Midi Olympique

Top 14 - L'antisèche : Toulouse reste invaincu

L'antisèche : Toulouse reste invaincu

Le 15/09/2018 à 22:45Mis à jour Le 16/09/2018 à 11:28

TOP 14 - Le Stade toulousain a confirmé à domicile son excellent départ en surclassant finalement assez facilement une équipe du Racing 92 (30-17), bien pâle. Les hommes d’Ugo Mola s’installent à la deuxième place du Top 14.

Le match :

Le Stade toulousain, patiemment mais assurément a construit un succès qui ne souffre d’aucune comparaison face à une équipe de Racing bien terne et qui a constamment accepté de subir. Sans être flamboyant les hommes d’Ugo Mola ont maitrisé leur sujet et le scenario de la rencontre ;

Le fait du match : Le sérieux toulousain

Dans une rencontre quasiment à sens unique, le Stade toulousain a rendu une copie ultra propre et a su construire patiemment un succès qui ne souffre d’aucune contestation.

Le joueur : Mermoz se rappelle au bon souvenir du public toulousain

De retour d’Angleterre et d’une saison à Newcastle, le trois-quarts centre Maxime Mermoz a démontré face au Racing, qu’il n’avait rien perdu de sa capacité à faire jouer les autres. Ses passes pour démarquer ses partenaires ont fait mouche et a débauche d’énergie en défense a été précieuse ?

Top 14 - Maxime Mermoz (Toulouse) contre la Racing

Top 14 - Maxime Mermoz (Toulouse) contre la RacingMidi Olympique

La stat : 14 200

Le public toulousain avait répondu présent pour ce match de gala, conscient que le match face au Racing pouvait être un tournant. 14 200 spectateurs avaient pris place dans l’enceinte toulousaine. Cette victoire valide le très bon début de saison des hommes d’Ugo Mola qui se positionnent comme des prétendants à une qualification pour les phases finales voire à l’une des deux premières places synonyme de qualification directe.

La question : Comment s’est débrouillé Romain Ntamack à l’ouverture ?

Utilisé lors des trois premières journées au centre, le récent champion du monde des moins de 20 ans, Romain Ntamack, était titularisé à son poste de formation demi d’ouverture pour la première fois de la saison. Très bon dans l’animation et le jeu au pied de déplacement, l’un des grands espoirs du rugby français s’en est plutôt bien sorti durant une rencontre marquée par les initiatives toulousaines.

Contenus sponsorisés
0
0