Icon Sport

La Rochelle, c’est aussi une jeune garde très déterminée

La Rochelle, c’est aussi une jeune garde très déterminée

Le 28/05/2019 à 15:35Mis à jour Le 28/05/2019 à 15:36

TOP 14 - Dans l’effectif rochelais, il devrait y avoir quelques joueurs de 23 ans et moins, vendredi soir pour le match de barrage sur la pelouse du Racing 92 à Colombes. Ceux-là comptent déjà une belle expérience en championnat, voire mieux pour Alldritt et Bourgarit. L’ambition sportive leur colle au maillot.

“J’espère qu’on fera une phase finale avec La Rochelle. Je vais me donner à 200% pour aider l’équipe.” Cet objectif, il a très souvent été entendu ces dernières semaines chez les Jaune et Noir, à mesure que la saison régulière touchait à sa fin. Cinquièmes, les Rochelais ont décroché le week-end dernier un barrage à l’extérieur, à Colombes, sur la pelouse du quatrième, le Racing 92. Ce sera vendredi à 21h.

Pour cette seconde phase finale de l’histoire du club maritime, après celle de 2017, une jeune garde sera présente dans les Hauts-de-Seine. Pour certains, on en avait presque oublié leur âge. La raison ? Sans doute qu’à force de les voir aligner les matchs, avec poigne et brio, on leur donnerait bien quelques années de plus. L’ailier ou arrière Arthur Retière et le talonneur Pierre Bourgarit n’ont pas encore 22 ans. Le troisième ligne Grégory Alldritt, lui, les a eu en mars tandis que le deuxième ligne Thomas Jolmes a fêté ses 23 ans en fin d’année dernière. Le deuxième ligne formé au club, Mathieu Tanguy, lui, soufflera ses 23 bougies le 5 juin. Ces cinq-là ne manquent pas d’envie d’aller plus loin dans la compétition.

Thomas Jolmes (La Rochelle) contre Bordeaux-Bègles

Thomas Jolmes (La Rochelle) contre Bordeaux-BèglesIcon Sport

Samedi dernier, le talonneur Samuel Lagrange, 22 ans, et le demi de mêlée Thomas Berjon, 21 ans, sont apparus sur une nouvelle feuille de match contre Bordeaux, après leur première titularisation respective cette saison à Lyon et Castres. Ils pourraient aussi être du voyage à Colombes. Jono Gibbes, lui, n’avait pas manqué de saluer la prestation de Lagrange après le match de Lyon. “Il démarre, il fait un gros match, avec enthousiasme et envie. C’est un aspect positif individuellement et pour le groupe”, avait fait remarquer le responsable sportif néo-zélandais.

Rien à perdre

Presque trentenaire, le centre international Geoffrey Doumayrou fait peut-être figure d’ancien à côté d’eux mais il sait que la valeur n’attend pas le nombre des années. “Pierre Bourgarit et Grégory Alldritt ont connu l’équipe de France. Les grands stades, ils connaissent un petit peu. Arthur Retière, lui aussi, il commence à avoir de l’expérience en Top 14. Je ne les sens pas affolés ou inquiets, et c’est plutôt positif”, disait-il quelques jours avant la finale de Challenge Cup du 10 mai face à Clermont (36-16) à Newcastle.

Top 14 - Arthur Retiere (La Rochelle) contre Bordeaux-Bègles

Top 14 - Arthur Retiere (La Rochelle) contre Bordeaux-BèglesIcon Sport

Après la large victoire contre l’Union Bordeaux-Bègles (81-12), le troisième ligne international Grégory Alldritt se projetait sur le barrage au Racing. Personne en particulier n’est favori. “On va continuer à faire comme on fait, à se concentrer sur nous, indiquait Alldritt. Un match de phase finale, ce n’est jamais gagné d’avance. On l’a vu en finale (de Challenge Cup) où on a réussi à accrocher Clermont. On sait que tout est possible sur un match éliminatoire. Il faudra sortir le plus gros match possible. On jouera tout à fond, on n’a plus rien à perdre.” Voilà pour la première couche des ambitions. Une première car le Gersois en mettait une seconde pour bien montrer quelles sont les intentions du groupe. “Finir dans le Top 6 n’est pas une finalité pour nous car nous sommes des compétiteurs. Tout compétiteur veut gagner tous les matchs qu’il joue donc ça commence le week-end prochain.” La Rochelle et sa jeune garde n’est pas décidée à s’arrêter là.

Contenus sponsorisés