Icon Sport

La Section n’a pas flanché !

La Section n’a pas flanché !

Le 17/01/2021 à 11:29Mis à jour Le 17/01/2021 à 16:41

TOP 14 - En l’emportant à Bayonne, trois semaines après une victoire face au Stade Français, Pau vient d’engranger huit points au classement et peut se réjouir d’avoir fait tomber un concurrent direct.

Quand j’ai commencé, il y a trois semaines, j’avais demandé aux joueurs de retrouver de l'enthousiasme, de faire passer des émotions à eux-mêmes et aux gens qui les supportent..." Pour son troisième match de Top 14 au sein du nouveau trio d'entraîneurs à la tête du groupe professionnel, Geoffrey Lanne-Petit a eu ce qu’il souhaitait : de l’émotion. Le technicien a vécu un match à suspense qui a fini par sourire aux vert et blanc. Logiquement, on serait tenté de dire. Car si la Section ne l’a emporté que d’un petit point (22-23), elle a dominé ce duel de mal classés et cette unité d’écart suffit largement au bonheur des Béarnais ce matin. “Il nous fallait des points. C’est chose faite, donc nous sommes très contents” commentait humblement Lucas Rey, au coup de sifflet final.

Hier soir, à Jean Dauger, le meilleur a gagné. Et pourtant, le meilleur était mené contre le cours du jeu, à la pause (19-16), puis 22-16 rapidement après la reprise. “Pourtant, nous n’avons pas douté, soulignait le capitaine Rey en conférence de presse. Nous sommes alors sous pression, oui, mais il reste une demi-heure et il y a quand même le temps de revenir. Nous les avons mis à mal sur des mêlées à 5 mètres de la ligne. Je pense que c’est une preuve de confiance en nous, de détermination aussi. Ça paye à la fin. Il y a de la pression, forcément, mais c’est notre métier. Il y en a tous les week-ends. Il y a des moments un peu plus durs à gérer, et ce soir nous les avons bien gérés.

Rey : “Est-ce que nous sommes plus mûrs ? Je préfère garder un peu de distance avec ça…”

Au cours de ce mois décisif, pendant lequel les Palois affrontaient le Stade Français, Clermont puis Bayonne, ce succès en terre basque vient confirmer une bonne dynamique et un retour en forme de la bande à Hastoy, qui avait connu auparavant un passage délicat de six défaites consécutives. Avec huit points pris au classement en trois semaines, la Section reste accrochée pour la course au maintien. Et a démontré qu’elle avait progressé sur la gestion des matchs, même si la copie globale reste fortement perfectible. “Il y a des moments où on les a encore laissés dans le match avec des fautes ou des plaquages manqués, regrettait le talonneur. La semaine dernière, nous ne nous sommes pas forcément enflammés, mais il y a eu un moment d’euphorie. Là, nous avons su rester plus calmes.

Des signes d’une équipe plus mûre ? “Je préfère garder un peu de distance avec ça, poursuivait le capitaine béarnais. Nous avons encore beaucoup de boulot, sincèrement. Là, on s’en sort, mais je n’ai pas envie de dire qu’on est mieux et que ce soit moins bien le week-end prochain. On va rester humble, bosser. Il y a du mieux, mais c’est loin d’être le niveau qu’on veut s’imposer à Pau...”

Désormais, les vert et blanc chercheront à confirmer ce bon résultat dimanche prochain, lors de la réception de Brive. Un nouveau match capital, dans la lutte au maintien.

Contenus sponsorisés