Midi Olympique

L’Aviron revient de loin !

L’Aviron revient de loin !
Par Pablo Ordas via Midi Olympique

Le 13/09/2020 à 12:00Mis à jour Le 13/09/2020 à 17:14

TOP 14 - Mené de douze points à un gros quart d'heure de la fin, Bayonne a fait preuve d’un sacré caractère pour finalement l’emporter 21-19 face à l’ASM.

On va finir par croire que les Bayonnais aiment les scénarios à suspense. Après tout, ce n’est pas la première fois que les hommes de Yannick Bru renversent les tendances. Dans un passé pas si lointain, il y avait eu cette demi-finale de Pro D2 à Oyonnax et la finale face à Brive. L’an dernier, les ciel et blanc, réduits à 14 pendant toute une mi-temps, avaient fait tomber La Rochelle 23-22, après avoir été menés 0-12. Hier soir, donc, la bande à Jean Monribot a de nouveau réalisé une petite “remontada”. Menée de douze points à la 62e, après avoir encaissé deux essais casquettes qui auraient pu l’enfoncer, elle a su relever la tête et aller chercher une victoire en toute fin de match.

"C’est la force de Bayonne. Tous les joueurs ont un cœur énorme" soulignait le capitaine Jean Monribot au coup de sifflet final. "Ce que les garçons ont fait, c’est admirable, saluait Yannick Bru en conférence de presse. Cette envie de revenir, ce caractère, c’est l’ADN de notre équipe. [...] On perd Guillaume Ducat, qui est un élément super important très vite, puis Izaia Perese. On prend ces deux interceptions. Nous avons vraiment fait un bon crash-test niveau caractère. Ça fait plaisir de voir qu’on n’a pas tout oublié la semaine dernière."

Top 14 - Jean Monribot (Bayonne)

Top 14 - Jean Monribot (Bayonne)Midi Olympique

Il faut dire que six jours après la déroute à Brive, où les Bayonnais s’étaient fait dépasser dans l’envie, une réponse était attendue, pour ne pas dire primordiale. "Les joueurs étaient conscients d’être passés à côté dimanche dernier, et d’avoir trahi les fondations de notre projet. Depuis le début de la rencontre, ce soir, nous sentions qu’il y avait un supplément d’âme chez nous poursuivait le technicien. La zone de ruck est un bon baromètre de l’engagement d’une équipe et bizarrement, aujourd’hui, c’est nous qui avons récupéré énormément de munitions. Je sentais que mentalement nous étions là, même si techniquement nous avons fait beaucoup d’erreurs qu’on pardonne."

Bru : "Je suis très fier des garçons"

En termes de contenu, les Basques n’ont pas livré leur meilleure copie, avec d’innombrables ballons tombés et de nombreuses fautes de main. Le salut est finalement venu de ce sursaut d’orgueil en toute fin de match, derrière un paquet d’avants révolté (deux essais sur ballons portés). Il faut également dire que les prises d’initiatives des jeunes ciel et blanc se sont avérées payantes, et à ce sujet, on soulignera que Bayonne a terminé la rencontre avec cinq joueurs formés au club dans sa ligne de trois-quarts (Ordas, Muscarditz, Lestrade, Luc et Duhau).

Top 14 - Yannick Bru (Bayonne)

Top 14 - Yannick Bru (Bayonne)Midi Olympique

Yannick Bru toujours : "La chance sourit souvent à ceux qui vont la provoquer. Aujourd’hui, ce fut le cas. J’ai vu le moment où il fallait aller chercher un point de bonus défensif. Ils sont allés en chercher quatre. On finit quasiment avec que des enfants du club. Je suis très fier de l’engagement qu’a mis Yan Lestrade. On va vraiment pouvoir construire là-dessus."

Pariez sur le Rugby avec Winamax
1
N
2
Jouer comporte des risques : endettement, isolement, dépendance. Pour être aidé, appelez le 0974751313
Contenus sponsorisés