Icon Sport

Top 14 - L'antisèche : face à un RCT très combatif, le Racing n'a pourtant pas eu à s'employer

L'antisèche : face à un RCT très combatif, le Racing n'a pourtant pas eu à s'employer
Par Rugbyrama

Le 05/01/2019 à 23:35Mis à jour Le 06/01/2019 à 09:03

TOP 14 - Les Racingmen sont tombés ce samedi sur une équipe Toulonnaise très agressive et qui devait se racheter après son non-match à Toulouse. La chose étant, les Racingmen sont tout de même parvenus à trouver la faille à plusieurs reprises pour un succès finalement très tranquille.

Le Match :

Les Toulonnais, sur leur première offensive grand large, tentent la passe au pied avec Belleau, Moretti est à la réception et pense aplatir mais Iribaren parvient à se placer juste dessous le ballon pour éviter le premier essai de la rencontre. En mêlée, la première ligne souffre à l'image de ce premier affrontement outrageusement dominés par les franciliens. Pour son retour à la compétition, Teddy Thomas profite de l'excellent travail de Vakatawa pour filer entre les poteaux pour le premier essai des Racingmen.

Les choses ne s'arrangent pas pour le RCT qui hérite d'un carton jaune par l'intermédiaire de Alainuuese. Sanction immédiate, les ouvertures se font plus nettes et Finn Russell en profite pour percer le rideau. Quelques instants plus tard, Nakarawa se fraye un chemin dans la défense, libère ses bras et aplatit le second essai. 15 à 6 à la pause pour le Racing qui a perdu peut-être Teddy Thomas pour une longue période. L'ailier qui revenait de blessure est apparu en pleurs dans les vestiaires. Les Toulonnais essayent de mettre du rythme offensivement mais sont pris par les rapides montées défensives du duo Labit-Travers.

Finn Russell face à Toulon

Finn Russell face à ToulonIcon Sport

Finn Russell anime comme un chef l'attaque Racingmen. Il utilise beaucoup de jeu dans le dos avec des courses très tranchantes. Sur l'une d'elles, Klemenczak est parfaitement trouvé et peut aplatir l'essai du bonus. Ben Tameifuna se rend coupable d'un plaquage dangereux sur François Trinh-Duc, carton jaune mérité et sanction immédiate ! Sur l'action qui suit Alainuuese en puissance parvient à franchir la ligne pour la réaction toulonnaise.


Les deux équipes auront l'occasion d'inscrire un point de bonus, offensif pour le Racing, défensif pour le RCT, mais il n'en sera rien. Le Racing s'impose fort logiquement, Toulon est toujours fanny à l'extérieur.

Le fait du match : Inquiétude autour de Teddy Thomas

Alerte pour le Racing 92 mais aussi et surtout pour le XV de France ! Alors que Teddy Thomas venait de marquer entre les poteaux, il se serait très probablement ressenti de douleurs au ménisque. L'ailier international a été remplacé par Klemenczak. En rentrant au vestiaire, on a pu entrevoir le joueur s'effondre en pleurs dans les vestiaires. Si cette blessure est un nouveau coup dur pour le joueur, celle-ci pourrait l'être également dans l'optique du XV de France qui va très prochainement entamer la préparation du Tournoi des 6 Nations. Dur.

Teddy Thomas face à Toulon

Teddy Thomas face à ToulonIcon Sport

L'essai du match

Et juste avant sa blessure, Teddy Thomas s'était illustré de fort belle manière. Tout part d'une touche non trouvée par Rhys Webb, alors dans ses 22. Le ballon tombe dans les mains de Finn Russell décide de relancer, avant de transmettre à Vakatawa. Le centre navigue bien dans la défense avant de servir Thomas qui de 2 crochets se sépare de 3 défenseurs avant d'aller aplatir sous les poteaux du RCT. Une action de grande classe malheureusement entâchée d'une blessure à première vue musculaire.

Le chiffre du match : 0

Toulon est encore la seule équipe du Top 14 à ne pas avoir ramené de point de tous ses déplacements. Un problème d'export qu'il faudra vite réagir si les joueurs de Patrice Collazo veulent, un tant soit peu, espérer une qualification pour les phases finales.

Le joueur du match : Leone Nakarawa

L'aisance du Fidjien n'est plus à démontrer. À plusieurs reprises dans le match, le seconde-ligne a régalé le public parisien de ses offloads bien sentis. Cerise sur le gâteau, il est à la conclusion du second essai tout en puissance. Un match plein pour Nakarawa.

La question :

À un poste de centre ou les places valent très chères, Virimi Vakatawa est un cas à part. L'ancien septiste aurait potentiellement plus de chances de jouer en équipe de France en jouant à son poste initial c'est à dire à l'aile dixit Jacques Brunel. Mais les coachs préfèrent le conserver à ce poste de centre. Selon vous, à quel poste doit-il évoluer ?

À quel poste doit évoluer Virimi Vakatawa ?

Sondage
4598 vote(s)
Au centre
À l'aile
Pariez sur le Rugby avec Winamax
1
N
2
Jouer comporte des risques : endettement, isolement, dépendance. Pour être aidé, appelez le 0974751313
Contenus sponsorisés
0
0