Icon Sport

Joseph toujours pas JIFF, le Racing dépose une requête auprès de la LNR et de la FFR

Joseph toujours pas JIFF, le Racing dépose une requête auprès de la LNR et de la FFR

Le 24/04/2019 à 18:32Mis à jour Le 24/04/2019 à 18:36

TOP 14 - Contrairement à ce qui avait été annoncé en début de saison, Jordan Joseph ne sera considéré JIFF qu’à partir de la saison prochaine. Se sentant lésé, le Racing 92 a décidé de poursuivre le combat pour pouvoir disposer librement de son champion du monde U20 pour la fin de saison.

C’est un des feuilletons à rebondissements qui fait grincer des dents du côté du Plessis-Robinson. En décembre dernier, Laurent Labit était monté au créneau sur rugbyrama.fr pour dénoncer une situation il est vrai rocambolesque. Jordan Joseph, grand espoir du rugby français recruté en provenance de Massy, est entravé dans sa progression par un statut de non-JIFF qui devait lui coller à la peau encore quatre mois, le temps de valider cinq années pleines en tant que licencié FFR.

"Dans 3 ans, Guram Gogichashvili, qui joue avec nous mais est inscrit dans notre centre de formation, sera JIFF alors qu’il est déjà sélectionné par la Géorgie, illustrait Labit. Et là, on a Jordan Joseph, champion du monde U20 cet été et emblème de cette équipe de France, qui est non-JIFF. C’est toute l’incohérence de ce système". Mais l’entraîneur des trois-quarts du Racing n’était pas encore au bout de ses peines : "On nous avait dit en début de saison que ce serait bon au mois d’avril. On a donc relancé récemment pour bien s’assurer que le changement de statut serait fait et surtout savoir à quelle date il serait effectif. C’est à ce moment qu’on nous a annoncé la mauvaise surprise, à savoir que cela ne prendrait effet que la saison prochaine."

" On aura des décisions à prendre si on doit rééquilibrer nos prochaines compositions"

Un changement de cap en cours de route qui prolonge de fait une situation peu confortable pour le staff francilien, soucieux d’accompagner Joseph dans son éclosion mais qui doit également veiller à ne pas descendre en dessous de la barre des 15 JIFF de moyenne par saison, afin de pouvoir bénéficier du fond JIFF : "Cela nous pénalise car, comme tout le monde le sait, nous n’avons pas été épargnés par les blessures cette saison, notamment de joueurs JIFF poursuit Labit. On est à quatre journées de la fin et on aimerait évidemment remplir les quotas de JIFF qui nous sont demandés. Cela peut pénaliser aussi le joueur car on aura des décisions à prendre si on doit rééquilibrer nos prochaines compositions pour être dans les clous. Les choix des compositions d’équipe seront aussi dictés par rapport à cela".

Pour s’éviter ces désagréments, le Racing 92, par le biais de son président Jacky Lorenzetti et ses conseillers, ont donc décidé de ne pas en rester là. Une nouvelle requête a été déposée auprès de la Ligue et de la Fédération afin d’obtenir rapidement une dérogation pour la pépite altoséquanaise. Et lui offrir des perspectives de temps de jeu plus intéressantes dans le sprint final.

Top 14 - Jordan Joseph (Racing 92) contre Pau

Top 14 - Jordan Joseph (Racing 92) contre PauIcon Sport

Pariez sur le Rugby avec Winamax
1
N
2
Jouer comporte des risques : endettement, isolement, dépendance. Pour être aidé, appelez le 0974751313
Contenus sponsorisés
0
0