Getty Images

Top 14 - Le Racing impressionne déjà

Le Racing impressionne déjà

Le 25/08/2018 à 22:44Mis à jour Le 26/08/2018 à 09:03

TOP 14 - Le Racing réalise un grand coup en s'imposant avec le bonus à Toulon (25 à 9). Emmenés par un très grand Finn Russell, les Franciliens frappent déjà très fort.

Le Racing 92 ne réussit visiblement pas à Toulon. Comme la saison dernière, les Franciliens se sont imposés sur la pelouse de Mayol, ce samedi. Après avoir longtemps manqué de réalisme, les Franciliens ont concrétisé leur domination au cours de la seconde période. Si le RCT était en tête à la pause (6-3), trois essais des Franciliens par l'intermédiaire de Finn Russell (47e, 50e) et Juan Imhoff (62e) leur ont permis de s'offrir un succès bonifié. Malgré deux échecs au pied, l'ouvreur Ecossais a inscrit 20 points. Patrice Collazo a lui manqué sa première sur le banc de Toulon. Un RCT qui fut privé de ballons ce soir.

Si ce n'était pas déjà le cas avant ce soir, les supporteurs de Toulon peuvent définitivement dire qu'ils ont trouvé leur bête noire. Comme en 2015, là aussi en ouverture du championnat, ou comme la saison dernière, le Racing 92 s'est offert une victoire sur la pelouse de Mayol, ce samedi. Dans l'un des chocs de cette première journée de Top 14, les Franciliens ont surclassé une formation toulonnaise sevrée de ballons. Parfaitement en place, et sans afficher de réelles failles, les joueurs du duo Labit-Travers avaient semble t-il plusieurs temps d'avance au niveau de la préparation.

Encore en chantier, le groupe de Patrice Collazo s'est fait cueillir par un Racing 92 très bien huilé. Les chiffres parlent d'eux-mêmes : avec 75% d'occupation et 70% de possession, les Franciliens n'ont laissé aucune chance au RCT. Ou plutôt quelques unes, peut-être, au cours de la première période, où les Ciel et Blanc manquèrent cruellement de réalisme. Au point de laisser le Toulon de Carbonel basculer en tête, 6 à 3.

Russell réussit sa première, pas Collazo

Et puis les Varois ont fini par craquer. A trop défendre, Toulon s'est fait cueillir au retour des vestiaires. Si Patrice Collazo n'a pas réussi sa première en tant que manager du RCT, Finn Russell s'est lui illustré au cœur de l'attaque du Racing 92. Bien qu'alternatif au pied, l'ouvreur écossais a planté deux essais en l'espace de deux minutes. Pour un total de vingt unités personnelles.

Et si ce n'était pas suffisant pour construire le succès des Franciliens, Juan Imhoff a scellé le sort de la rencontre d'une interception salvatrice et d'une troisième réalisation synonyme de bonus offensif. Après avoir démarré très tôt leur intersaison, les Racingmen se voient aujourd'hui récompensés. Opération comptable idéale pour le club des Hauts-de-Seine face à un concurrent direct. S'il en douter encore, le RCT a lui du pain sur la planche.

Contenus sponsorisés
0
0