Icon Sport

L'UBB veut garder les pieds sur terre

L'UBB veut garder les pieds sur terre

Le 11/09/2019 à 18:14

TOP 14 - Trois matchs, trois victoires, parcours parfait pour l'UBB en ce début de saison. L'équipe girondine veut maintenir ce rythme. Et la venue du Stade français à Chaban-Delmas devrait confirmer la bonne forme des joueurs de Christophe Urios.

Que demander d'autre ? L'Union Bordeaux-Bègles de Christophe Urios réalise un sans-faute pour ce début de championnat. Trois matchs, trois victoires et surtout un premier déplacement victorieux à Castres, dans les circonstances que l'on connaît pour le nouveau coach de l'UBB. Mais l'enflammade ne risque pas de gagner le centre d'entraînement de Moga. Pour Alexandre Flanquart, l'ex-Parisien, le match "aura une saveur un peu particulière" mais demeure "collectivement, un match à domicile qu'il faut jouer et gagner."

L'Union garde les pieds sur terre et Christophe Urios y veille : "On n'a fait que 3 matchs, mais franchement, je trouve que les mecs sont bien. Je ne sens pas du tout de baisse d'intensité, de concentration, à l'image de l'entraînement de cet après-midi (N.D.L.R. mardi). C'était un entraînement qui était rondement mené, précis, propre." L'UBB a déjà basculé vers la réception du Stade Français. « je trouve qu'au delà de l'idée de se laisser porter » poursuit le nouveau coach girondin, "ils ont plutôt une espèce d'ambition qu'ils mettent tout les jours. J'ai le sentiment qu'ils essayent de progresser chaque jour, à chaque moment." Du travail, de la sueur, de l'application, une recette qui fonctionne toujours. La série de victoire ne tourne donc pas les têtes, mais affûte plutôt l'appétit.

Une spirale positive

La victoire à Castres, largement mérité, a surtout le don de démontrer que l'UBB peut s'exporter, alors qu'il avait fallu attendre l'hiver pour voir l'équipe girondine s'imposer l'année dernière. L'Union peut croire en ses moyens et veut terminer ce cycle de 4 matchs par un sans-faute. Christophe Urios veut surtout retenir cela : "Moi, ce qui me plaît aujourd'hui, c'est qu'on a dit des choses en début de saison, je vous l'ai dit et que ce qu'on a dit, on le fait. C'est ça la vérité." L'Union se veut plus sûr de ses forces et sans complexe.

Top 14 - Christophe Urios (Bordeaux-Bègles) contre Castres

Top 14 - Christophe Urios (Bordeaux-Bègles) contre CastresIcon Sport

Et pour maintenir ce rythme et cette spirale positive, le staff girondin peut compter sur la quasi-totalité de son effectif. Alexandre Flanquart est rentré, Santiago Cordero a été aligné pour la première fois, dans le Tarn et Nans Ducuing titularisé à l'arrière. Christophe Urios a presque l'embarras du choix et l'équipe pourrait tourner pour ce 4e match : "Il y aura du turn-over forcément. Moi, j'aime beaucoup changer entre 3 et 5 joueurs par match. On n'a pas su le faire au début parce qu'il faut aussi gagner un match. Cela m'est arrivé de reconduire les mêmes équipes et j'ai souvent été déçu." Scott Higginbotham pourra s'entraîner cette semaine. Jean-Baptiste Dubié aussi.

Le staff pourra donc choisir les joueurs les plus adaptés à la rencontre contre le Stade Français et effectuer quelques rotations. Et contre une équipe qui met beaucoup de pression, imprévisible, l'UBB devra encore être présente, physiquement et stratégiquement. Thierry Paiva, le jeune pilier gauche résume parfaitement l'état d'esprit de l'équipe : "On a vraiment les pieds sur terre. Même si, cela passe beaucoup autour de nous avec ces 3 victoires, nous, on sait que ce n'est que le début du championnat. La saison est encore très, très longue. Donc, on est reparti cette semaine sur les mêmes bases de travail que la 1re semaine avec l'envie d'affronter le Stade français sans être plus sûr que les semaines précédentes." Pas d'enflammade, du travail. L'UBB poursuit son chemin, match après match.

Pariez sur le Rugby avec Winamax
1
N
2
Jouer comporte des risques : endettement, isolement, dépendance. Pour être aidé, appelez le 0974751313
Contenus sponsorisés
0
0