Other Agency

Grenoble : confirmer pour être totalement relancé

Grenoble : confirmer pour être totalement relancé

Le 10/04/2019 à 14:19Mis à jour Le 10/04/2019 à 14:46

TOP 14 - Après plus de trois matchs de disette, les Grenoblois ont retrouvé le chemin de la victoire face au Stade français. Revenus à cinq points d’Agen dans la lutte pour la douzième place, ils doivent maintenant enchaîner contre Toulon samedi (20 h 45) pour espérer revenir sur les talons des Agenais qu’ils recevront le 4 mai.

Cent cinq jours après Montpellier (17-16), Grenoble, treizième, a renoué avec le succès face au Stade français (21-17) samedi dernier. "Ça a été un soulagement d’avoir enfin débloqué le compteur en 2019. Parfois on est passés proche mais on n’a pas pu le faire. Vu les conditions (avec la pluie, Ndlr), on a fait le match qu’il fallait pour battre cette équipe", apprécie Dewald Senekal, le co-manager du FCG.

Dewald Senekal (Co-Manager de Grenoble) - Crédit photo : Laurent Genin

Dewald Senekal (Co-Manager de Grenoble) - Crédit photo : Laurent GeninOther Agency

Les Grenoblois ont su s’adapter en proposant davantage de jeu au pied que d’habitude derrière une conquête dominatrice. La mêlée grenobloise a, comme souvent cette saison, pris le meilleur sur son adversaire, obtenant quatre pénalités, et la touche, ultra-performante, a permis de récupérer six ballons sur lancers parisiens. "Le contre en touche est quelque chose qui se construit. On a fait mal de changements pendant l’intersaison. On a mis énormément l’accent sur d’autres secteurs en début de saison. Au fur et à mesure, on a pu passer plus de temps sur nos contres. […] Pour nous, c’est une grande satisfaction parce qu’on avait pas mal travaillé dessus dans la semaine", explique Dewald Senekal.

" Le plus important est qu’on s’est redonné le droit d’y croire "

Avec ce succès combiné à la défaite d’Agen à Montpellier (17-33), Grenoble est revenu à cinq points du SUA, douzième, à cinq journées de la fin. "La chose la plus importante est que samedi on s’est redonné le droit d’y croire", résume Lilian Saseras. Croire encore au maintien direct sans passer par la case barrage en fin de saison. "Rien n’est fait, on a encore du retard, mais c’était une première étape après le revers à Perpignan, analyse le demi de mêlée. Ça été une petite bulle d’air avec un peu de bonne humeur pour revenir à l’entraînement lundi. Ça nous a fait du bien, ça faisait longtemps que ce n’était pas arrivé."

Top 14 - Gaetan Germain et Pablo Uberti - Crédit photo : Laurent genin

Top 14 - Gaetan Germain et Pablo Uberti - Crédit photo : Laurent geninOther Agency

Pour être totalement relancés, les Grenoblois doivent poursuivre sur leur lancée samedi (20 h 45) contre le RCT. "Après un début de saison compliqué, Toulon revient très en forme", souligne Lilian Saseras. Hors course pour la qualification, les Toulonnais n’ont visiblement pas l’intention de finir en roue libre, en attestent leurs deux deux belles performances, à Lyon malgré la défaite (33-42), et face à Toulouse (25-10), qui était invaincu depuis septembre en championnat. "Quand ils sont en confiance, on sait que les Toulonnais peuvent rouler sur tout le monde, mettait en garde Clément Ancely après le succès contre le Stade français. Samedi, il va falloir qu’on sorte peut-être un de nos meilleurs matchs de l’année pour gagner."

" Si on arrive à confirmer ce week-end, ça va vraiment nous libérer pour la fin de la saison"

Le plus dur était-il finalement de décrocher cette première victoire après plus de trois mois de disette ou est-ce de confirmer contre Toulon ? "Je pense que la confirmation va être le plus dur mais si on arrive à confirmer ce week-end, ça va vraiment nous libérer pour la fin de la saison", répond Dewald Senekal.

En cas de succès, le FCG pourrait revenir sur les talons d’Agen qui se déplace au Stade français. Un SUA que le club isérois recevra le 4 mai lors de la 24e journée. "Pour l’instant, on est derrière les autres. Ça ne sert rien à rien de regarder ce que font Pau (en déplacement à La Rochelle, Ndlr) ou Agen si on ne gagne pas notre match ce week-end, cadre le co-manager grenoblois. On regarde nos prestations et ce qu’on a besoin de faire sur les cinq prochains matchs pour assurer ce maintien." Grenoble veut faire les choses dans l’ordre.

Pariez sur le Rugby avec Winamax
1
N
2
Jouer comporte des risques : endettement, isolement, dépendance. Pour être aidé, appelez le 0974751313
Contenus sponsorisés
0
0