Icon Sport

Top 14 - Ihaia West, cet ouvreur qui pourrait faire un grand bien à La Rochelle

West, cet ouvreur qui pourrait faire un grand bien à La Rochelle

Le 20/09/2018 à 18:25Mis à jour Le 21/09/2018 à 14:15

TOP 14 - A 26 ans, l'ouvreur néo-zélandais Ihaia West, en provenance des Hurricanes, découvre le championnat de France. Un mois après son arrivée, et deux matchs de Top 14, il a déjà laissé une impression positive au staff rochelais qui se cherche bon mal mal an un ouvreur. Son apport est donc attendu.

Regarder le temps imparti pour taper une transformation. Voilà une habitude que le nouvel ouvreur de La Rochelle Ihaia West (1,75 m, 84 kilos), 26 ans, prendra certainement à l’avenir. Dimanche contre Perpignan, il a ainsi manqué les deux coups de pied consécutifs à des essais en fin de match. Relancé sur cette histoire, il en rigolait cette semaine, soulignant qu’il avait compris la chose. Pour son premier match à Marcel-Deflandre, il gardera sans doute cette mésaventure en souvenir mais pas que. L’ambiance des 80 minutes, le stade plein qui pousse derrière son équipe ne l’ont pas laissé insensible. L’expérience l’a séduit.

Arrivé courant août en Charente-Maritime, le Néo-Zélandais a disputé deux rencontres en tant que titulaire, à Toulouse et donc contre Perpignan (16 points inscrits au total). Si au Stade rochelais, Jérémy Sinzelle doit être content de se libérer du poste de numéro 10 et de retrouver les lignes arrières, le club espère beaucoup de cet ouvreur en provenance des Hurricanes (13 matchs, 2 titularisations), ex-international moins de 20 ans avec les All Blacks. L’Anglais Ryan Lamb loin d’avoir donné entière satisfaction au staff, La Rochelle se cherche en effet toujours un ouvreur, et le jeune Maxime Lafage, en provenance de Colomiers, a aussi été recruté pour cela.

Ihaia West (La rochelle)

Ihaia West (La rochelle)Icon Sport

Xavier Garbajosa a d’ores et déjà une bonne impression du Néo-Zélandais. “Ihaia est un garçon qui ne fait pas trop de bruit mais qui observe beaucoup. Pendant les séances collectives, il a donné l’impression qu’il était là depuis plusieurs semaines. Il s’est rapidement intégré, même sur le système”, dit de lui l’entraîneur en charge des arrières Jaune et Noir.

Un apport pour les autres joueurs

Si le technicien rochelais est optimiste, c’est aussi en raison des débuts intéressants de West sous le maillot rochelais. Contre Perpignan, celui qui a aussi joué pour les Blues (il compte près d’une soixantaine de matchs en Super Rugby) a su attaquer la ligne, créer des espaces et alimenter ses trois-quarts en ballon. “Il peut coller aux profils des joueurs que nous avons. C’est un garçon qui attaque la ligne, qui porte beaucoup le ballon avec de la vitesse, qui a des compétences techniques au-dessus de la moyenne, avec un bon jeu au pied. Au-delà du style de jeu, il peut apporter aux garçons qui sont autour de lui, qui ont le même d’état d’esprit”, loue encore “Garba”.

Sollicité sur cette complémentarité naissante, Ihaia West ne dit pas le contraire. “Les trois-quarts que nous avons aiment jouer avec le ballon, il faut leur donner beaucoup d’espaces. Ils courent vraiment partout sur le terrain et sont très rapides ! C’est très excitant de jouer avec eux, de les alimenter en ballon dès que possible, et de joueur à l’instinct.” Attiré par la ligne, Ihaia West dit aussi qu’il a appris à ne pas faire que ça aux Hurricanes ces derniers mois. Il a développé sa palette. Il n’hésite plus à lancer ses trois-quarts d’un coup de pied s’il voit des espaces s’ouvrir dans le dos des défenses. Tout cela, le Néo-Zélandais, qui a signé pour trois saisons à La Rochelle, aura le temps de le mettre en place avec ses partenaires.

Contenus sponsorisés
0
0