Icon Sport

L’antisèche : Dans un rugby total, Kolbe et Toulouse sont irrésistibles

L’antisèche : Dans un rugby total, Kolbe et Toulouse sont irrésistibles
Par Rugbyrama

Le 04/05/2019 à 17:43Mis à jour Le 04/05/2019 à 17:48

TOP 14 - Le Stade toulousain ne s’est pas fait prier pour atomiser une équipe paloise orpheline de nombreux cadres. Un festival offensif qui met en lumière les extraordinaires prérogatives offensives toulousaines après la déconvenue du Leinster et une partie remportée au forceps à Castres.

Le match

Les Palois n’avaient pas coché cette rencontre dans leur quête du maintien, et cela s’est vite vu sur la pelouse d’Ernest-Wallon. Mais sont-ils réellement entrés dans cette partie ? De leur côté, les Toulousains ont proposé un jeu extrêmement plaisant et aéré fait de courses tranchantes et de soutiens constants, ce qui leur a permis de faire rapidement la différence avec des essais plus impressionnants les uns que les autres et déjà quarante points inscrits à la mi-temps. Dès que ces derniers ont souhaité accélérer, le cuir finissait derrière la ligne adverse, ce qui a rapidement fait enfler le score. Au total, 83 points et une véritable démonstration face à des Béarnais totalement absents des débats.

Les meilleurs : Kolbe plane, Médard et Cros dans la lumière

L’arrière Cheslin Kolbe a réalisé une prestation tout simplement étincelante. Dans tous les bons coups ce samedi après-midi, le Sud-Africain a inscrit un doublé pour la plus grande joie du public d’Ernest-Wallon. Positionné à l’arrière, sa liberté et ses courses chaloupées vont donner du fil à retordre au staff du quadruple champion d’Europe pour composer le XV type en vue des phases finales. Maxime Médard est à créditer d’une superbe partie. Très inspiré, l’ailier Rouge et Noir inscrivait le premier essai des siens dès la 12e minute et fut concerné sur bien des actions comme sur le plus bel essai du Stade toulousain où il nous gratifiait de gestes de grande classe. Les deux joueurs illustrent à eux seuls la grande classe de la ligne de trois-quarts haut-garonnaise face à une formation paloise largement diminuée.

François Cros (Toulouse) dans la défense de Pau

François Cros (Toulouse) dans la défense de PauIcon Sport

De son côté, le troisième ligne François Cros était au four et au moulin durant l’ensemble de la rencontre. Très présent dans les zones de rucks, le flanker toulousain était constamment dans l’avancée notamment au cœur de la défense adverse ou il a fait des ravages.

Le fait du match : Toulouse fait tout à la défense paloise

Nous jouons la 16e minute quand les Toulousains décidaient de jouer un ballon devant leur ligne d’en-but. L’action démarrait par une diagonale signée Thomas Ramos dans ses 22m en direction de Maxime Médard. L’ailier tapait ensuite un petit coup de pied par-dessus pour Sofiane Guitoune qui transmettait à Pita Ahki. Le trois quarts centre remettait intérieur à Maxime Médard qui gratifiait le public haut-garonnais d’une sublime passe à l’aveugle par-dessus la tête pour Cheslin Kolbe qui finissait le travail, irrattrapable à trente mètres de la ligne adverse. Une action monumentale dont les hommes d’Ugo Mola ont le secret cette saison. L’essai de l’année ?

Les tweets

La stat’ : 13 essais

Jamais une équipe n’avait inscrit 13 essais cette saison en TOP 14, le Stade Toulousain l’a fait. Et de quelle manière… Les Toulousains ont récité leur partition offensivement et n’ont laissé aucune chance aux hommes de Nicolas Godignon et Frédéric Manca. Cheslin Kolbe et Thomas Ramos ont inscrit chacun un doublé et ont grandement participé à la fête ce samedi après-midi. Grâce à ce succès bonifié, Toulouse conserve sa première place.

La décla’

" C’est très bien de marquer beaucoup de points. C’était un véritable festival de la part des trois-quarts. Dans ces cas-là, on les laisse faire. On s’est régalés de les voir jouer comme ça" Cyril Baille "

Le pilier du Stade toulousain souhaitait mettre en avant la performance majuscule des arrières toulousains qui ont parfaitement su concrétiser les occasions qui se présentaient à eux. Ces derniers ont également récompensé le gros travail de leurs avants, notamment en mêlée fermée ou Cyril Baille et ses partenaires ont fait exploser les Palois. Une prestation spectaculaire et tout sauf anodine à quelques semaines d’une demi-finale de Top 14.

La question

Cheslin Kolbe doit-il définitivement prendre le poste d’arrière au Stade toulousain ?

Sondage
10165 vote(s)
Oui
Non

Le festival offensif de Toulouse face à une équipe de Pau, certes diminuée, a mis en lumière la prestation d’un homme à un poste qui n’est pas toujours le sien, Cheslin Kolbe. Positionné à l’arrière aujourd’hui, l’international springbok disposait d’une grande liberté avec un nombre de ballons touchés plus important que lorsqu’il évolue sur l’aile. Il n’est pas rare de voir le Sud-Africain réaliser un grand match, mais son positionnement fait débat depuis maintenant quelques semaines pour un joueur qui apparaît comme le facteur X du Stade toulousain cette saison.

Par Thomas Saint-Antonin

Pariez sur le Rugby avec Winamax
1
N
2
Jouer comporte des risques : endettement, isolement, dépendance. Pour être aidé, appelez le 0974751313
Contenus sponsorisés
0
0