Icon Sport

Top 14 - Maxime Médard : " Ça démange un peu"

Médard : "Ça démange un peu"
Par Rugbyrama

Le 29/08/2018 à 10:36Mis à jour Le 29/08/2018 à 10:51

TOP 14 - Protégé lors de la première journée comme tous les joueurs qui sont partis en tournée avec l'équipe de France en juin, l'arrière ou ailier du Stade toulousain Maxime Médard va retrouver la compétition à Grenoble, samedi. Il se dit enthousiaste à l'idée d'entamer officiellement sa saison.

Rugbyrama : Etes-vous impatient de retrouver la compétition ?

Maxime Médard : Oui, ça démange un peu. Mais je sais que ce déplacement à Grenoble sera un gros morceau car ce sera le premier match de la saison à domicile pour notre adversaire. Le contexte sera complètement différent du week-end dernier à Lyon. Personnellement, je suis très content de retrouver la compétition. Quand tu regardes tes potes jouer, en restant un peu l'écart, tu as envie de les rejoindre. J'ai hâte de commencer la saison.

Qu'avez-vous pensé de la prestation de vos coéquipiers à Lyon ?

M.M. : Il y a des choses positives, d'autres négatives un peu dans la continuité de la saison dernière, sur les lancements. Sur notre conquête, nous avons eu du mal à lancer notre jeu mais, dans le désordre, c'était encore bien. Dans l'occupation aussi. Il faut s'appuyer sur ces points forts et améliorer ce qui ne va pas pour progresser dès le match à Grenoble.

Comment vous sentez-vous après cet été particulier en termes de préparation ?

M.M. : J'ai repris plus tard que la plupart de mes partenaires mais j'ai connu une préparation plutôt bonne. Je me sens bien mais rien ne remplace un match de rugby. Donc il est certain que je vais en ch... un peu sur les vingt premières minutes mais j'espère vite trouver le second souffle (sourires). Dans l'ensemble, tout s'est bien passé, j'ai effectué deux stages, un avec le Stade toulousain et un avec l'équipe de France, sans oublier un peu de repos. Je suis prêt à reprendre.

Et que vous a apporté justement de retrouver l'équipe de France pour la tournée de juin ?

M.M. : J'en étais très content, surtout que j'ai fêté ma cinquantième sélection en Nouvelle-Zélande. Même si cela a été dur sur le plan des résultats, il y a aussi eu des choses encourageantes. Le groupe a vécu sainement et s'est notamment bien défendu sur le deuxième test alors que l'équipe évoluait à quatorze. Elle a du caractère. Il reste peu de temps pour préparer la Coupe du monde mais il faut tout faire pour réussir à intégrer le groupe et représenter le XV de France dès la prochaine tournée d'automne.

Contenus sponsorisés
0
0