Icon Sport

Top 14 - L'antisèche : Le Racing va vite, fort et devient un prétendant sérieux aux phases finales

L'antisèche : Le Racing va vite, fort et devient un prétendant sérieux aux phases finales
Par Quentin Put via Midi Olympique

Le 02/03/2019 à 17:14Mis à jour Le 02/03/2019 à 18:12

TOP 14 - Les tonitruants Racingmen sont facilement venus à bout de La Rochelle grâce à une propension à attaquer démentielle. Renversant, ce Racing s'impose après ce succès comme un candidat inévitable au Top 6.

Le match

Les Franciliens entrent dans ce match tambour battant. Dans le premier quart d'heure, trois essais sont déjà marqués et l'écart est creusé. La défense rochelaise est en retard et subit tous les impacts. Par deux fois, avant la mi-temps et juste après, on croit à un retour des Maritimes mais quand le Racing remet la main sur le ballon, la messe est dite avec la bagatelle de 8 réalisations (Bird, Thomas par trois fois, Joseph, Russell, Imhoff et Chavancy).

Le désarroi du Rochelais Zeno Kieft

Le désarroi du Rochelais Zeno KieftIcon Sport

L'essai

À la 6e minute de jeu, les Racingmen sont déjà devant au score mais ne lâchent pas leur emprise. Dans leur camp, ils décident de relancer à la main et trouvent la faille grâce à Chavancy qui trouve Nakarawa sur l'aile. S'ensuit un temps de jeu en première main de la gauche vers la droite qui voit Russell, Vakatawa, Thomas et Szarzewski toucher le ballon. Ce dernier, en tombant, redonne à son ailier qui s'en va marquer. Une merveille de réalisation collective.

Teddy Thomas aplatit aux dépens de Kevin Gourdon

Teddy Thomas aplatit aux dépens de Kevin GourdonIcon Sport

Les meilleurs : Thomas frappe trois fois

Littéralement intenable, l'ailier tricolore a mis le feu à cette partie non seulement par son triplé mais aussi par ces courses et relances tout en vitesse. Pour ce récital offensif et collectif, Finn Russell a endossé à la perfection son costume de chef d'orchestre. Il a été accompagné d'une ligne arrière très en vue. En face, Bourgarit et Sinzelle, les marqueurs d'essai, ont été bien seuls dans l'animation rochelaise. Tout est à effacer pour le groupe de Jono Gibbes, très insuffisant en défense.

La stat' : 62

C'est le nombre incroyable d'essais inscrits cette saison en championnat par le Racing 92. Avec les 8 réalisations du jour, le club francilien dépasse donc temporairement le Stade toulousain (60) et devient donc la meilleure attaque par essais du championnat. Tout ça malgré sa sixième place.

Les tweets

La question

Le Racing fera-t-il partie du Top 6 ?

Sondage
2834 vote(s)
Oui
Non

Les hommes du duo Labit-Travers ont infligé une véritable leçon aux Rochelais. Cette performance n'est pas anecdotique face au club qui a longtemps trusté la 3e place. Doté d'une armada offensive impressionnante, le Racing étonne par son positionnement actuel. En plus de se rassurer face à un cador du championnat qui habituellement voyage bien (4 succès à l'extérieur), les coéquipiers de Dimitri Szarzewski semblent retrouver une assise à domicile. Ils entrent ainsi dans les 6 en attendant les matchs de Castres et le Stade français. Après une démonstration pareille de la part de cet effectif XXL, il est certain que les Racingmen feront partie de la course pour les phases finales. Leurs concurrents sont prévenus.

Contenus sponsorisés