Icon Sport

Szarzewski vers une dernière pige au Racing 92

Szarzewski vers une dernière pige au Racing 92

Le 12/03/2019 à 18:00Mis à jour Le 12/03/2019 à 18:07

TOP 14 - Dimitri Szarzewski pourrait poursuivre encore un peu sa carrière de joueur au-delà de cette saison. À 36 ans, le talonneur du Racing 92 se dit prêt à aider son club durant la Coupe du monde et l’absence probable de Camille Chat.

Dimitri Szarzewski (36 ans) n’en aura peut-être pas fini de sa longue et riche carrière au mois de juin. Le capitaine du Racing 92, en fin de contrat, a bien attaqué cette saison en se disant qu’elle serait la dernière, mais il se laissait aussi le droit à la réflexion si son corps lui donnait de bonnes garanties. Il s’est rassuré sur ce point, lui qui compte onze feuilles de matchs dont dix en tant que titulaire. Le talonneur aux 83 sélections avec les Bleus s’est également prouvé qu’il pouvait encore avoir de l’influence dans le jeu courant, avec notamment un essai marqué contre Perpignan (64-28) et très récemment une passe décisive offerte à Teddy Thomas contre La Rochelle (50-14) après une belle course balle en main.

Top 14 - Dimitri Szarzewski (Racing 92) contre Perpignan

Top 14 - Dimitri Szarzewski (Racing 92) contre PerpignanIcon Sport

Des voyants au vert qui lui permettent aujourd’hui d’envisager une suite, même courte : "Je suis encore en train de réfléchir mais si je devais rempiler, ce serait pour accompagner le club durant la Coupe du monde, si Camille (Chat, ndlr) est pris en équipe de France, nous affirme Szarzewski. Si le club a besoin de moi pour quelques mois, je serais prêt à l’aider". Le genre de proposition qui ne peut évidemment laisser insensible le président Jacky Lorenzetti et le duo d’entraîneurs TraversLabit, eu égard à son poids dans le vestiaire francilien.

Un rôle au Racing après avoir raccroché les crampons ?

Pour pouvoir s’engager sur une huitième saison avec le Racing 92, qui serait sa dix-huitième chez les professionnels, Dimitri Szarzewski devra d’abord terminer celle-ci sans gros pépins physiques, comme il en a connu l’an passé et tant d’autres fois à cette période de l’année. S’il ne pense pas aujourd’hui aller au-delà mois de décembre, son appétit de compétiteur et les besoins éventuels du Racing 92 à son poste l’an prochain pourraient, une fois de plus, l’emmener un peu plus loin.

Top 14 - Jacky Lorenzetti (Président du Racing 92)

Top 14 - Jacky Lorenzetti (Président du Racing 92)Icon Sport

Et après ? "J’ai encore envie de m’investir ici car c’est un club que j’aime, nous informe l’ancien Biterrois et Parisien. Je souhaite continuer au Racing. Je m’investis déjà cette saison avec les Cadets (où évolue son fils) que j’entraîne le mardi et le mercredi soir et le vendredi et pour les matchs quand je suis disponible. J’aime la transmission et connaître les jeunes de l’école de rugby qui sont aussi l’avenir du club. Je suis également attiré par le haut-niveau et j’aimerais rester proche du terrain. On est en train de discuter avec le club dans ce sens". Selon nos informations, Dimitri Szarzewski pourrait se voir proposer un rôle au sein du staff francilien à l’issue de sa retraite sportive, comme Chris Masoe et Casey Laulala avant lui.

Pariez sur le Rugby avec Winamax
1
N
2
Jouer comporte des risques : endettement, isolement, dépendance. Pour être aidé, appelez le 0974751313
Contenus sponsorisés
0
0