Icon Sport

Top 14 - Et Toulouse n’a fait qu’une bouchée de Toulon

Et Toulouse n’a fait qu’une bouchée de Toulon

Le 30/12/2018 à 22:06Mis à jour Le 30/12/2018 à 22:59

TOP 14 - Pour son grand retour au Stadium, le Stade toulousain n’a pas fait de détail face au RC Toulon, balayé 39 à 0. Il n’y a pas eu photo dans ce duel largement dominé par des Toulousains qui ont encore séduit par leur jeu.

Le stade était à guichets fermés, et il a vibré. Après son nul arraché à Clermont, Toulouse a confirmé en décrochant un dixième succès en onze matches toutes compétitions confondues et il a régalé son public en pratiquant ce jeu de mouvement, offensif, qui fait sa force depuis le début de la saison. En passant cinq essais à Toulon qui repart fanny, il décroche par la même occasion le bonus offensif qui lui permet de conforter sa place de dauphin, à 3 points du leader Clermont. Et il n’y a vraiment pas eu photo dans ce duel.

Car les Toulonnais n’ont jamais pu rivaliser. Mis à part en touche où ils ont su soutirer quelques ballons, leur indiscipline ne leur a pas permis d’espérer. Pénalisé à 14 reprises, le RCT retombe dans ses travers après pourtant deux succès consécutifs à Mayol en championnat. L’absence d’opportunité s’est traduite par un premier lancement dans les 22m adverses seulement à la 52ème minute… Sans une défense qui a parfois pu resserrer les rangs sur des temps faibles, l’addition aurait pu être plus lourde en clôture de cette 13ème journée.

Jeu de mains, jeu de Toulousains

L’on retiendra donc ce festival offensif de Toulousains à qui tout n’a pourtant pas réussi, comme peuvent en témoigner ces 14 en-avants. Néanmoins, l’on a vu de la vitesse dans le jeu, une volonté de mettre sans cesse l’adversaire sous pression, ne le laissant pas respirer, ainsi qu’une grosse domination dans le jeu au sol. Malgré la nervosité ambiante dans ce duel aux faux airs de phases finales, c’est Romain Ntamack qui fut à l’origine du premier éclair pour franchir et voir ainsi Yoann Huget marquer le premier essai de la soirée (31’).

Sous les yeux d’un Guy Novès ovationné, Antoine Dupont y est allé de son exploit individuel à son tour pour s’arracher sur un une-deux avec Sofiane Guitoune (48’). Encore aligné à l’ouverture et en confiance, Thomas Ramos s’est faufilé pour l’essai du bonus (58’), avant que la double supériorité numérique n’achève l’adversaire. Rhys Webb (67’) et Daniel Ikpefan avertis (70’), les espaces furent une aubaine. Piula Fa’asalele sur un ballon arraché (68’) et Cheslin Kolbe après une course et un crochet (77’) ont parachevé le tout.

Pariez sur le Rugby avec Winamax
1
N
2
Jouer comporte des risques : endettement, isolement, dépendance. Pour être aidé, appelez le 0974751313
Contenus sponsorisés
0
0