Midi Olympique

Le Capitole en fusion pour le Bouclier !

Le Capitole en fusion pour le Bouclier !
Par Simon Valzer via Midi Olympique

Le 16/06/2019 à 19:11Mis à jour Le 16/06/2019 à 19:22

TOP 14 - C'est aux alentours de 16h30 aujourd'hui que les joueurs toulousains ont ramené ce que tout le peuple de la Ville Rose attendait : le Bouclier de Brennus. Morceaux choisis d'une après-midi qui restera dans les mémoires.

Sept ans. Cela faisait sept ans qu'ils attendaient cela. Sept longues années pendant lesquelles les Toulousains n'en pouvaient plus de voir leur club décliner, au point de terminer, il y a deux ans de ça, à une douzième place indigne de son statut d'institution la plus titrée de France. Un véritable traumatisme pour le public habitué aux étoiles européennes et aux boucliers nationaux...

Mais ce passé est désormais révolu. Le Stade toulousain a signé une saison de haut vol en ne perdant que trois matchs de Top 14 (!) et a logiquement marché sur cette finale face à des Clermontois trop mal aiguillés par leur charnière pour espérer l'emporter. Alors dimanche, tout un peuple attendait ses héros. Le rendez-vous était fixé aux alentours de 16 heures. Fidèles au principe du quart d'heure toulousain, les hommes d'Ugo Mola, retard d'avion oblige, sont arrivés avec... une petite demi heure de retard !

Tous réunis sur le toit d'un bus spécialement décoré pour l'occasion, les Toulousains ont pénétré sur la place du Capitole avec le flanker François Cros en tête de proue, tenant fièrement le précieux Brennus. Sous un soleil estival, Sofiane Guitoune entonna un chant avec le public, avant que le micro ne tombe dans les immenses paluches de Tekori. Le Samoan lança alors un clapping à la sauce polynésienne, avec des paroles en samoan, déclenchant l'hilarité générale. Au milieu de cette galerie de colosses, on distinguait deux frêles silhouettes au milieu des joueurs. Celles des rappeurs toulousains BigFlo et Oli, qui avaient rempli les travées du Stadium quelques semaines auparavant. Les deux frères avaient même enregistré un titre aux couleurs latinos.

Morceaux choisis : "Qui fera tomber Tekori ? Les frères Marchand, ils te cassent les dents ! Donne la balle à Guitoune, cours, cours, cours !" En contrebas, les employés de la mairie aspergeaient d'eau les premiers rangs de supporters pour les soulager de la canicule ambiante. Avant de descendre du bus, BigFlo et Oli réclamaient au Capitole "dix secondes de bordel !".

Dix secondes qui dureront au moins six fois plus... Après d'interminables minutes d'attente, le public du Capitole allait enfin avoir ce qu'il voulait : le Bouclier. Porté à bout de bras par deux symboles du renouveau toulousain, les piliers Cyrille Baille et Clément Castets. Un beau symbole qui laisse augurer le meilleur pour la saison prochaine. Après des vacances bien méritées.

Pariez sur le Rugby avec Winamax
1
N
2
Jouer comporte des risques : endettement, isolement, dépendance. Pour être aidé, appelez le 0974751313
Contenus sponsorisés
0
0