Other Agency

La LNR "en colère et consternée" après les images des supporters du PSG

La LNR "en colère et consternée" après les images des supporters du PSG
Par Leo Faure via Midi Olympique

Le 18/07/2020 à 17:44Mis à jour Le 18/07/2020 à 17:45

TOP 14 - Dans un courrier adressé au ministère des sports, en copie au premier ministre Jean Castex, la LNR s'inquiète de répercussions éventuelles sur l'accueil du public dans les stades après les images de supporters du PSG, vendredi, outrepassant largement les réglementations sanitaires.

Comme annoncé par RMC, la Ligue Nationale de Rugby a fait parvenir, ce samedi, un courrier à la ministre déléguée chargée des sports Roxana Maracineanu. Dans ce courrier, que nous nous sommes également procuré et où figurent également en copie tous les responsables politiques en charge de ce dossier, à commencer par le premier ministre Jean Castex, la Ligue se dit "en colère et consternée par les images des tribunes du match qui a eu lieu hier soir au Parc des Princes, à quelques jours des décisions devant être prises par le Gouvernement concernant les conditions d’accueil du public dans les stades à compter de la fin du mois d’août. Nous espérons et vous sollicitons pour que les agissements irresponsables d’une minorité n’influent pas sur une décision qui engage la reprise de tout un secteur d’activité, et pour ce qui nous concerne la survie de nos clubs."

L'enjeu est de taille pour le rugby professionnel français. A la différence du football, plusieurs de ses clubs, notamment en Top 14, sont directement dépendants financièrement des revenus issus de la billetterie. Le huis clos à la reprise, en septembre, aurait alors des allures de scénario catastrophe et pourrait remettre sur la table l'idée d'une reprise des compétitions en janvier seulement, comme plusieurs présidents l'avaient un temps défendu. "Si les protocoles sanitaires extrêmement rigoureux que l’ensemble des organisateurs ont mis en place ne peuvent être respectés par une minorité d’individus sur une minorité de matches, alors des mesures ciblées et limitées aux matches et/ou aux personnes concernées doivent être mises en place. Mais ils ne peuvent pénaliser l’immense majorité qui est responsable, respectueuse des normes sanitaires et consciente des enjeux." Une manière pour la LNR de mettre la pression sur son ministère de tutelle et, in fine, d'éviter des huis clos. Sera-t-elle entendue ?

Pariez sur le Rugby avec Winamax
1
N
2
Jouer comporte des risques : endettement, isolement, dépendance. Pour être aidé, appelez le 0974751313
Contenus sponsorisés