Icon Sport

La Rochelle : tous les voyants sont au vert, ou presque

La Rochelle : tous les voyants sont au vert, ou presque
Par Rugbyrama

Le 20/08/2019 à 17:43

TOP 14 - Avant de lancer sa saison du côté de Clermont dimanche après-midi, les Rochelais ont le moral au beau fixe et semblent parés. A quelques éléments près…

S’appuyer sur les deux matches de l’intersaison pour tirer des conclusions serait aller vite en besogne. Pourtant, vous le reconnaîtrez aisément, si le Stade rochelais avait littéralement échoué dans ces deux rencontres, le constat aurait été inquiétant. Alors pour nos amis maritimes, réjouissons-nous du contenu du match contre Clermont et Agen. Car sans pouvoir assurer que la bande à Jono Gibbes réalisera le premier gros coup de la saison de Top 14 au stade Marcel-Michelin dimanche, elle semble prête à affronter le dernier finaliste du championnat de France.

Que retenir de ces deux matches donc à Limoges contre l’ASM et à Deflandre contre le SUA ? Premier élément, les Rochelais ont envoyé du jeu. L’état d’esprit n’a pas changé et la volonté de s’appuyer sur une ligne de trois-quarts joueuse et rapide fait toujours partie du plan de jeu de Jono Gibbes et Ronan O’Gara. Malgré quelques difficultés à imposer son rythme contre les Agenais, les Rochelais ont d’abord tenu à bien défendre, fatiguer leurs adversaires avant de progressivement dérouler dans un match où les espaces se sont au fur et à mesure créés. "Ce sont 80 minutes vraiment intéressantes pour le club. Un peu frustrantes mais c’est exactement le but d’un match amical comme cela" analysait Jono Gibbes en conférence de presse d’après match. Frustrantes, oui, car pendant pratiquement toute la première période, ce sont bien les Agenais qui ont mis en difficulté les Jaune et Noir dans leur antre de Marcel Deflandre. Autre point positif à tirer de la préparation rochelaise, le retour d’un pack dominant. Si les Maritimes ont pu jouer dans l’avancée et la charnière en contrôle, c’est notamment grâce à l’apport des avants et à des joueurs en forme : Timani, Gourdon, Liebenberg et au retour intéressant de Qovu.

O'Gara (Stade Rochelais)

O'Gara (Stade Rochelais)Icon Sport

On pourrait également mettre en avant la défense, impressionnante face à Agen et à mettre au crédit de Ronan O’Gara, maître en la matière depuis son expérience fructueuse du côté du Racing 92. Agressif et hermétique, le rideau défensif a tenu face à la fougue agenaise, ne craquant qu’à une seule reprise en fin de première période suite à une erreur de lecture des trois-quarts.

Attention à l’indiscipline

Pourtant, le tableau n’est pas que reluisant pour les Rochelais. Lors du dernier match, l’indiscipline a été le gros point négatif avec 13 pénalités concédées, 17 si on rajoute les bras cassés sifflés en mêlée. Interrogé sur cette problématique fâcheuse, Jono Gibbes ne se voulait pas dramatique. "C’était un match amical pour tout le monde sur le terrain, et pour les arbitres aussi. 17 fautes, c’est conséquent et en effet, il sera important de l’analyser dans la semaine pour le corriger lors de la première journée."

"Cela fait un peu plus d’un mois qu’on a repris, heureusement qu’on a encore des choses à travailler", rajoutait le capitaine Romain Sazy pour appuyer les propos de son manager. La préparation courte, le staff l’a suffisamment martelée depuis le retour du Stade Rochelais devant les micros il y a peu. Cinq semaines qui ont déjà fait de la casse avec des blessures plus au moins graves mais essentiellement dans la ligne de trois-quarts. Si Victor Vito (blessure au mollet) et Rémi Bourdeau ne sont pas encore aptes, certains jeunes ne pourront pas profiter des absences des internationaux derrière (Botia, Murimurivalu avec les Fidji, Rattez et Doumayrou avec le XV de France même si ce dernier a quitté le groupe pour une blessure au talon d’Achille).

Top 14 - Romain Sazy (La Rochelle)

Top 14 - Romain Sazy (La Rochelle)Icon Sport

Ainsi, Tirefort et Boudehent sont indisponibles pour plusieurs semaines. Marc Andreu est toujours en rééducation et Alexi Bales n’a pas été aperçu face à Clermont et Agen. Le centre Pierre Aguillon a lui quitté prématurément ses coéquipiers la semaine dernière après un gros choc et reste incertain pour le premier déplacement. Sans oublier la problématique Gabriel Lacroix, dont l’avenir semble de plus en plus incertain.

Bref, l’attitude a de quoi rassurer le staff rochelais et les supporters. Il faudra sans doute plus pour inquiéter les Jaunards au Michelin dimanche après-midi mais au profit d’un jeu cohérent, il ne semble pas incongru de penser que les Rochelais réaliseront une grosse performance lors de la première journée, avant de recevoir le Stade français le 31 août.

Par Paul ARNOULD

Pariez sur le Rugby avec Winamax
1
N
2
Jouer comporte des risques : endettement, isolement, dépendance. Pour être aidé, appelez le 0974751313
Contenus sponsorisés
0
0