Icon Sport

Encore raté pour Bordeaux-Bègles

Encore raté pour Bordeaux-Bègles
Par Rugbyrama

Le 07/05/2019 à 14:38Mis à jour Le 07/05/2019 à 15:18

TOP 14 - Toujours placé, jamais invité. En s'inclinant lourdement sur la pelouse du LOU dimanche, l'Union Bordeaux-Bègles a définitivement enterré tout espoir de qualification pour les phases finales. Après avoir passé quatorze journées en position de qualifiable, les Bordelais ont flanché au pire des moments. Comme un air de déjà vu. Retour sur les quatre moments clés de la saison.

FC Grenoble 28–25 Union Bordeaux Bègles 6 octobre 2018

Après une début de saison en dents de scie, c'est une équipe de Bordeaux qui vient d'aligner deux victoires de rang face à deux concurrents directs (Clermont puis La Rochelle) qui se déplace à Grenoble. Après une entame catastrophique, les Bordelais se retrouvent menés (25-3) à la demi-heure de jeu, en ayant encaissé trois essais. La réaction d'orgueil, trop tardive, n'aura pas permis aux Girondins de décrocher mieux qu'un bonus offensif.

Après la rencontre, le manager Rory Teague pointait du doigt le manque d'humilité de son groupe : "Ici, chaque match est une finale pour Grenoble et peut être qu'on leur a un peu manqué de respect en début de match. Dans ce contexte, on ne peut que se satisfaire du point de bonus défensif, il sera peut-être important à la fin. Il faut absolument qu'on réussisse à montrer un visage plus complet pendant tout le match."

Union Bordeaux Bègles 25-25 USAP 20 octobre 2018

Pour le compte de la deuxième journée de Challenge Cup, l'UBB reçoit la lanterne rouge du championnat de France, Perpignan. Après un premier match de coupe d'Europe perdu au Connacht, l'Union signe une nouvelle contre-performance en concédant le match nul sur sa pelouse de Chaban-Delmas (25-25). L'addition aurait pu être pire sans l'essai de Jules Gimbert, à la soixante-quatorzième minute de jeu, venu sauver l'honneur des siens en arrachant les deux points du match nul.

Face à un adversaire amoindri et qui n'a toujours pas gagné le moindre match depuis le début de la saison, l'UBB compromet déjà grandement ses chances d'entrevoir les phases finales de la Challenge Cup. Avec ce match nul, le deuxième de la saison à domicile, l'UBB vient d’enchaîner une troisième rencontre sans victoire.

Stade toulousain 40-0 Union Bordeaux Bègles 03 novembre 2018

Le 3 novembre, Bordeaux-Bègles, cinquième, se déplace à Toulouse. Face à eux, les Toulousains viennent tout juste de démarrer leur série de quatorze matchs sans défaites et vont faire vivre un calvaire aux joueurs du président Marti. Pendant 80 minutes, ces derniers ne voient pas le jour et subissent leur plus lourde défaite de la saison (40-00), encaissant quarante points sans en rendre un seul.

En zone mixte, c'est le sentiment de honte qui est évoqué par le seconde-ligne Cyril Cazeaux : "On ne respecte pas notre plan de jeu. C'est dur à avaler. J'ai vécu ça comme un non match." Au soir de la neuvième journée, Bordeaux-Bègles a reculé de trois rangs au classement et ne figure plus dans le Top 6. Dix jours plus tard, c'est le manager Rory Teague qui fera les frais de cette défaite, remercié après dix mois passés à la tête des Girondins.

Union Bordeaux-Bègles 12– 16 Castres Olympique 13 avril 2019

Installé dans le Top 6 depuis la onzième journée (hormis une rapide sortie pendant une journée), Bordeaux-Bègles continue de s'accrocher à son rêve de phases finales. En recevant Castres, Bordeaux a l'occasion de frapper un grand coup face à un concurrent direct et de s'installer encore un peu plus dans le bon wagon. Mais il n'en sera rien. Face à son futur club, Christophe Urios et les siens viennent donner une leçon de pragmatisme. Défaits (12-16), les Bordelo-Bèglais vont ensuite enchaîner deux nouvelles défaites à Toulon puis Lyon et ne reverront jamais le Top 6.

Pour Mahamadou Diaby, cette première défaite à domicile arrive au pire des moments : "Honnêtement ça fait mal, c'est une défaite très, très, très douloureuse. C'est chiant, c'est dur. On n'est jamais très content après une défaite, mais aujourd'hui cela fait mal car on avait vraiment ciblé ce match"

Par Léo-Pol Platet

Pariez sur le Rugby avec Winamax
1
N
2
Jouer comporte des risques : endettement, isolement, dépendance. Pour être aidé, appelez le 0974751313
Contenus sponsorisés
0
0