Icon Sport

Top 14 - Gaël Fickou (Stade Français) n’a plus de temps à perdre

Fickou n’a plus de temps à perdre

Le 13/09/2018 à 15:31

TOP 14 - Encore discret sous ses nouvelles couleurs, Gaël Fickou (24 ans) a conscience que son arrivée au Stade Français doit lui permettre de s’inscrire dans la durée parmi les meilleurs joueurs à son poste.

"Je me mets peut-être un peu en danger mais dans la vie il faut vivre à fond, sans regret. Je n'ai que 24 ans, qu'est-ce qui peut m'arriver de mal ?" A l’intersaison, Gaël Fickou plongeait dans l’inconnu. Un grand plongeon dans la capitale pour tenter de relancer définitivement une carrière jalonnée de très grands moments, à l’image de cet essai décisif avec le XV de France contre l’Angleterre en 2014 (26-24), et de longues périodes de doute à tenter d’assumer ce statut de prodige du rugby français.

Depuis un an, le natif de La Seyne sur Mer semble de retour vers ses meilleurs jours. Auteur de 7 essais en 15 titularisations avec le Stade Toulousain la saison passée, le trois-quarts centre a retrouvé son punch et cette faculté à casser les défenses adverses. Lui qui entend depuis ses débuts qu’il "pue le rugby".

Une complicité avec Jonathan Danty à trouver

Associé à Jonathan Danty lors de ses deux titularisations avec Paris, Gaël Fickou s’est illustré en inscrivant un essai en force face à l’ASM Clermont Auvergne (42-20). Mais ses statistiques sont encore contrastées : 10 mètres parcourus balle en mains contre l’ASM, 1 franchissement, 2 défenseurs battus et 10 passes. Lors de l’opposition face à Bordeaux-Bègles, Fickou s’est avéré plus frileux avec 13 mètres parcourus balle en mains sans aucun franchissement ni défenseur battu. L’international français (38 sélections) doit mieux faire s’il veut égaler sa meilleure saison en TOP 14 : 10 essais inscrits en 16 matches joués en 2015/16 (il sera le meilleur marqueur d’essais du Stade Toulousain, ndlr). "Les statistiques et les matchs de Gaël parlent pour lui. Tous les voyants sont au vert et on est convaincus qu'offensivement et défensivement, il peut être un joueur cadre à son poste, confiait à l’époque son entraîneur Hugo Mola. C’est un garçon qui va peser dans le paysage rugbystique français pour les années à venir."

Jonathan Danty de Stade Francais

Jonathan Danty de Stade FrancaisIcon Sport

Etre plus exigeant avec lui-même

Pour son autre coach de club, Jean-Baptiste Elissalde, l’appréciation était plus nuancée : "Tu as tout pour maîtriser ton destin. Concentre-toi sur l'essentiel, soit exigeant avec toi-même." En envoyant ce texto lors de son départ de Toulouse, l’ancien entraîneur des arrières rouge et noir rappelait à son protégé les efforts qu’il devait encore consentir pour devenir incontournable. Gaël Fickou doit travailler tous les aspects hors terrain, bosser toujours plus.

Sous la direction du technicien sud-africain Heyneke Meyer dont l’exigence est le leitmotiv, l’ancien Toulousain sera attendu au tournant. Ses qualités de vitesse, de gestuelle, ses 90kg pour 1.90m, son intelligence, tout est réuni pour que Fickou ne soit plus l’éternelle pépite mais ce joueur qui ne fait plus débat et qui s’inscrit dans la continuité. Dimanche contre le RC Toulon qu’il supporte toujours, Fickou sera observé de près pour ne pas souffrir de la comparaison face à Tuisova et Fekitoa.

Contenus sponsorisés
0
0