela excuse tout. Il y a des attitudes collectives qu’il faudra gommer si nous voulons réaliser de meilleures prestations.

C’est-à-dire ?

M.L. : Sur les rucks, on a manqué de réactivité sur les soutiens et parfois, le porteur ne faisait pas non plus le bon travail. Je pense donc que nous allons en reparler comme après Colomiers. Car en Top14, cela ne passera pas. Et en attaque, nous devons tous aller dans la même direction. On ne doit pas se mélanger les “pinceaux”.

Top 14 - Mathis Lebel (Toulouse) célèbre son essai contre Béziers avec Pita Akhi

Top 14 - Mathis Lebel (Toulouse) célèbre son essai contre Béziers avec Pita AkhiIcon Sport

Ce succès étriqué sonnerait-il pour vous comme un petit avertissement avant la reprise du Top14, le 24 août (20h45) à Bordeaux ?

M.L. : Je pense que c’est plus qu’un avertissement et qu’il va falloir se remettre en question très vite. Car nous allons beaucoup être attendus par rapport à l’année dernière. L’équipe n’aura pas dix mille chances et il va donc falloir se mettre un petit coup de pied aux fesses pour réaliser une bonne prestation à Bordeaux…

En parlant de chance. Ce début de championnat, avec beaucoup de mondialistes absents dans les rangs toulousains, est-il une opportunité à saisir pour vous (7 matchs et 3 essais l’an passé) ?

M.L. : Je ne sais pas si c’est ma chance, mais si on me la donne, je vais tout faire pour la saisir et être le plus performant possible. Mais c’est vrai qu’il faut rester conscient que nous (les jeunes) avons une opportunité. Car beaucoup de joueurs, qui ont été très forts l’an dernier, sont retenus avec l’équipe de France. Ils le méritent amplement et je pense que c’est bien pour tout le monde.

Notamment pour Tristan Tedder, votre numéro dix, qui doit compenser l’absence de cadres à un poste clé. Et qui a été décisif sur trois essais face à Béziers…

M.L. : C’est un joueur que le club connaissait déjà, puisqu’il était parti en prêt l’année dernière (à Bayonne, 27 matchs pour 5 essais) prendre de l’expérience. Il revient et il sera très important cette saison. Quand il n’y a pas Zack (Holmes) qui est en train de se rétablir, ainsi que Thomas (Ramos), Romain (Ntamack) et Antoine (Dupont), présents eux avec le XV de France; C’est bien d’avoir un dix sur lequel on peut compter. C’est un bon défenseur et un bel animateur en attaque. Si tout le monde l’aide, il fera une belle saison.

Quelle est désormais la suite du programme pour le Stade Toulousain ?

M.L. : Je pense que nous serons de repos demain (mercredi) pour récupérer et il faudra ensuite voir les images de Bordeaux pour analyser ce qu’ils ont fait. Et vite basculer, avoir le déclic, pour démarrer le Top14 avec des ambitions. Et surtout, un autre état d’esprit que celui montré sur les matchs amicaux.

Pariez sur le Rugby avec Winamax
1
N
2
Jouer comporte des risques : endettement, isolement, dépendance. Pour être aidé, appelez le 0974751313
Contenus sponsorisés
0
0