Icon Sport

Top 14 - L’ASM se referait bien une petite série

L’ASM se referait bien une petite série

Le 12/02/2019 à 18:01

TOP 14 - Après un voyage au Japon puis une semaine de repos, les Clermontois se préparent à entrer dans une zone de turbulences avec les doublons. Mais ils en ont l’habitude. L’ex-leader veut repartir de l’avant après sa défaite contre Castres avant la trêve. La réception de l’UBB sera un gros test.

Toutes les séries, même les meilleures, ont une fin. Celle de 13 matches sans défaite s’est terminée à Castres le 26 janvier dernier. Ce premier échec de la saison à zéro point (24-16) n’est pas un coup d’arrêt même si la place de leader s’est envolée pour la première fois de la saison pour l’ASM. "Cela n’a jamais donné un titre, ce qui compte, c’est avant tout la qualification" rappelait Franck Azéma au sortir de ce match où il a vu "un petit Clermont." Histoire d’oublier cet écueil tout en l’analysant, les Auvergnats rejoignaient dans la foulée le Japon pour une semaine de découverte et un match contre une sélection nippone. Pour ce groupe de 26 joueurs composé de plusieurs jeunes comme Fischer, Vili, Falatea, Van Tonder, Ruaud, Hutteau ou Ezeala, ce séjour a été riche en enseignements tant au niveau culturel, humain et rugbystique.

Un bon moyen de couper avec le Top 14 tout en resserrant les liens entre joueurs et en allant au contact d’un autre rugby. "Cette semaine japonaise n’a pas perturbé mes plans, j’avais prévu un stage à cette période et je n’ai plus à chercher un point de chute avait expliqué Franck Azéma au moment de l’annonce de ce match de gala. A cette époque on essaye de trouver des stages pour faire des choses ensemble et resserrer le groupe. On n’aura pas les internationaux, mais ce voyage va permettre de créer des choses avec les autres joueurs. Du coup, on n’organisera pas de stage après le Tournoi comme on le fait d’habitude. On fait d’une pierre deux coups et c’est intéressant. Cela nous permettra de préparer le match contre l’UBB."

" Il va falloir que l’on se soude. Ce qui était déjà le cas avant."

Après n’avoir engrangé que du positif de cette semaine au Pays du soleil levant, Clermont retrouve les tatamis du Top 14. Alors que ses sept internationaux engagés dans le Tournoi des VI Nations ont d’autres soucis à régler, l’ASM doit se remobiliser et compter sur ce groupe, mélange de cadres et de jeunes pépites pour passer outre ces doublons, qui sont devenus une habitude pour elle… Avant de recevoir l’Union Bordeaux-Bègles, l’ASM a laissé sa place de leader au Stade toulousain mais est toujours dans les deux premiers, 6 points devant La Rochelle, 3e et 8 points devant le LOU, 4e. Les Clermontois ont encore de l’avance mais ils se méfient des deux mois qui arrivent. Si le mois de novembre a été bien négocié, la longue période internationale qui se présente est pleine d’obstacles… "Nous voulions profiter de cette longue transition pour couper et préparer la suite expliquait Damien Chouly. Nous allons avoir des gros morceaux avec plusieurs joueurs absents et il faudra bien négocier cela."

Face à l’UBB et au LOU, moins impactés par les doublons, il faudra faire de gros matches pour rester dans les deux premiers ou si possible, pour le prestige, récupérer la première place. Dans le même temps, Toulouse ira au Racing 92 puis recevra le MHR… Une bonne occasion pour reprendre les devants ? Clermont se méfie de cette équipe girondine, 5e au classement, qui a réussi l’exploit de l’emporter à Castres tout en infligeant un 40 à 7 au Racing et qui surfe sur une bonne dynamique de 5 victoires en 6 matches (21 points pris sur 30). A l’aller, les Jaunards avaient décroché le bonus défensif (23-19) et avait eu une balle de match en fin de rencontre. "Ce match perdu contre Castres est un petit rappel pour la suite avouait le deuxième-ligne Paul Jedrasiak, nommé capitaine au Japon. Il va falloir que l’on se soude. Ce qui était déjà le cas avant. On a encore à bosser et il va falloir aller de l'avant pour préparer Bordeaux. Après c'est certain que l'on veut rester leader. Mais il faut qu'on soit dans les deux premiers et il faudra tout donner à chaque match." Régénérée par son périple japonais et cette coupure, l’ASM veut attaquer une nouvelle série positive. Premier épisode à suivre samedi face à Bordeaux, une équipe qui n’a jamais gagné au Michelin dans son histoire, en championnat.

Pariez sur le Rugby avec Winamax
1
N
2
Jouer comporte des risques : endettement, isolement, dépendance. Pour être aidé, appelez le 0974751313
Contenus sponsorisés