Icon Sport

Davidson : "En amical, ce n'est pas le score qui importe"

Davidson : "En amical, ce n'est pas le score qui importe"
Par Vincent Bissonnet via Midi Olympique

Le 10/08/2019 à 18:09

TOP 14 - Une semaine après un revers face à Montpellier (29-21), Brive a encore cédé de peu face au Racing 92, ce vendredi, à Biars (10-7). Jeremy Davidson, le manager du promu, dresse le bilan de ce deuxième match de préparation.

Rugbyrama : Deuxième match et deuxième défaite pour Brive, cet été : que retenez-vous de ce court revers devant le Racing 92 ?

Jeremy Davidson : Avant tout, le niveau d'opposition a monté d'un cran, comme on s'y attendait. De manière générale, l'équipe a été trop imprécise. Ce qui a été négatif, ce sont les ballons gâchés en conquête, en touche et en mêlée. Tout le monde voit qu'il y a du travail sur ces secteurs. Ce qui est positif, en revanche, c'est l'état d'esprit. Les gars ont continué à défendre tout au long du match. C'est une bonne chose. Pour le reste, l'équipe a cassé la ligne un certain nombre de fois en première mi-temps, c'est prometteur. Il a manqué la justesse pour marquer. Avec trente-trois joueurs sur la feuille de match, il y a forcément de l'adaptation.

Alors que Brive était à deux doigts de terminer fanny, il y a eu cet essai juste avant le coup de sifflet final. Comment l'analysez-vous ?

J.D. : C'est important pour le groupe d'avoir marqué à la fin, sur le plan psychologique. Les jeunes, notamment, ont fait preuve de caractère pour aller chercher cet essai. Mais le score, en match amical, ce n'est pas ce qui compte le plus. Bien sûr, tout le monde aurait aimé gagner. Surtout qu'à Biars, c'est un peu chez nous.

Vous avez pu poursuivre votre revue d'effectif. Qu'en retirez-vous ?

J.D. : Nous avions quatre joueurs qui effectuaient leur premier match avec nous. Nico Lee, Mitch Lees, Wesley Tapueluelu et Mesake Doge : ce sont tous des bons joueurs qui ont besoin de prendre leurs marques. Ils ont pu commencer à s'intégrer à l'équipe, c'est un bon début. C'est bien de pouvoir leur donner du temps de jeu avant de passer au championnat.

Le problème d'imprécision, déjà constaté face à Montpellier, sera encore au cœur de vos préoccupations lors du troisième match de préparation...

J.D. : Je sais que le niveau va continuer à monter, encore. Déjà, cette semaine, l'intensité était plus élevée. Le Racing 92 avait une équipe qui, par moments, ressemblait à un XV type qu'il pourra aligner en championnat. Vendredi prochain, ce sera aussi le cas du côté de Bordeaux. Il y aura de l'expérience et de la qualité en face. Ce sera un beau défi auquel il faudra répondre présent pour bien finir cette préparation et aborder le championnat avec de la confiance.

Pariez sur le Rugby avec Winamax
1
N
2
Jouer comporte des risques : endettement, isolement, dépendance. Pour être aidé, appelez le 0974751313
Contenus sponsorisés
0
0