Icon Sport

Top 14 - La Rochelle - Un dispositif bien huilé

Un dispositif bien huilé

Le 21/08/2018 à 14:34Mis à jour Le 21/08/2018 à 14:54

Top 14 - La Rochelle aborde la saison avec Victor Vito en capitaine, ainsi qu'avec trois vice-capitaines. Chacun se sent bien à sa place.

A La Rochelle, l’annonce du capitaine remonte au 10 août par l’entraîneur des avants Grégory Patat. Dans la foulée du premier match de préparation remporté contre le Stade français, le nom du double champion du monde All Black Victor Vito était rendu public, avec ceux de trois autres joueurs (Romain Sazy, Zeno Kieft et Pierre Aguillon), appelés à pallier aux absences des uns et des autres. Des éléments forts, connus pour leur capacité à remettre de l’ordre dans les rangs, à rassembler.

En année pré-Coupe du Monde, le club maritime a préféré épargner le pilier droit international Uini Atonio, tout comme Kevin Gourdon. Grégory Patat l’explique : “On est en saison pré-Coupe du Monde. Uini Atonio et Kevin Gourdon, on va les laisser se concentrer sur ce double-projet qui va être délicat pour eux. Ils vont être avec nous, mais on va les laisser tranquilles à ce niveau-là.”

Vito légitime

Victor Vito of La Rochelle contre Agen

Victor Vito of La Rochelle contre AgenIcon Sport

Victor Vito, donc, c’était un peu une évidence pour le centre Pierre Aguillon, engagé jusqu’en 2021 avec La Rochelle, tout comme Kieft et Sazy. “Oui, je pense que c’est le cas. Sur les deux saisons qu’il a fait (Vito est arrivé en 2016, ndlr), il a montré qu’il était un cran au-dessus. Il a une légitimité qui fait qu’aujourd’hui c’était assez facile pour les coachs de le mettre capitaine.” Quant à lui, cette désignation change-t-elle quelque chose ? “Non, je ne vais pas changer du tout au tout parce que je suis vice-capitaine. Ca me donne un peu plus de responsabilités, mais c’est dans le bon sens. Ca me pousse à avancer, à faire plus. C’est une bonne chose, c’est un honneur et une marque de confiance mais je ne vais pas changer.”

Si ça ne change rien, c’est que Pierre Aguillon prenait déjà certaines initiatives. “Il y a des jeunes pour qui c’est la première saison en Top 14, c’est le rôle des anciens de les mettre en confiance, de les aider dans l’attitude, avec quelques petits mots à droite, à gauche. Mais même si je n’étais pas vice-capitaine, je le ferai quand même.” Enfin, les rôles sont clairement identifiés, on ne se marchera pas sur les pieds. “ Il y a un capitaine, c’est Victor, termine le Gersois. Nous, on est là pour l’épauler, lui servir de soutien, et de support si besoin.”

Contenus sponsorisés
0
0