Other Agency

Manca : "La base est là"

Manca : "La base est là"

Le 10/08/2019 à 13:11Mis à jour Le 28/08/2019 à 17:13

TOP 14 - Vendredi soir, dans les travées de Jean-Dauger, Frédéric Manca est revenu sur la défaite des siens, 20-12 face à l’Aviron. Satisfait par la conquête de ses joueurs, il ne cache pas qu’il reste des points à améliorer, avant la reprise du championnat.

Rugbyrama : Que retenez-vous du match ?

F. M. : Tout le travail qu’il nous reste encore à faire. Il y a un sentiment partagé. La première mi-temps a été assez aboutie, malgré le fait que l’on encaisse deux essais un peu trop facilement. La seconde période a été, encore, ratée. Ça nous laisse voir tout le chemin qu’il faut faire d’ici quinze jours pour régler tous les détails.

Qu’est-ce qui n’a pas marché en seconde période, selon vous ?

F. M. : Nous avons perdu trop rapidement le ballon. Nous n’avons pas su mettre en place le jeu qu’on a mis pendant la première mi-temps et nous n’avons pas su nous adapter aux conditions météo qui devenaient de plus en plus difficiles. Nous avons continué à jouer un rugby ambitieux alors que c’était difficilement possible. Nous apprenons. Les matchs amicaux sont faits pour ça.

Vous parlez du positif en première mi-temps. Évoquez-vous ces longues séquences mises en place ?

F. M. : Oui, mais pas que ça. Il y a eu des séquences longues, des séquences dans la zone de marque. Nous n’avons pas marqué tout le temps, mais Pierre Nueno se fait stopper une fois à quelques centimètres de la ligne. En deuxième mi-temps, il y en a eu aussi, mais on se fait pénaliser alors qu’on n’est pas loin de marquer. Il y a eu aussi des contre-attaques intéressantes. Il faut continuer à bâtir là-dessus.

La conquête a été plutôt bonne…

F. M. : Nous avons marqué notre deuxième essai de pénalité, en deux matchs amicaux. C’est un point positif. En première mi-temps, nous faisons 100% en touche. Il faut s’appuyer sur ce qui a bien marché et vite corriger nos erreurs. La mêlée est une satisfaction. Alors oui, il reste des choses à travailler, mais c’est un point intéressant.

Top 14- Pierre Nueno (Pau)

Top 14- Pierre Nueno (Pau)Other Agency

La circulation de balle est encore à travailler ?

F. M. : Évidemment. Nous devons aussi travailler notre distribution. Il y a beaucoup de choses à bosser, mais la base est là. Je pense que les joueurs l’ont pigé. Ils ont compris que ça pouvait marcher, aussi en première mi-temps. Ça reste positif. Après, lorsque l’on joue sous des conditions comme ça ou que le score est serré, il faut savoir s’adapter. Il faut apprendre à être plus patient, à occuper. Tout ça, nous ne l’avons peut-être pas très bien fait en seconde mi-temps.

Est-ce que les deux secondes périodes, un peu ratées, vous inquiètent ?

F. M. : Je serai moins inquiet si elles étaient bonnes. Nous allons y faire attention et nous allons faire en sorte de ne pas répéter ça, évidemment. La vérité est là : pour l’instant, la seconde période n’est pas bonne deux fois, même si à chaque fois, il y a eu deux équipes différentes.

S’il y avait eu un vrai enjeu, pensez-vous que votre équipe se serait adaptée différemment ?

F. M. : Peut-être. Je l’espère, en tout cas. Nous allons apprendre là-dessus aussi. Mais même si l’équipe change, on doit être capable de s’adapter ! Après, il y a beaucoup de positif, on ne va pas engueuler les joueurs parce qu’ils osent. Loin de là. On est là pour travailler. Il faut juste trouver le bon équilibre.

Propos recueillis par Pablo Ordas

Pariez sur le Rugby avec Winamax
1
N
2
Jouer comporte des risques : endettement, isolement, dépendance. Pour être aidé, appelez le 0974751313
Contenus sponsorisés
0
0