Icon Sport

Manca : "Vu la saison qu’on vient de passer, à nous de rester humbles…"

Manca : "Vu la saison qu’on vient de passer, à nous de rester humbles…"
Par Rugbyrama

Le 09/08/2019 à 11:14Mis à jour Le 09/08/2019 à 11:32

TOP 14 - La Section va connaître un début de saison rythmé, avec deux matches à sa portée, et deux face à des "gros" du Top 14 : à domicile face à Brive pour débuter, puis déplacement à Montpellier, réception d’Agen, et déplacement à Clermont.

Rugbyrama : Vous affrontez Bayonne ce soir à Jean Dauger, second test match pour la Section après la victoire face à Mont-de-Marsan, mais premier face à un adversaire direct du Top 14 : qu’attendez-vous de la part de vos joueurs ?

Frédéric Manca : On doit franchir un cap par rapport au premier match. Le premier c’était à la fin d’un bloc de 4 semaines de préparation. Là c’est un adversaire de calibre Top14. Il y a des choses à confirmer, d’autre à améliorer. Ça paraît un peu bateau mais tout n’a pas été parfait face à Mont-de-Marsan, donc il faut qu’on améliore certains points.

Qu’est-ce qui n’a pas été parfait face à Mont-de-Marsan ?

F.M. : En 2nde mi-temps on a balbutié notre rugby. On a forcé le jeu, on a été trop vite, ce qui nous a couté la possession. Résultat, on n’a pas pu appliquer ce qu’on voulait mettre en place.

Bayonne a fait quelques allers-retours entre Top 14 et Pro D2 ces dernières années… C’est dur de garder sa place, de tenir son rang ? Vous l’avez senti la saison dernière ?

F.M. : Non pas forcément. Il y a des équipes de promus qui peuvent très bien se comporter et d’autres être en difficulté, comme nous l’an passé. On remet tout à zéro, chaque début de saison. Il y a quelques cadors évidemment, et il y a les autres. C’est à nous de faire ce qu’il faut pour faire partie des meilleurs. Mais tout est remis à plat. On a déjà vu des promus tenir la dragée haute. Bayonne a fait un recrutement intéressant et sera prêt pour le Top 14, donc on va là-bas pour continuer à travailler avec beaucoup d’humilité...

Les retours de mi-temps, les reprises de matches ont souvent fait mal à la Section, en particulier la saison passée. Vous allez particulièrement travailler là-dessus ?

F.M. : On va faire tourner contre Bayonne. Comme pour Mont-De-Marsan, ça n’est pas un match réel, dans le sens où deux équipes vont jouer sur les deux mi-temps. On a l’occasion de faire tourner, de faire des ajustements, donc on en profite. Face à Mont-de-Marsan, on a moins été patient en seconde période, c’est un de nos points faibles, on ne va pas se le cacher. Il va falloir très vite le corriger pour bien attaquer la saison.

Est-ce que le vrai test finalement, ne sera pas plutôt pour le 16 août, à Tarbes, face au Racing 92, un habitué du haut de tableau ? On se rappelle que la saison passée, vous aviez fait un excellent début de match à Nanterre avant de vous effondrer sur la durée…

F.M. : Le vrai test match ce sera la semaine d’après, face à Brive… Brive c’est une équipe qui a beaucoup progressé, ce ne sera pas un match facile. On a deux matches amicaux pour progresser et perfectionner ce qu’on est en train de mettre en place… ces matches la permettent de jauger certains joueurs… On veut voir comment ils vont se comporter à ce niveau-là, trouver les bonnes combinaisons pour être prêt face à Brive.

Top 14 - Frederic Manca (Pau)

Top 14 - Frederic Manca (Pau)Icon Sport

Le recrutement tient-il ses promesses ?

F.M. : Oui, on est très satisfait du recrutement. Les joueurs sont arrivés un peu au compte-goutte… Denis Marchois, Samuel Marques sont arrivés après. Alexandre Dumoulin est encore en rééducation… On est quoiqu’il arrive très content de leur intégration et de leur investissement. Ce sont des mecs qui s’impliquent bien, qui travaillent bien.

Bon évidemment, c’est plus facile de bien vivre ensemble au mois de juillet que pendant tout le reste de la saison. Là, on sent que les garçons sont contents ensemble. Ils apprennent à vivre ensemble, c’est beaucoup plus tranquille maintenant, en comparaison avec la pression d’une saison. Mais on essaie d’en profiter aussi, ce sont des périodes privilégiées, c’est plus agréable qu’en cours de saison.

Comment se déroule cette préparation de pré-saison ? Êtes-vous satisfait de votre collaboration avec Nicolas Godignon ? Les difficultés de la période post-Mannix sont oubliées ?

F.M. : On est parti sur de nouvelles bases. On s’est déjà bien trouvé avec Nicolas ça marche bien. Notre fonctionnement à deux se passe bien, on avance dans la direction attendue. La période est agréable pour nous aussi, ça n’est pas valable uniquement que pour les joueurs. Quand on sera à l’épreuve du terrain, du championnat, là on verra…

Jesse Mogg et Alexandre Dumoulin ont repris la course lundi. Arrêtons-nous un instant sur le cas de l’australien (gêné par son tibia depuis plusieurs mois)… Comment va-t-il, aussi bien physiquement que mentalement ?

F.M. : Il va de mieux en mieux, il rentre du CERS (centre européen de rééducation du sportif, à Capbreton), sa rééducation suit son cours. On sait de quoi il est capable, on sait qu’il va revenir à son niveau. Ça a été une épreuve, c’est encore une épreuve pour lui, mais on n’est pas pressé. On va le refaire jouer dès qu’il le sentira.

Comment vous projetez-vous sur le début de saison ?

F.M. : On se contente de regarder les quatre premiers matches. Cinq de nos joueurs vont partir à la coupe du monde, on a ça à gérer mais on se prépare bien surtout pour ces quatre premiers matches. On gère notre préparation de manière à être prêts.

Ça veut dire que vous revoyez vos ambitions à la baisse ? La Section va faire profil bas ?

F.M. : Vu la saison qu’on vient de passer, le but c’est de reconstruire le mieux possible, on va garder de l’ambition mais avec beaucoup d’humilité. On ne va pas non plus faire profil bas, non, mais on travaille pour bien se comporter les quatre premiers matches… La suite on verra.

Pierre BERGOT

Pariez sur le Rugby avec Winamax
1
N
2
Jouer comporte des risques : endettement, isolement, dépendance. Pour être aidé, appelez le 0974751313
Contenus sponsorisés
0
0