Other Agency

La douce gueule de bois toulousaine

La douce gueule de bois toulousaine

Le 17/06/2019 à 18:38Mis à jour Le 19/06/2019 à 01:05

TOP 14 - Le gain du 20e Bouclier de Brennus et les célébrations qui ont suivi ont laissé des traces et des sourires dans la Ville rose. Qu’il s’agisse des supporters ou des joueurs, ce lundi était "chargé".

Sept ans que l’auto-proclamée capitale du rugby attendait le titre majeur français. Alors la victoire a été fêtée à sa juste valeur. Les quelques 15 000 fans stadistes massés jusque 19 heures place du Capitole dimanche afin de voir le Bouclier de Brennus et ses héros ont un peu poursuivi la fête mais tout en pensant aux obligations du lundi.

Parmi les premiers à pied d’œuvre au petit jour de ce lundi ressemblant à un lendemain de fiesta, il y a eu les employés municipaux chargés de redonner à la place centrale de Toulouse des airs plus classiques après le passage de la foule et un parterre digne des plus grands concerts. Hors de question pour le maire et toute son équipe d’enlever les drapeaux rouge et noir ornant les balcons du "Cap", comme pour mieux surfer sur ces sentiments de victoire et de bonheur mêlés qui flottaient dans l'air ambiant.

Bigflo et Oli plutôt que Schopenhauer

En ce premier jour du Bac, on a aussi croisé Florent assumant un haut de survêtement du Stade devant le Lycée Ozène, non loin de la basilique Saint-Sernin. "J’ai davantage le nouvel air de Bigflo et Oli dans la tête que les citations de Schopenhauer mais ça va le faire" se marrait encore le celui que ses camarades surnomment Bigflo depuis ce weekend.

Rue Alsace-Lorraine à la boutique officielle, les aficionados se pressaient pour savoir quand est-ce que le t-shirt de la victoire porté sitôt la fin du match par les joueurs avec le "20X"serait disponible. En attendant le ravitaillement, on s’accommodait du maillot collector de la saison ou d’un produit merchandising du club de rugby hexagonal vendant le plus.

Les couleurs rouge et noires étaient évidemment de sortie en ce chaud lundi avec une température estivale. Par-delà les maillots, polos et autres casquettes fièrement arborés dans les rues, les commerçants aussi s’étaient drapés des couleurs des champions de France 2019. Logique qu’à la pause de midi, les établissements ayant une forte connotation rugby aient été pris d’assaut, comme pour prolonger la joie et les discussions. La Pergola, le marché Victor Hugo, place St-Georges ou le JGo. D’ailleurs, sur la terrasse flambant neuve de ce dernier restaurant, un habitué à la guitare essayait de reprendre non sans mal le dernier tube de Bigflo et Oli dédié au Stade Toulousain et que les deux rappeurs haut-garonnais sont en train de finaliser pour une sortie sous peu. Carton assuré cet été dans le Sud-Ouest.

Les joueurs dans le petit train pour les touristes

Et les joueurs dans tout ça ? La tradition rugbystique d’une troisième mi-temps colossale post-titre est respectée. Après un barbecue géant sur la pelouse d’Ernest-Wallon avec l’ensemble du club, la soirée de dimanche a, entre autres, fait étape à L’Envol, resto-bar à ciel ouvert et pieds dans le sable. Dans la matinée de lundi, le Wallace place St-George était inévitablement visité. Dans l’après-midi, après le Quartier Latin place Rouaix, l’ensemble du groupe était Chez Tonton, Mecque de la bringue toulousaine estudiantine place St-Pierre. Chaque joueur avait revêtu un maillot de basket NBA différent. Derrière le bar, DJ Tekori déguisé en indien ambiançait toute la troupe quand le Brennus servait tantôt de plateau, tantôt de table. Devant les regards tout ébaubis des touristes, les joueurs avaient la bonne idée d’emprunter le petit train qui fait le tour de la ville pour les visiteurs de la cité de Nougaro, en plus d'être gentiment montés un instant dans un véhicule de police.

Les générations stadistes et sacrées dans les années 90 ou 2000 avaient l’habitude de fêter le "bout de bois" durant près d’une semaine, faisant la tournée de tous les lieux festifs leur tenant à cœur. La génération actuelle est sur la bonne voie. Et sa ville avec.

Pariez sur le Rugby avec Winamax
1
N
2
Jouer comporte des risques : endettement, isolement, dépendance. Pour être aidé, appelez le 0974751313
Contenus sponsorisés
0
0