Icon Sport

Grenoble gagne enfin en 2019

Grenoble gagne enfin en 2019

Le 06/04/2019 à 19:53Mis à jour Le 06/04/2019 à 20:58

TOP 14 - Au bout de l'ennui, Grenoble tient sa première victoire de l'année 2019. Vainqueurs du Stade Français lors de la 27e journée (21-17), les coéquipiers d'un Gaëtan Germain encore précieux au pied restent en course pour le maintien direct en TOP14. Paris, dans un jour sans, gratte un point de bonus défensif.

La fin d'un long calvaire pour le FCG. Il aura fallu attendre le mois d'avril pour voir les Isérois lever les bras, pour la première fois, en 2019. Et mettre fin à une série de dix défaites consécutives, toutes compétitions confondues, qui avait pris racine, le 29 décembre dernier, sur la pelouse...du Stade Français ! Ce match retour, Paris l'a pratiquement traversé tel un fantôme. Pourtant sûrs de leurs forces à l'extérieur cette saison, les hommes d'Heyneke Meyer ont sombré dans pratiquement tous les registres sur la pelouse du Stade des Alpes. Grenoble en profite pour revenir à 5 points d'Agen, en bas de tableau.

Top 14 - Heyneke Meyer (Stade Français) contre Lyon

Top 14 - Heyneke Meyer (Stade Français) contre LyonIcon Sport

La boule au ventre laisse place, l'espace au moins d'une soirée, à une certaine forme de libération. Et le FCG peut encore bénir le pied de Gaëtan Germain. Auteur de 100% des points de son équipe ce samedi, l'artilleur isérois n'a jamais tremblé, même à longue distance, pour offrir à Grenoble un sacré bouffée d'oxygène. Si sa dernière tentative, après la sirène, s'est finalement dérobée, ses sept précédents tirs au but ont tous fait mouche. Juste récompense du travail de sape accompli par un effectif remonté à bloc dans un premier trimestre cauchemardesque.

Le Stade Français dépassé dans l'envie

Malgré deux essais encaissés (64e, 80e) en fin de match, le FCG s'est montré globalement dominateur face à un Stade Français maladroit et peu inspiré. En témoignent, entre autres, ces sept munitions perdues en touche. D'ailleurs, Paris, décimé au poste de talon, devra peut-être aussi se passer des services de Laurent Panis en cette fin de saison. Touché à la jambe gauche, le soldat rose, dépité, a dû être évacué sur civière (63e). Une éventuelle tuile qui vient gâcher un peu plus un déplacement raté bien qu'auréolé d'un point de bonus défensif pourtant loin d'être acquis avant l'heure de jeu.

Paris manque l'occasion de signer une sixième victoire loin de Jean Bouin qui l'aurait propulsé, tout du moins provisoirement, dans le wagon des qualifiables. Si la course au TOP 6 bat son plein comme rarement en cette fin de saison, la course au maintien direct, en bas de tableau, retrouve donc aussi un certain attrait après ce succès isérois. Grenoble reste en position de barragiste mais revient à cinq points d'Agen, défait à Montpellier. La réception du SUA au Stade des Alpes, lors de la 24e journée de championnat, revêt déjà un petit avant-goût de finale.

Pariez sur le Rugby avec Winamax
1
N
2
Jouer comporte des risques : endettement, isolement, dépendance. Pour être aidé, appelez le 0974751313
Contenus sponsorisés
0
0