Icon Sport

Top 14 - L’antisèche : Castres peut se sentir floué

L’antisèche : Castres peut se sentir floué

Le 09/09/2018 à 20:09Mis à jour Le 09/09/2018 à 20:49

TOP 14 - Toulon a remporté son premier match de la saison ce dimanche en clôture de la troisième journée face à Castres (28-27). Une rencontre électrique qui a échappé au CO en toute fin de partie, la faute à des décisions contestables de M.Cardona.

Le jeu : Toulon est revenu de loin

Sous pression, Toulon a cru s’ouvrir les portes d’un retour en grâce avec la manière grâce à un essai précoce de Liam Messam (4e), son premier en Top 14. C’était sans compter sur Castres et son début de saison dans la droite lignée de la fin du dernier championnat. Loin de s’affoler, les Tarnais ont rendu coup pour coup aux Varois en première période, profitant notamment des scories adverses comme sur l’essai de Rory Kockott (28e). Le deuxième du CO dans ce match après celui en coin de Martin Laveau (11e).

Top 14 - Rory Kockott (Castres) contre Toulon

Top 14 - Rory Kockott (Castres) contre ToulonIcon Sport

Menés 21-15 à la pause, les Toulonnais ont pris un autre coup sur la tête avec une pénalité rapide marqués par Urdapilleta (44e) mais ont repris espoir grâce à un essai collectif sur ballon porté, cornaqué par Sébastien Taofifenua (48e). Dans une fin de match placée sous le signe de la tension, entretenue par des décisions litigieuses de Laurent Cardona en faveur des Varois, le RCT, qui s’est logiquement vu refuser un essai pour un en-avant de passe de Nakosi (64e) et a loupé une pénalité à 22 mètres en face des perches (68e), a finalement eu le dernier mot grâce à Nakosi (78e).

Les joueurs : Urdapilleta retrouvé, les avants toulonnais récompensés

Castres avait enlevé la victoire contre Lyon (19-16) malgré la défaillance de son buteur Benjamin Urdapilleta. Une semaine plus tard, l’Argentin a offert une réaction de champion avec 17 points marqués au pied dont un drop de 40 mètres (34e) qui a remis le RCT à distance (15-21) peu après l’essai de Stéphane Onambélé (30e). Son compère de la charnière Rory Kockott n’a pas toujours été en verve mais a tout de même inscrit un essai (28e).

La charnière toulonnaise a été plus malheureuse puisque Rhys Webb (28e) et Anthony Belleau (52e) sont tous deux sortis sur blessure. C’est quand le Gallois se faisait soigner au sol que Kockott a pu marquer (28e). Quant à Belleau, il a connu trois échecs au pied et n’a pas toujours été en harmonie avec ses trois-quarts. Si le jeu du RCT a grincé, les avants ont en revanche empêché le navire rouge et noir de sombrer. Que ce soit Liam Messam (4e), Stéphane Onambélé (30e) ou Sebastien Taofifenua (48e), ils ont tous bénéficié d’un maul porté pour marquer.

Le facteur X : Laurent Cardona frustre Castres

La première incompréhension est intervenue après un hors-jeu d’Éric Escande suite à un coup de pied à suivre de Nakosi (56e). M.Cardona a, dans un premier temps, demandé à Mathieu Babillot s’il souhaitait la pénalité ou la mêlée, avant d’ordonner une mêlée, à la surprise du capitaine tarnais qui avait pourtant bien demandé la mêlée. La confusion s'est renforcée avec le carton jaune infligé à Christophe Samson (70e) alors que le deuxième ligne était victime d'une agression de la part de Mathieu Bastareaud. Si Samson mérite un jaune, Liam Messam doit lui aussi être expulsé temporairement en raison de sa prise au cou sur Camille Gérondeau.

Laurent Cardona arbitre de Toulon - Castres

Laurent Cardona arbitre de Toulon - CastresIcon Sport

Restait alors un dernier renvoi. Et là encore, les Castrais auront de quoi ruminer cette semaine. Grâce à un contre-ruck plein de panache, ils ont réussi à faire « sauter » le ballon des mains toulonnaises. En position manifeste de hors-jeu, Xavier Chiocci s’en est saisi et, à ce titre, il aurait dû concéder une pénalité à 30 mètres presque en face des poteaux. Finalement, M.Cardona n’a pas sifflé la pénalité de la gagne au Castres Olympique de Benjamin Urdapilleta, par ailleurs très précis ce dimanche au pied…

La stat’ : 12

C’est le nombre de points abandonnés au pied par Toulon dans ce match. Anthony Belleau a connu trois échecs et touché deux fois le poteau. Son successeur, Louis Carbonel, a lui manqué une pénalité à 22 mètres en face des poteaux et la transformation de l’essai de Nakosi. Un manque de réussite qui n’a pas empêché le RCT de remporter sa première victoire de la saison.

La décla : Laurent Cardona à Christophe Urios lui demandant des explications sur le hors-jeu de Chiocci

" Je n’ai pas fait attention"

La question : Toulon peut-il construire sur cette victoire ?

La pression était énorme sur les épaules des Varois et de Patrice Collazo avant ce match. Et on ne peut pas dire que celle-ci ait été facilement gérée par l’ensemble de l’effectif, preuve en est la défaillance des buteurs, les nombreux ballons tombés sur lancement de jeu ou encore le coup de sang du capitaine Mathieu Bastareaud. Sans un petit coup de pouce extérieur, Toulon aurait sûrement perdu ce match et piqué sa crise. Toujours est-il que la victoire est au rendez-vous et qu’elle apportera, si ce n’est des certitudes, au moins du répit et un peu d’air aux Rouge et Noir. Le compteur enfin ouvert, ils travailleront avec un peu plus de confort dans les prochains jours, ce qui n’est pas du luxe en ce moment sur la Rade.

Toulon peut-il construire sur cette victoire ?

Sondage
8776 vote(s)
Oui
Non
Contenus sponsorisés
0
0