Icon Sport

L'antisèche : le Stade français a presque dit adieu à la qualification

L'antisèche : le Stade français a presque dit adieu à la qualification
Par Rugbyrama

Le 28/04/2019 à 19:54Mis à jour Le 28/04/2019 à 20:03

TOP 14 - Les Clermontois ont signé un sixième succès à l’extérieur cette saison, infligeant aux Parisiens un cinquième revers à Jean-Bouin très certainement fatal dans la course à la phase finale. Et c’est une victoire bonifiée à la clé.

Le match : Naqalevu porte Clermont pour un succès sur le Stade Français

L’histoire ne parlait pas en faveur de l’ASM mais les Clermontois ont réussi à décrocher une victoire historique et précieuse. Elle permet d’assurer un peu plus la qualification pour la demi-finale. La rencontre avait pourtant mal commencé. Les Parisiens prenaient rapidement le score à leur avantage grâce au pied de Plisson et un essai de Bonfils. Laidlaw répondait par le pied pour laisser ses coéquipiers dans la course. Les hommes d’Heyneke Meyer avaient la possession mais n’en faisait rien ou presque pour prendre le large. À l’heure de jeu le Stade Français a été définitivement dépassé par les assauts Clermontois qui devenaient de plus en plus incessants. Surtout qu'is se sont retrouvés à 13 quelques minutes suite à deux cartons jaunes sur Arias et Fickou.

Top 14 - Gael Fickou (Stade Français)

Top 14 - Gael Fickou (Stade Français)Icon Sport

Grâce à un intenable Naqalevu auteur de deux essais (25e, 49e), un solide Uluglia (60e) et un courageux Falgoux (79e), les Clermontois parachèvent le travail de Laidlaw (100 % au pied sur ce match) pour obtenir le bonus offensif. Ce qui complique très certainement les chances de qualifications des joueurs roses.

Les meilleurs :

Penaud : C’est un habitué du genre. Il est un poison pour les défenses adversaires. À chaque prise de balle il a effacé presque automatiquement un ou plusieurs adversaires. Il oblige certaines fois les défenseurs à commettre une faute pour ne pas voir le jeune international devenir dangereux (Arias à la 71e min qui bloque la course du joueur après un coup de pied à suivre). Il aura cassé la ligne plusieurs fois, aboutissant sur un essai à la 25eminute. Sur les coups d’envoi il met la pression sur le réceptionneur à chaque fois.

Yato : Auteur de deux offloads impressionnants, il met son équipe dans l’avancé à chaque percussion. Ses départs de mêlée font mouches presque à chaque fois. Il est une arme redoutable dans une ligne d’attaque clermontoise qui en possède déjà beaucoup.

Naqalevu : Auteur de deux essais il est d’une puissance terrible. Le bulldozer n’a laissé aucune chance à la défense parisienne. Très difficile à plaquer, le centre clermontois a permis à son équipe de monopoliser plusieurs défenseurs en même temps sur ses impacts.

Plisson : Très en réussite aujourd’hui dans le pied avec un 100% il a tenu autant que possible la baraque. Il a donné quelque certitude à son staff quant à sa capacité de tenir un match de haut niveau sans problème. Il sera remplacé par Sanchez pendant deuxième mi-temps.

Stassen : Comme à son habitude il fait un travail de titan. Il est de partout, infatigable, une précieuse recrue pour le Stade Français.

Le fait du match : 3 cartons en première mi-temps

Les Parisiens se sont retrouvés à treize pendant plus de cinq minutes. Arias écopera d’un carton jaune à la 19eminute pour avoir empêché la sortie d’un ballon. Fickou recevra le sien pour un plaquage haut sur Laidlaw, ce qui entrainera en plus un essai de pénalité.

Même si à ce moment-là, les Parisiens résistaient tant bien que mal aux offensives clermontoises ils laisseront beaucoup de force dans cette bataille. Une indiscipline qui n’a forcément pas joué en leur faveur.

Tuicuvu écopera aussi d’un carton jaune à la 10eminute, laissant les clermontois à 14, suite à un déblayage dangereux sur Gaël Fickou. Un période de dix minutes durant laquelle le Stade Français inscrira un essai.

Les tweets :

La stat’ : Victoire historique de Clermont à Jean bouin

Les Clermontois n’avaient jamais gagné dans le mythique stade parisien de Jean Bouin. En 2013 l’ASM était venue l’emporter mais au Stade de France.

La décla :

Damian Penaud, Clermont pour Canal +

" On a fait une très bonne deuxième mi-temps. En première période on s’est un peu regardé, on s’est cherché. On a un peu manqué d’envie dans l’engagement. Notamment sur les duels en un contre un. On a pris un tir à la mi-temps et je pense que ça nous a réveillé. Le banc nous a apporté beaucoup de fraicheur et ça nous a fait beaucoup de bien. "

La question :

Est-ce que le Stade Français peut encore espérer une place dans le top 6 ?

Sondage
5317 vote(s)
Oui
Non

C’était un peu le match de la dernière chance pour le Stade Français pour espérer se qualifier. Il reste trois matches et les Parisiens sont 9eavec 56 points. Le Stade Rochelais, sixième est à 62 points. Les Parisiens se sont tiré une belle balle dans le pied en vue de cet objectif si chère à Parisse, la qualification pour les phases finales. Leur calendrier est loin d’être évident. Il se déplace deux fois, au Racing et à Montpellier, avant de finir sur la réception de Pau. Très compliqué d’espérer une surprise tant les deux équipes à les recevoir joue gros avec ces places dans le top 6.

Pariez sur le Rugby avec Winamax
1
N
2
Jouer comporte des risques : endettement, isolement, dépendance. Pour être aidé, appelez le 0974751313
Contenus sponsorisés
0
0