Icon Sport

Top 14 - Florian Nicot (Pau) : "On a très bien compris la déception du public"

Nicot : "On a très bien compris la déception du public"

Le 04/10/2018 à 16:28Mis à jour Le 04/10/2018 à 16:37

TOP 14 - Sifflée par ses supporters lors de sa dernière sortie au Hameau, la Section Paloise doit se réconcilier avec son public, samedi, face à Perpignan. Toutefois, les Catalans en quête d'un premier succès ne viendront pas en Béarn en victimes expiatoires.

Rugbyrama : La venue de Perpignan est-ce l'occasion de vous réconcilier avec votre public après les sifflés du dernier match face au Stade Français ?

Florian Nicot : Bien sûr ! Ce n'est jamais agréable de perdre devant son public et l'on a très bien compris sa déception. Nous sommes passés, ce jour-là, à côté de la première période et nous ne comptons pas réitérer de genre de chose. Un succès samedi nous réconcilierait et nous permettrait de grappiller des points au classement.

Quels sentiments vous ont laissés ces sifflés ?

F.N. : Nous étions en colère d'être mal rentrés dans le match surtout après une deuxième mi-temps plutôt maîtrisée. Au final, le moindre trou d'air en Top 14 peut coûter cher. Malgré ce faux pas au Hameau, nous avons ensuite gagné à Agen. Poursuivons dans cette spirale de victoires !

Match amical - Florian Nicot (Pau) contre Bayonne le 8 Août 2018

Match amical - Florian Nicot (Pau) contre Bayonne le 8 Août 2018Icon Sport

Perpignan est-ce l'adversaire le plus abordable de ce début de saison ?

F.N. : Non, car en Top 14 tous les matchs sont difficiles. Celui-là comme les autres sera un gros match avec beaucoup d'intensité. C'est sûr que Clermont et le Stade Français constituaient deux poids lourds à domicile, toutefois Perpignan s'annonce également comme une équipe délicate à jouer.

Néanmoins la victoire est indispensable...

F.N. : Oui, nous n'avons pas le choix car il est indispensable de renouer avec la victoire au Hameau. De leur côté, les Perpignanais ont également besoin de points. Aussi, je pense qu'ils vont venir en Béarn avec les crocs. On sait que les Catalans ont des valeurs et qu'ils ne lâchent rien. Il va falloir s'y coller car le défi sera âpre et le combat intense. Ils ont certes perdu tous leurs matchs, mais parfois de peu ou sur des coups du sort. Soyons méfiants, vigilants et concentrés.

Pensez-vous avoir affaire à une équipe au style de jeu similaire à celui d'Agen ?

F.N. : C'est vrai, comme Agen, Perpignan envoie du jeu. Maintenant reste à savoir avec quelle stratégie et quelles intentions les visiteurs vont venir samedi ? En revanche, cette équipe est complète, puissante et capable de bien faire circuler le ballon. Comme je l'ai dit précédemment, avec deux défaites d'affilée à domicile, nous n'avons plus le choix. En début de saison on espérait, comme beaucoup, ne pas connaître de défaite à domicile. Nous avons perdu deux fois, ça suffit !

Une victoire avec bonus ne serait-elle pas idéale ?

F.N. : Surtout ne pensons pas à ça ! En rugby, il faut mettre les choses dans le bon ordre. D'abord penser à bien entamer la partie, prendre le score et après on verra en fonction du scénario de la rencontre. Remportons déjà le match sans espérer autre chose. Dans la mesure de nos possibilités, l'objectif premier sera de faire la course en tête afin de ne pas subir de pression inutile.

La mêlée reste un secteur fort de la Section Paloise contre le Stade Français

La mêlée reste un secteur fort de la Section Paloise contre le Stade FrançaisIcon Sport

Qu'avez-vous travaillé durant la semaine ?

F.N. : Nous avons mis l'accent sur les sorties de camp, domaine dans lequel nous avons péché à Agen. Ensuite, comme après chaque rencontre, il y avait une foule de détails à améliorer. Côté satisfaction, la touche et la mêlée ont bien fonctionné la semaine dernière. C'est important car le rugby commence devant et lorsque la conquête est performante les choses sont plus simples pour nous derrière. J'espère que nous serons aussi efficaces, samedi, face à Perpignan.

Pariez sur le Rugby avec Winamax
1
N
2
Jouer comporte des risques : endettement, isolement, dépendance. Pour être aidé, appelez le 0974751313
Contenus sponsorisés
0
0