Icon Sport

Top 14 - Entre doublons et voyage au Japon, l’ASM veut garder le cap

Entre doublons et voyage au Japon, l’ASM veut garder le cap

Le 24/01/2019 à 09:02Mis à jour Le 24/01/2019 à 11:18

TOP 14 - Après avoir validé son billet pour un quart de Challenge Cup à domicile et avant de partir une semaine au Japon, l’ASM se déplace à Castres. Dans cette période de doublons, c’est un sacré défi pour les Clermontois qui comptent plusieurs absents de marque mais restent sur une dynamique impressionnante de 13 matches sans défaite.

44 points marqués contre La Rochelle, 48 contre Northampton et 49 contre Newport avec une équipe rajeunie, l’ASM est offensivement impressionnante. Mieux, elle a enchaîné 13 matches sans défaite depuis le 6 octobre. Le bilan : 11 victoires et 2 nuls sur les deux tableaux. Elle reste la seule équipe du Top 14 à pouvoir s’enorgueillir de cette belle série même si elle joue la Challenge Cup mais cette dynamique et cette place de leader sont grandement menacées par un déplacement au Castres olympique.

Eliminé de la Champions Cup la tête haute après sa victoire contre Gloucester, le CO attend les Clermontois avec un petit esprit de revanche après le cinglant 41-6 reçu au Michelin le 27 octobre dernier. Trois mois après, les Tarnais, 8e à 19 points des Auvergnats, sont bien décidés à effacer cette ardoise.

Challenge Cup - Peter Betham (Clermont) contre les Dragons

Challenge Cup - Peter Betham (Clermont) contre les DragonsIcon Sport

Pour le champion de France 2018, c’est le bon moment pour recevoir le champion 2017. Les Clermontois devront se passer d’une dizaine de cadres en puissance : les 6 internationaux retenus pour le Tournoi des VI Nations et les blessés comme Toeava, Cancoriet, Raka ou Slimani. Ils sont habitués, c’est handicapant mais la jeunesse asémiste encadrée par quelques vieux briscards a montré son potentiel et son envie à Newport comme tout au long de cette Challenge Cup où tous les joueurs ont eu du temps de jeu.

"Bien sûr qu’il faut vite basculer sur le Top 14 expliquait le coach Franck Azéma sur France Bleu Pays d’Auvergne. On pouvait se dire que nous n’avions pas besoin de points, qu’il était inutile de gagner à Newport mais garder cette dynamique c’était important. Mentalement c’est bon. Car c’est ce groupe de joueurs qui va travailler ensemble lors des deux prochains mois."

" Garder cette dynamique en gagnant à Newport c’était important. Mentalement c’est bon. Car c’est ce groupe qui va travailler ensemble lors des deux prochains mois."

Bien sûr les absences de Parra et Lopez à la charnière, entre autres, pourraient faire défaut à Castres face à une équipe qui aime faire perdre le contrôle à son adversaire mais cette formation aura quand même de l’allure avec les retours en jeu de Lee, Lamerat, Timani, Yato, Falgoux, Ezeala ou peut-être de Lapandry. Sur le banc, il faudra serrer les dents et les jeunes auront encore une carte à jouer.

"Nous savons que nous aurons un gros match à Castres, comme tous les weekends expliquait, réaliste, Franck Azéma. C’est le Top 14. Nous avons utilisé une cinquantaine de joueurs depuis le début de saison et depuis le 5 juillet. Cela prouve qu’il y a de la qualité. Le groupe ne se ment pas et c’est cet état d’esprit qu’il faut garder." Samedi et pendant deux mois encore avant le retour des Bleus et de Greig Laidlaw.

Top 14 - Franck Azéma (Clermont)

Top 14 - Franck Azéma (Clermont)Icon Sport

Le leader a une mission qu’il peut accepter : gagner pour la 5e fois hors du Michelin. Ou au moins ramener quelque-chose comme il l’a fait lors de chacun de ses déplacements cette saison pour conserver sa place. Car derrière, le Stade toulousain reçoit Grenoble et pourrait lui piquer son fauteuil. Ramener des points du CO avant la trêve, ce serait l’idéal car même si l’ASM peut griller un joker, le mois de février s’annonce copieux avec la réception de l’UBB et un déplacement au LOU avant de recevoir Grenoble et Pau en mars.

Ensuite, pendant la trêve, il faudra se régénérer mais aussi préparer un match le 2 février contre une sélection de joueurs japonais au Pays du soleil levant. Si le club a accueilli cette nouvelle avec enthousiasme, cela change un peu les plans des Clermontois. "Les joueurs auront une semaine de congés en rentrant du Japon expliquait Franck Azéma. Cette semaine japonaise n’a pas perturbé mes plans, j’avais prévu un stage à cette période et je n’ai plus à chercher un point de chute. A cette époque on essaye de trouver des stages pour faire des choses ensemble et resserrer le groupe. On n’aura pas les internationaux, mais ce voyage va permettre de créer des choses avec les autres joueurs. Du coup, on n’organisera pas de stage après le Tournoi comme on le fait d’habitude. On fait d’une pierre deux coups et c’est intéressant. Cela nous permettra de préparer le match contre l’UBB."

Avant de goûter au rugby nippon, de souffler un peu puis de se replonger dans le championnat, l’ASM essayera de remporter un nouveau combat sur le tatami castrais face à un poids lourd du Top 14. Un voyage en terrain connu moins exotique mais tout aussi intéressant.

Pariez sur le Rugby avec Winamax
1
N
2
Jouer comporte des risques : endettement, isolement, dépendance. Pour être aidé, appelez le 0974751313
Contenus sponsorisés