Icon Sport

La Yellow Army à l’assaut du 100e derby

La Yellow Army à l’assaut du 100e derby

Le 03/09/2019 à 11:26

TOP 14 - Après un déplacement réussi à Bayonne, où on les a vus en nombre, les supporters clermontois continuent de voyager. Dimanche, direction la Corrèze et un match bouillant au Stadium de Brive pour le 100e derby de l’histoire entre le CAB et l’ASM.

Nouvelle pelouse hybride, nouvel écran géant, terrain agrandi… Le CAB est entré dans une nouvelle ère au niveau de ses infrastructures. Mais sportivement, il y a des rendez-vous indémodables comme ce derby du Massif Central qui fait son retour après une année d’absence. Cela tombe bien, le CAB jouera son premier match de la saison au Stadium face à son voisin clermontois, la rage au ventre, après deux défaites consécutives alors que l’ASM vient de l’emporter chez un autre promu, Bayonne, une première depuis 2012 pour les Jaune et Bleu.

Ce derby qui sera le 100e entre Jaunards et Coujous va encore mobiliser la Yellow Army. L’Interclubs a fait un bus et d’autres associations, comme les Ultras Vulcans avaleront les 180 kilomètres qui séparent les deux cités, en car. Dans les travées du Michelin, on en parlait déjà lors du match contre La Rochelle. Tout le monde était déjà impatient. "C’est un match que l’on attend, on a été privé de derby la saison dernière regrettait Aurélien Roche, abonné des Ultras Vulcans.

C’est un match intéressant avec une ambiance particulière. Chacun défend son pré carré, on va être attendu car c’est le premier match à la maison pour le CAB. Forcément il y a plus de Clermontois donc on arrive à mettre plus d’ambiance dans ce stade qu’ailleurs. C’est sympa. Hors phases finales c’est l’un des déplacements qui compte le plus dans la saison. "

Brive vs Clermont 2014

Brive vs Clermont 2014Icon Sport

Ce match est le deuxième déplacement de suite pour l’ASM mais la première réception pour les Noir et Blanc qui n’ont pas inscrit le moindre point encore cette saison. Clermont pourrait subir la même entame qu’à Jean Dauger samedi dernier. "On verra bien, avec l’équipe que l’on a cette année explique Christian Boninsegni, abonné à l’ASM depuis 1972. Je suis rassuré après le match contre La Rochelle. Mais chez eux ce sera dur."

Dans tous les cas, un derby, cela ne se manque pas, foi de Bougnat. "Je suis content que le CAB soit remonté en Top 14, ce n’est est pas loin et franchement cela manquait avoue Christian. Cela fait depuis 1975 que je fais des derbys. Quand on s’arrêtait à Olby au Bon jambon d’Auvergne c’était le bon temps. Avant qu’il y est l’autoroute. C’était mieux sur la nationale, on en profitait plus. Là on part dès le dimanche matin pour casser la croute chez un ami, à deux pas du stade."

" " C’est un match intéressant avec une ambiance particulière. On va être attendu car c’est le premier match à la maison pour le CAB. Hors phases finales c’est l’un des déplacements qui compte le plus dans la saison. ""

Mais c’est quoi au juste l’ambiance d’un derby ? Un mélange d’adversité, de chambrage avec parfois quelques excès et des moments de rigolade. "Il y a des cons des deux côtés, chez nous aussi mais en général, cela se passe bien résume Christian. J’ai des connaissances chez leurs supporters. Je ne prends jamais de places en tribune, toujours en pesage, comme ça j’ai les Coujous derrière moi et cela donne à chaque fois (rires). Seulement pour ce match. On met de la voix ! "

Pour la 100e, les Corréziens auront la pression et voudront défendre leur citadelle… " Il y a de tout comme partout poursuit Aurélien Roche. Il y a eu des accueils un peu houleux par le passé, avec les joueurs comme les supporters. Mais petit à petit cela s’aseptise aussi. Cela dépend du contexte du match, et où on se trouve en tribune… Cela fait partie du folklore, il ne faut pas s’arrêter à ça. Certains partagent de bons moments avec les Brivistes aussi. "

Morgan Parra (Clermont) face à Brive

Morgan Parra (Clermont) face à BriveIcon Sport

Des souvenirs du derby, Christian en a plein mais les plus récents reviennent à la surface plus facilement. "Il y a deux ans, en 2018, on gagne à Brive sur l’essai de Yato, à la dernière minute, sous la pluie, avec des jeunes. Ce sont des bons souvenirs. C’est particulier. Il y a beaucoup de joueurs étrangers, c’est différent mais cela fait toujours de bons souvenirs." Aurélien, lui, retient également la belle victoire de l’automne 2016, et les trente points de Patricio Fernandez. "Ce fut un grand match de Pato. Et en 2018 aussi avec la grosse performance de Yato, qui nous assure le maintien et les jeunes qui ont assuré. Il y a eu de beaux matches, et cela est l’un des déplacements qui nous réussit le mieux."

Les joueurs ayant porté les deux maillots ne sont plus légion mais pour les deux kops, cela garde un parfum particulier. "C’est le derby, le vrai. Il y aura peut-être un derby avec Lyon mais il n’y a pas d’histoire alors qu’avec Brive il y a une longue tradition rappelle Aurélien Roche. C’est le 100e, ce n’est pas rien. Cela représente beaucoup de choses. Il y a une période où avec Titou Lamaison et compagnie, le CAB était dominant mais depuis l’ASM a pris l’ascendant. On espère que cela va le faire, car c’est le promu. Au-delà du fait de gagner le derby il faut prendre des points car d’autres vont en prendre ici. Il faut assurer en début de saison. "

L’ASM peut faire la passe de trois dans ce début de championnat et Brive peut relever la tête en inscrivant ses premiers points. Mais du côté des supporters, ce 100e derby, il faut le gagner, pas question de calculer.

Pariez sur le Rugby avec Winamax
1
N
2
Jouer comporte des risques : endettement, isolement, dépendance. Pour être aidé, appelez le 0974751313
Contenus sponsorisés