Icon Sport

Top 14 - La Rochelle s'offre un exploit historique à Paris

La Rochelle s'offre un exploit historique à Paris

Le 25/11/2018 à 14:14Mis à jour Le 25/11/2018 à 18:17

TOP 14 - Bien plus entreprenant, le Stade Rochelais signe la première victoire de son histoire sur la pelouse du Stade Français (12-14). Paris ne s'est jamais montré dangereux et concède son deuxième revers à domicile, cette saison, en TOP 14. C'est beaucoup pour un prétendant au TOP 6, au bout de 10 journées.

Avec le recul, on pourrait se dire que c'était quasiment cousu de fil blanc. Avec déjà trois victoires à l'extérieur avant le coup d'envoi de cet avant-dernier match de cette 10e journée de TOP 14, le Stade Rochelais a parfaitement suivi le train infernal des équipes en déplacement. Pour la première de Jono Gibbes à la tête du club maritime, les coéquipiers de Kevin Gourdon décrochent, en plus, un succès historique.

C'est tout simplement la première fois de son histoire que La Rochelle s'impose à Jean Bouin. Battus 12-14, les Parisiens n'ont, et c'est peu de le dire, pas montré grand-chose offensivement. Et concèdent, déjà, leur deuxième défaite à domicile de la saison.

4 à la suite pour le Stade Rochelais

Même si les Parisiens ont répondu par le pied de Morne Steyn - auteur de 100% des points de son équipe - et ont tenu le score jusqu'à la 68e, le public de Jean Bouin a bien senti, dès le retour des vestiaires, qu'il serait bien difficile de résister jusqu'au bout à la montée en puissance de l'adversaire maritime. Sereins dans le money time, les Rochelais signent une quatrième victoire de rang en TOP 14. Et la deuxième de suite loin de Deflandre, un mois après avoir fait tomber Toulon à Mayol. Jono Gibbes, fraichement promu directeur du rugby à son arrivée à La Rochelle pendant la trêve internationale, ne pouvait rêver meilleur départ.

L'équipe la plus en forme du moment, avec le Stade Toulousain, passe d'ailleurs devant son adversaire du jour au classement. Paris, pas loin d'être impérial à l'extérieur, montre des signes inquiétants à Jean Bouin depuis quelques semaines. Après la défaite dans le derby francilien face au Racing, puis une victoire sur le fil contre Montpellier, le Stade Français reste embourbé dans une spirale négative dans son jardin.

Et commence à perdre le contact avec Clermont et Toulouse, après un début de saison où Macalou et ses coéquipiers marchaient dans le sillage des "très gros". C'est d'ailleurs sur la pelouse d'Ernest-Wallon, dimanche prochain, que Paris devra relever la tête. Ce Clasico ne manquera pas d'enjeux

Contenus sponsorisés
0
0