Icon Sport

Top 14 - Jordan Joseph (Racing 92) - Victor Vito (La Rochelle) : le minot contre son idole

Joseph - Vito : le minot contre son idole
Par Rugbyrama

Le 02/03/2019 à 10:33Mis à jour Le 02/03/2019 à 13:18

TOP 14 - Le Racing 92 accueille La Rochelle cet après-midi à Paris la Défense Aréna. Un duel sera particulièrement attendu : celui entre les deux numéros huit. Jordan Joseph côté francilien et Victor Vito côté rochelais. Un point commun ? Les deux sont champions du monde. Pourtant, beaucoup de choses les séparent.

Le premier, c’est Victor Vito. Deux fois champion du monde et 36 sélections avec les All Blacks, il effectue sa troisième saison au sein de l’effectif rochelais. Le second, c’est Jordan Joseph. Après le titre du champion du monde avec les U20 français en juin dernier, il a intégré en début d’année l’effectif professionnel du Racing pour sa première saison dans l’élite. Malgré un palmarès et quelques années d’écart (31 ans pour Vito, 18 ans pour Joseph), les deux joueurs ont un profil assez similaire.

Puissance et physique : Avantage Vito mais …

A son poste, Victor Vito est ce qui se fait de mieux en Top 14. Il est le numéro 8 par excellence. Fort à l’impact, mobile et polyvalent, il n’en reste pas moins un véritable athlète (1m92, 112 kg). Moins en vue cette année malgré ces 19 feuilles de match toutes compétitions confondues (18 titularisations), il reste un des meilleurs franchisseurs du championnat (5) et un joueur très puissant.

Jordan Joseph rend quelques centimètres à son aîné mais niveau poids, il n’a rien à lui envier. Dans le même registre, Joseph est un joueur mobile et puissant (1m89 et 115 kg). Malgré son jeune âge, le joueur formé à Massy a encore le temps de s’affuter et d’évoluer physiquement. Avec 10 feuilles de match (pour sept titularisations) toutes compétitions confondues avec son club des Hauts-de-Seine, le jeune francilien n’a franchi qu’à deux reprises. Une statistique surprenante quand on connait les qualités du garçon.

Ballon en main : Avantage Vito mais …

Le Rochelais est réputé gros défenseur, mais c’est surtout par son apport offensif qu’il fait la différence. Dans la lignée des grands troisième-lignes centres all black, Vito excelle dans la passe et dans le jeu d’attaque. Toujours disponible (252 ballons joués cette saison et 1042 mètres parcourus en Top 14), il est capable de gestes improbables dans les défenses balle en main. Avec 21 offloads depuis le début de saison, il fait (très) régulièrement tourner les têtes des défenseurs adverses.

Couvé et protégé par le Racing, Jordan Joseph n’a pas encore eu l’occasion d’exprimer tout son talent. Il est donc difficile de faire la comparaison entre les deux joueurs. En revanche, Joseph a déjà impressionné. Avec 36 ballons joués, le jeune numéro 8 a parcouru 189 mètres balle en main et réalisé un offload. Mais ce dernier dispose d’une bonne marge de progression.

Défense : avantage Joseph

Parfois mal positionné, la défense est peut-être (encore) le point faible du français. Malgré des progrès constants, le français est perfectible dans ce secteur de jeu. Pourtant, en Top 14, sur 44 plaquages effectués, l’international U20 (huit sélections) n’en a loupé que deux. Une réussite qui avoisine les 95%. Le Rochelais n’a lui réussi "que" 93% de ses plaquages (168 effectués, 11 loupés). De ce fait, si l’on s’attarde sur les chiffres uniquement, Joseph est meilleur défenseur que Vito (du moins au plaquage). Bien évidemment, la réalité est toute autre. Une statistique à relativiser étant donné que l’ex all black a effectué quatre fois plus de plaquages que le Racingman sur un temps de jeu beaucoup plus conséquent et sur des matches à haute intensité et à fort enjeu.

Jordan Joseph a tous les ingrédients pour devenir un grand numéro 8 du championnat. Son club du Racing 92 et l’équipe de France attendent beaucoup du jeune francilien qui ne cesse de progresser. Pour l’heure, avantage Vito. Mais l’élève Joseph à l’occasion de se frotter au maître.

Lény-Huayna TIBLE

Contenus sponsorisés