Rugbyrama

Top 14 - L'année de Mathieu Babillot (Castres)

L'année de Mathieu Babillot
Par Rugbyrama

Le 25/12/2018 à 16:29Mis à jour Le 25/12/2018 à 16:30

TOP 14 - Le flanker du Castres Olympique est la véritable révélation de l'année 2018 dans laquelle il a reçu sa première sélection en équipe de France, remporté le Bouclier de Brennus et a été élu Oscar d'or Midi olympique.

Quelle ascension fulgurante ! Mathieu Babillot n'aurait pas pu connaître meilleure année que celle-ci. En quelques mois il est devenu un visage incontournable du rugby français. À Castres, le natif de Chartres s'est imposé très rapidement dans l'effectif tarnais grâce à un engagement et une activité sur le terrain remarquables. Pour ces raisons il a d'ailleurs été élevé au rang de vice-capitaine par Christophe Urios. Ce qui l'a extrêmement aidé dans son implication mais aussi largement contribué au parcours du CO jusqu'à la victoire finale au Stade de France.

Top 14 - Les Castrais de Mathieu Babillot Champions de France de la saison 2017-2018 face à Montpellier

Top 14 - Les Castrais de Mathieu Babillot Champions de France de la saison 2017-2018 face à MontpellierIcon Sport

En juste récompense de grosses parties exécutées dans les rucks et en touche notamment, Mathieu Babillot a été convoqué au XV de France par le sélectionneur Jacques Brunel pour la première fois en février dernier pour affronter l'Italie. Sa vraie première sera quelques semaines plus tard, le 17 mars contre le Pays de Galles (défaite 14-13). Le joueur de 25 ans remplace au pied levé dès la 26e minute de jeu Yacouba Camara sorti sur blessure et joue ainsi plus de 50 minutes pour son baptême du feu.

6 Nations - Mathieu Babillot (France) pour son premier match sous le maillot des Bleus face au Pays de Galles

6 Nations - Mathieu Babillot (France) pour son premier match sous le maillot des Bleus face au Pays de GallesIcon Sport

Difficile de faire mieux

Après la finale du Top 14 remportée, il est du voyage en Nouvelle-Zélande pour la tournée de juin. Un véritable ascenseur émotionnel puisqu'après les scènes de liesse au Stade de France et à Castres, il vit au plus près les deux derniers tests qu'il joue intégralement, perdus lourdement (26-13 et 49-14). Dans ce contexte tricolore difficile le joueur formé à Castres est toutefois parvenu à se faire une place dans le groupe France et en est désormais un incontournable, si ce n'est dans le XV titulaire, il est au moins un remplaçant fiable.

Test Match - Mathieu Babillot (France) contre la Nouvelle-Zélande

Test Match - Mathieu Babillot (France) contre la Nouvelle-ZélandeIcon Sport

Certes en club le troisième ligne aile doit faire face à des résultats en dents de scie depuis quelques semaines mais le reste de l'année a été sensationnel. Auteur d'un parcours insensé, le Castres olympique, pourtant sixième de la phase régulière, est allé battre contre tous les pronostics Toulouse à Ernest-Wallon, le Racing 92 en demie puis l'ogre montpelliérain en finale. Une consécration pour un groupe d'hommes authentique, avec en tête de gondole Babillot.

Oscars Midol 2018 - Mathieu Babillot (Castres) reçoit l'Oscar d'or Midi Olympique

Oscars Midol 2018 - Mathieu Babillot (Castres) reçoit l'Oscar d'or Midi OlympiqueRugbyrama

Mathieu Babillot a donc été logiquement primé en fin d'année en recevant l'Oscar d'or Midi olympique, pour ses performances individuelles exceptionnelles, ses accomplissements collectifs surprenants, son état d'esprit irréprochable et son ascension au plus haut niveau. Une belle success story pour la formation française qui redonne de l'espoir pour notre rugby tricolore.

Par Quentin Put

Contenus sponsorisés