Icon Sport

L'antisèche : Lyon gagne à la patience

L'antisèche : Lyon gagne à la patience
Par Rugbyrama

Le 18/05/2019 à 23:45Mis à jour Le 19/05/2019 à 08:53

TOP 14 - Avec une pelouse glissante et une pluie battante, Le Lou et le Stade rochelais ont mis du temps a entrer dans le match. La patience a été l’un des ingrédients de la victoire lyonnaise face à des Rochelais qui n’ont jamais rien lâché.

Le match

C’était un match décisif pour les hommes de Pierre Mignoni en vue des phases finales, à deux journées de la fin de saison régulière. L’enjeu était tout aussi grand pour les Rochelais qui pouvaient espérer ce samedi soir un barrage à domicile en cas de victoire.

Mais à la patience, mais aussi l’expérience, le Lou, qui a un effectif d’une moyenne d’âge de 28 ans, a su faire les bons choix pour prendre l’avantage dès les premières minutes de la rencontre. La première mi-temps fut très hachée sous une pluie battante, et vit les fautes et les pertes de balle s'enchaîner dans les deux équipes. Petit à petit, les Lyonnais ont su se créer des occasions, et être irréprochables au pied, tout en mettant la chance de leur côté.

Charlie Ngatai (Lyon)

Charlie Ngatai (Lyon)Icon Sport

Au retour des vestiaires, Lyon mène 16 à 9, ne s’affole pas et fait le dos rond. De l’autre côté de la pelouse, La Rochelle reprend du poil de la bête et essaie de se créer des occasions en mettant de l’intensité et de la vitesse, en marquant un essai à la 45e de Roudil. Pas de quoi paniquer pour Lyon, qui reprend l’avantage quelques minutes après, sur un très bel essai de Ngatai, très bien servi Nakaitaci. La fin de rencontre est logiquement bien maîtrisée par les Lyonnais à l’image du drop de l’ouvreur français.

Le meilleur : Wisniewski

Auteur d’un 100% lors de cette rencontre, Jonathan Wisniewski, ouvreur incontournable de l’équipe lyonnaise, a livré une très bonne prestation contre La Rochelle. Le Français de 33 ans, réalise dans son jardin un six sur six sous une pluie diluvienne en plus d’un drop libérateur. C’est l’un des moteurs des hommes de Pierre Mignoni ce samedi soir qui marque 19 des 26 points du Lou.

Jonathan Wisniewski (Lyon) face aux perches

Jonathan Wisniewski (Lyon) face aux perchesIcon Sport

Le fait : De la pluie et un rythme hâché

Avec de l’enjeu au classement et une météo capricieuse, il fallait s’attendre à une rencontre hachée et deux équipes plutôt crispées. Dès les premières minutes Le Lou, pris l’avantage sans se précipiter, mélangeant jeu au pied et défense impénétrable. Le Stade rochelais n’a eu aucune chance de garder le ballon, très indiscipliné. Pour clouer le tout, les joueurs Lyonnais ont profité de la pluie pour prendre l’avantage au pied. Résultat, les locaux ont dominé quasiment tout au long de la partie, en attendant la fin du chronomètre, pas la fin des averses.

La stat : 1

Avec un temps très capricieux, le jeu au pied a été l’un des éléments clefs lors de cette rencontre. Le drop à la 58e de l’ouvreur lyonnais Jonathan Wisniewski a permis à son équipe de se rassurer et de prendre un peu plus l’avantage au score, alors que les rochelais revenaient d’un temps fort.

Les tweets

La décla de Baptiste Couilloud

" Nous sommes satisfaits, on voit que le club et l’équipe a grandi, c’est positif. Maintenant, il nous manque un point pour être vraiment rassuré. C’était un match compliqué."

La question : La Rochelle a-t-elle manqué d’expérience ?

C’est peut-être l’une des choses que Le Stade rochelais n’a pas su faire, au contraire des Lyonnais. Alors que les joueurs rochelais enchaînaient les temps forts en fin de rencontre. Aucune occasion n’a vraiment été très dangereuse pour les locaux. Les Maritimes n’auraient peut-être pas dû autant se précipiter face à une défense verrouillée.

Sondage
1558 vote(s)
Oui
Non
Pariez sur le Rugby avec Winamax
1
N
2
Jouer comporte des risques : endettement, isolement, dépendance. Pour être aidé, appelez le 0974751313
Contenus sponsorisés
0
0