Icon Sport

Top 14 - Julian Savea et Toulon, l'histoire sans fin

Savea et Toulon, l'histoire sans fin

Le 19/02/2019 à 08:58Mis à jour Le 19/02/2019 à 09:04

TOP 14 - Julian Savea a subi la colère de Mourad Boudjellal après la prestation du RCT à Agen. Un nouvel (et dernier ?) épisode dans les aventures agitées de la star néo-zélandaise avec Toulon.

"Les histoires d'amour finissent mal en général." Dans le genre, l'idylle entre Mourad Boudjellal et Julian Savea s'impose comme un modèle de précocité. Lors de la présentation de l'ailier All Black, à la fin du mois d'août dernier, le patron du RCT louait sa recrue : "C'est toujours des moments particuliers quand on accueille des joueurs de ce niveau-là (…) On a cherché des garçons avec un état d'esprit, ce qui nous a manqué l'an passé." Six mois après, les mots ne sont plus les mêmes. "Savea ? Il n'a plus rien à faire avec nous. Je ne souhaite plus qu'il porte le maillot de Toulon. Il faut qu'il s'en aille. Il lui reste un an de contrat, il peut faire ce qu'il veut mais je peux aussi être sur son dos constamment et là, cela va être long pour lui", pestait Boudjellal dans les colonnes du Midi Olympique ce lundi, accentuant sa première salve lâchée sur RMC.

Mourad Boudjellal s'est montré très critique envers Julian Savea, mais également envers l'ensemble de ses joueurs.

Mourad Boudjellal s'est montré très critique envers Julian Savea, mais également envers l'ensemble de ses joueurs.Icon Sport

Les difficultés du Néo-Zélandais face à Agen, samedi, semblent avoir eu raison du calme, tout à fait relatif, du président du RCT. Le champion du monde s'est défendu sur ses réseaux sociaux, affichant un état d'esprit positif. Lui qui était bien présent au centre d’entraînement ce lundi pour une reprise basée sur la récupération. "J'entame la semaine avec une attitude positive (…) que je sois le bienvenu ou pas, je suis toujours sous contrat et je continuerai à m'entraîner semaine après semaine avec mes frères. Fin de l'histoire, allons de l'avant." Savea a été encouragé, soutenu par sa famille, ses proches, d'anciens joueurs du RCT (Botha, Mitchell, Armitage...), mais également par ses coéquipiers dont Mathieu Bastareaud, le capitaine actuel de Toulon. "Reste fort mon frère, C'est une saison difficile pour notre club, mais nous serons meilleurs et équipe et nous avons besoin de toi. Il y aura des jours meilleurs."

Savea qui jouit d'une bonne image dans le vestiaire, se montrant d'ailleurs disponible et de bon conseil pour les jeunes notamment.

Embarrassé par sa femme dès le début

Mais si "The Bus" cristallise les critiques, également récurrentes du côté des supporters, c'est que son casier ne fait que se remplir depuis son arrivée. A peine débarqué sur la Rade, l'ancien ailier des Hurricanes connaissait une première polémique. Après la déroute varoise au Stade français, Madame sortait la sulfateuse sur les réseaux sociaux : "Le rugby de ce côté du monde est très en retard (…) Quand on lit la frustration sur le visage de mon mari... Cette équipe (Toulon) ne sait pas comment faire des passes." Un incendie vite éteint. Mais seulement un premier acte.

Julian Savea lors de son arrivée à Toulon

Julian Savea lors de son arrivée à ToulonIcon Sport

Fin novembre, alors que Toulon se prépare pour un déplacement primordial à Bordeaux, Julian Savea déclare forfait le matin du match. Il doit quitter la Gironde pour rejoindre sa femme hospitalisée à Rome lors d'un voyage. "Ce n'est pas lui qui s'est levé et a dit "je m'en vais". Nous en avons discuté et avec le staff nous avons pris la meilleure décision pour l'équipe. J'ai besoin de joueurs à 100 %", expliquait Patrice Collazo après coup, alors qu'il avait passé la semaine à travailler avec le Néo-Zélandais au centre, devant ainsi bousculer sa composition en catastrophe.

Des vacances qui passent mal

Enfin, il y a eu l'épisode des vacances. Avant sa signature, Julian Savea avait demandé un congés pour se rendre au mariage de son frère. Accordé. Ainsi, après la victoire toulonnaise face à Montpellier en coupe d'Europe (le 8 décembre), il rentre au pays. Sauf, que les conditions initiales n'ont visiblement pas été respectées. Dans un premier temps, le club avait annoncé le retour de sa star autour du 26 décembre, le rendant ainsi disponible pour le déplacement à Toulouse. Sauf que les vacances ont joué les prolongations jusqu'en début d'année. Son retour à la compétition s'est opéré face à Édimbourg, le 12 janvier.

Peu après, Mourad Boudjellal laissait percevoir les prémices d'un malaise. "Le fait qu'il ait pris des prolongations de vacances ne me fait pas plaisir. Je lui ai fait savoir." A tout cela s'ajoute également un accident de la route après une rencontre à Mayol face à Perpignan, heureusement sans conséquence pour Julian Savea qui s'était endormi au volant. Une vraie galère pour le All Black. Confirmée sur les pelouses où celui qui a inscrit 46 essais en 54 sélections n'a franchi la ligne avec succès qu'à deux reprises en 16 matchs sous le maillot du RCT. Trop peu pour équilibrer la balance.

Pariez sur le Rugby avec Winamax
1
N
2
Jouer comporte des risques : endettement, isolement, dépendance. Pour être aidé, appelez le 0974751313
Contenus sponsorisés
0
0