Icon Sport

Grenoble s’est donné les moyens d’y croire

Grenoble s’est donné les moyens d’y croire

Le 16/04/2019 à 09:19

TOP 14 - En grande difficulté après sa défaite à Perpignan, le FCG a repris sept points à Agen lors des deux dernières journées grâce à deux victoires contre le Stade français et Toulon. Revenus à deux longueurs des Agenais, qu’ils recevront le 4 mai, les Grenoblois peuvent légitimement nourrir l’ambition de se sauver sans passer par la case barrage.

"À Perpignan (16-22), on a pris un gros coup sur la tête. On a su mettre les choses au clair. On était à neuf points d’Agen, mais à l’entraînement il y avait toujours un sourire, on n’a jamais baissé la tête. Je pense que c’est ça notre force qui nous a aidés pour gagner ces deux matchs", expliquait l’ailier Bastien Guillemin après la victoire de Grenoble contre Toulon (19-18) samedi soir. Le FCG a réussi à enchaîner un deuxième succès d’affilée en Top 14, une semaine après avoir battu le Stade français (21-17), ce qui constitue pour lui une première cette saison.

" On montre qu’on n’est pas vraiment morts"

La victoire face au RCT a été acquise dans la douleur, au courage, malgré une supériorité numérique après le carton rouge de Raphaël Lakafia (35e). "Ce sont des matchs qu’on a pu perdre auparavant. On a fait preuve de caractère, soulignait le talonneur Mike Tadjer. C’est bien qu’en cette fin de saison on montre qu’on n’est pas vraiment morts, surtout dans les fins de match un peu compliquées où ça peut basculer d’un côté ou de l’autre." Les Grenoblois ont su faire preuve de maîtrise dans les dernières minutes pour d’abord récupérer la possession sur un ruck toulonnais, puis la conserver pendant près de trois minutes dans un jeu de cache-ballon toujours risqué.

Top 14 - Mike Tadjer (Grenoble) contre La Rochelle

Top 14 - Mike Tadjer (Grenoble) contre La RochelleIcon Sport

Pourtant quand Toulon menait 10-0 après seulement huit minutes de jeu, il était difficile d’imaginer Grenoble s’imposer à la fin. "On loupe complètement notre entame. Après, on a su se remobiliser. Les leaders ont parlé, confiait l’ouvreur Franck Pourteau. On a su se remettre dans le match." Grâce notamment à une bonne conquête et la botte de Gaëtan Germain, auteur de 14 points, qui a sanctionné l’indiscipline des Varois : 15 pénalités dont dix en première mi-temps avec donc un rouge pour Lakafia et un jaune pour Romain Taofifenua (40e).

" On ne s’en cache pas, aujourd’hui on est en capacité d’aller chercher Agen"

Le FCG, par la voix de son co-manager Stéphane Glas, avait indiqué qu’un bilan serait fait après Toulon pour voir si l’équipe était encore en mesure d’accrocher la douzième place, synonyme de maintien direct, ou si elle allait déjà commencer à préparer le match de barrage contre le finaliste malheureux de Pro D2. Avec ces deux victoires combinées aux deux défaites d’Agen, à Montpellier et au Stade français, Grenoble, revenu à deux points du SUA à quatre journées de la fin, va jouer sa carte à fond. "On ne s’en cache pas, aujourd’hui on est en capacité d’aller chercher Agen, confirme Franck Pourteau. Après, c’est une très bonne équipe qui a l’habitude de ces matchs entre guillemets couperets ou importants sur les fins de saison. On va essayer de tout faire pour passer devant parce qu’on est encore derrière."

Top 14 - Franck Pourteau (Grenoble)

Top 14 - Franck Pourteau (Grenoble)Icon Sport

Un peu de repos cette semaine avant le sprint final

Comme l’a bien résumé Dewald Senekal, son co-manager, Grenoble "s’est donné le droit d’y croire". Sur les quatre dernières journées, le FCG va se rendre à Montpellier le 27 avril, accueillir Agen le 4 mai, se déplacer à Pau le 18 et terminer par la réception de Lyon le 25. De son côté, Agen aura trois matchs à Armandie : Lyon, Castres et le Racing 92 et ce fameux déplacement en Isère. Une rencontre capitale pour les deux équipes. "Je ne sais pas si on peut parler de finale parce qu’il restera deux journées derrière mais c’est un match important", disait Franck Pourteau samedi. Quant à Pau, six points devant Grenoble et quatre devant le SUA, il jouera au Hameau face au Racing et au FCG, pour deux voyages à Toulouse et au Stade français.

Avant de se lancer dans le sprint final, les Grenoblois vont pouvoir souffler un peu après une dernière journée d’entraînement ce mardi. "Après une saison usante, mentalement et physiquement, on est très contents de leur donner quelques jours ‘off’ pour récupérer, expliquait Dewald Senekal. Il y a les vacances scolaires, Pâques. C’est très important que l’on revienne de cette phase de repos plein d’énergie, remontés par ces deux victoires."

Pariez sur le Rugby avec Winamax
1
N
2
Jouer comporte des risques : endettement, isolement, dépendance. Pour être aidé, appelez le 0974751313
Contenus sponsorisés
0
0