Icon Sport

Cros : "C'est exceptionnel mais on n'a rien gagné"

Cros : "C'est exceptionnel mais on n'a rien gagné"

Le 26/05/2019 à 12:51Mis à jour Le 26/05/2019 à 14:57

TOP 14 - Vainqueurs de Perpignan (47-7) pour la dernière journée de la phase régulière, les Toulousains ont terminé premiers avec un nouveau record de points (98) et un record d'écart par rapport au deuxième (15). Des statistiques qui reflètent l'historique parcoirs des Stadistes mais, pour le troisième ligne François Cros, il convient maintenant de le valider par un titre.

Rugbyrama : L'essai perpignanais, encaissé dans les arrêts de jeu, vous laisse-t-il un goût amer ?

François CROS : Un peu, car nous nous étions promis de ne pas prendre d'essai. Mais c'est un fait de jeu, nous étions quatorze et avec la fatigue aussi... Puis cela permet à Perpignan de laisser une belle dernière image cette saison, de finir sur une bonne note. C'est une équipe qui ne ferme jamais le jeu et il faut le souligner.

Comment expliquer vos difficultés en première mi-temps ?

F.C. : C'était à l'image de la semaine dernière à Bordeaux. Là, nous nous sommes peut-être un peu emballés et on a fait chacun la nôtre ! Nous avons surjoué. Tout le monde avait beaucoup d'envie, ce qui peut expliquer le déchet.

Les mots de vos entraîneurs ont-ils été durs à la pause ?

F.C. : Depuis deux semaines, le staff n'a pas besoin de dire grand-chose à la mi-temps. L'équipe avait conscience de sa prestation. On ne prenait pas de plaisir, alors que c'était pourtant le but. Il fallait montrer un meilleur visage en deuxième mi-temps. C'est ce que l'on a fait mais, attention, on ne pourra reproduire ça en demi-finale.

Vous finissez premiers avec 98 points et 15 longueurs d'avance sur le deuxième, deux nouveaux records. Que vous inspire cet incroyable parcours ?

F.C. : C'est exceptionnel mais on n'a rien gagné. Ce n'est pas la Ligue 1 de football et le vainqueur de phase régulière n'est pas champion. Donc on a une semaine entière pour bien préparer ce qui nous attend. Il faut en profiter pour travailler et se dire les choses. Si on se voit trop beaux, on risque de vivre une belle déconvenue. Un groupe a commencé à se créer depuis deux ans et, cette année, il est reparti sur de belles bases. Il vit très bien, on s'éclate ensemble sur le terrain et ça se voit.

Ce sera le Racing 92 ou La Rochelle en demi-finale. Avez-vous une préférence ?

F.C. : Peu importe l'adversaire. On a une semaine pour nous recentrer sur nous. Il faut effacer les petites erreurs qu'on a reproduites récemment pour arriver en pleine confiance et maîtres de notre sujet sur la demie.

Vous partez maintenant en stage lundi en Espagne pour quelques jours...

F.C. : Oui, c'est bien de partir pour marquer la fin de la phase régulière et préparer entre nous la phase finale. On va avoir du temps pour travailler. J'espère que ça portera ses fruits.

Pariez sur le Rugby avec Winamax
1
N
2
Jouer comporte des risques : endettement, isolement, dépendance. Pour être aidé, appelez le 0974751313
Contenus sponsorisés